Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Travaux > Guide d'achat : les portes intérieures

Guide d'achat : les portes intérieures

Guide d'achat : les portes intérieures
Octobre 2007
Le Particulier pratique n° 328, article complet.
Auteur : BIRON (Véronique)

Classique, stylée ou design, pleine ou vitrée, battante, coulissante ou escamotable... la porte intérieure offre, aujourd'hui, une large palette de finitions et de possibilités qui permet de l'intégrer au mieux dans l'architecture des lieux, et de l'harmoniser à la décoration.

Finie la monotonie. Profitez des formes, des matériaux et des dimensions disponibles pour desservir avec originalité votre salon ou votre cuisine. Bien évidemment, les contraintes imposées par la configuration du logement, la proximité d'une fenêtre ou d'un escalier brident parfois l'imagination, mais avec les divers types d'ouverture, on peut souvent déjouer ces pièges. Sans oublier les éléments décoratifs (moulures, poignées en tous genres, plaques ou autres rosaces) qui personnalisent les portes en beauté.

Autre aspect, la fonctionnalité : si des portes pleines s'avèrent parfaites pour délimiter le territoire de chacun (chambre, bureau...), des portes vitrées à petits carreaux sont plus conviviales pour la cuisine, parfois le séjour, et vont éclairer en second jour un dégagement aveugle.

Dans la menuiserie intérieure, c'est toujours le bois qui règne en maître, mais il est tellement aisé de le travailler et de jouer sur les différentes essences que la variété reste de mise. Et quelques versions d'exception font appel à l'aluminium, à l'inox ou au verre comme seul composant.

Les modèles isoplanes, tout lisses, gagnent à être personnalisés

Les portes planes (ou isoplanes) sont les moins chères, mais aussi les plus fragiles. Constituées de deux minces panneaux de parement en fibres de bois fixés de part et d'autre d'un cadre en bois blanc, elles ont une âme (partie centrale de la porte) en carton alvéolé, panneaux de particules ou latté afin d'augmenter leur rigidité. Leurs qualités isolantes, phoniques et thermiques sont limitées, mais leur légèreté, leur facilité d'installation ainsi que leur faible coût sont des atouts à ne pas négliger. Lisses, elles se décorent de frises, de motifs peints au pochoir... On peut aussi les “relooker” en collant et clouant des moulures en prêt à poser sur leurs parements, histoire d'imiter les portes moulurées.

Les portes postformées ont un joli relief à mettre en valeur par la peinture

Les portes postformées présentent une grande diversité de décors, y compris dans le veinage et le grainage du bois. Constituées de deux parements en fibres de bois mis en forme d'une seule pièce par thermoformage, elles sont ainsi pressées dans un moule qui leur donne un relief semblable à celui d'une porte moulurée. Leur âme peut être soit alvéolaire, soit pleine.

Comme les portes planes, ces modèles sont vendus bruts (premiers prix) ou, le plus souvent, revêtus d'une préfinition de peinture. Reste à finaliser la décoration. Retenez aussi que comme les premières, elles sont par nature peu isolantes. Mais il en existe beaucoup en version isotherme (avec mousse isolante, joint périphérique...) pour se protéger du froid, et séparer, par exemple, deux pièces de températures différentes (cuisine et escalier menant à la cave...). Autre possibilité, les blocs-portes isophoniques, intéressants à installer entre une chambre et le salon.

Les portes traditionnelles à panneaux ont la noblesse du bois massif

Dites à panneaux ou traditionnelles, les portes intérieures en bois sont en sapin, en chêne, en hêtre ou dans une essence exotique. Question de goût, mais aussi de budget. On les trouve en version menuisée, en bois massif assemblé par tenons et mortaises. Mais il faut savoir qu'un battant en bois massif panneauté est plus stable et résistant qu'un battant massif, la porte risquant moins de se déformer ou de subir des variations dimensionnelles.

Sur ces portes à panneaux, les huisseries, montants et traverses, indéformables, sont en lamellé-collé recouvert de parements d'essence fine. Les panneaux sont en bois massif ou en aggloméré postformé, revêtu d'un parement en chêne, en hêtre, en bois exotique... Concernant le décor, sculptures, finitions d'ébénisterie ou moulures douces côtoient la sobriété d'un panneau plein d'inspiration Art déco.

Economique, le sapin, à l'aspect brut et noueux, peut être peint ou vernis ; le chêne, haut de gamme, convient bien aux inté­rieurs rustiques. Selon la position et la taille des montants et des traverses, certains modèles sont conçus pour pouvoir être recoupés. Une option qui demande seulement un supplément de 20 à 40 €.

Des modèles très créatifs sont disponibles en sur-mesure

Pour créer un décor très personnel, il existe des modèles avec des façades aluminium, inox, placage bronze, étain vieilli, marqueterie, loupe, façon caillebotis, stratifié, sérigraphié... Tandis que, pour se faire discrètes, certaines portes s'alignent dans l'axe du mur, et deviennent invisibles en adoptant le même revêtement (laque, placage bois, stratifié). Sans oublier les versions entièrement vitrées. De plus en plus variés (gravés, sablés, blancs, colorés...), les vitrages donnent, à eux seuls, la touche décorative.

Véronique Biron


Mots-clés :

BRICOLAGE , PORTE , TRAVAUX




Outils pratiques :

Bannière Choix patrimoniaux

Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier