Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Consommation > Les produits de la ferme en un clic

Les produits de la ferme en un clic

Les produits de la ferme en un clic
Mars 2009
Le Particulier pratique n° 344, article complet.
Auteur : COUNE (Isabelle)

Acheter ses légumes en direct à un maraîcher sur Internet, et se faire livrer à domicile, semble être la dernière tendance. Les sites qui mettent en réseau des producteurs se multiplient.

Derrière ce phénomène commercial se cache un mode de vie, voire une idéologie : recherche de produits frais avec des circuits de distribution très courts, goût pour l'authenticité, soutien à l'économie locale, promotion de modes de production respectueux de l'environnement. Pour les agriculteurs et les artisans qui n'ont pas assez de volume pour vendre leurs marchandises en grande surface, c'est l'occasion de se faire connaître et de s'assurer un revenu tout en évitant le gaspillage énorme dû aux exigences de calibrage des circuits traditionnels.

Un partenariat entre producteurs et consommateurs

Depuis plusieurs années, les associations pour le maintien d'une agriculture paysanne (Amap) créent des sortes de partenariats entre producteurs et consommateurs pour des livraisons hebdomadaires (voir encadré). L'arrivée d'Internet et du haut débit dans nos foyers a donné un formidable coup d'accélérateur à ces pratiques, et constitue un moyen d'intermédiation privilégié.

Tout le monde s'y met, des sites généralistes à couverture nationale à ceux qui fédèrent localement de petits exploitants et ne livrent que dans un périmètre local. La plupart proposent des produits frais (fruits, légumes, viandes, poissons) ou transformés mais non industrialisés (plats cuisinés, épicerie, produits laitiers). Certains sont propres à un artisan ou à un agriculteur qui s'essaient à la vente par Internet. Il existe des annuaires pour localiser les exploitations proches de chez soi (agrio.com). Globalement, pour tous les produits frais, le principe est le même. Les sites proposent soit d'acheter un panier tout fait avec les produits de la saison, soit de le composer soi-même.

Des délais de livraison variables en fonction des denrées

La livraison peut être très rapide, en transport express de type Chronopost, quand il s'agit de conserves. Pour les aliments frais, qui constituent la majorité des comman­des, elle peut prendre plusieurs jours, en camion frigorifique. Natoora.fr travaille en flux tendu, sans stock. Ainsi, lorsque l'internaute passe sa commande le dimanche soir, le producteur la réceptionne le lundi ; la marchandise est livrée à Rungis (où tout est centralisé) dans la nuit du lundi au mardi, et le client la reçoit le mardi soir ou le mercredi matin.

Ces réseaux comptent de plus en plus d'adeptes. Les ventes de paysans.fr croissent en volume de 15 % par an ;15 000 consom­mateurs ont acheté au moins une fois sur ce site, qui réalise 300 à 350 livraisons heddomadaires. La majorité de la clientèle passe une commande chaque semaine ou tous les 15 jours. Elle est constituée de couples urbains, qui travaillent tous les deux, et ont un ou deux enfants. Le nombre de personnes âgées augmente régulièrement.

Paysans.fr : priorité aux produits locaux et de saison

Créé il y a 6 ans, et bien implanté en Île-de-France, dans le Nord, le Sud-Ouest, le Sud-Est (Lyon, Vienne et Saint-étienne), à Rennes et Nantes, le site met en ligne les produits d'une centaine de producteurs (exploitations familiales, maraîchers, éleveurs, artisans). Le bio, qui représentait 30 % de l'offre en 2003, en constitue aujourd'hui les trois quarts. Abonnement d'un mois ou d'un trimestre pour recevoir chaque semaine un marché précomposé ou à la carte. Les prix annoncés sont frais de port inclus (commande de 80 € au minimum), ce qui facilite la comparaison avec les circuits traditionnels.

Gautheronjf.fr : du bœuf en vente directe

Sur ce site d'un éleveur de charolais en Saône-et-Loire, il faut être patient : à chaque abattage, il livre une région différente (calendrier en ligne). Lots de 10,50 ou 5,80 kg de divers morceaux, ou de 5 kg de viande à griller. Le tarif est majoré si la livraison (10 kg au minimum) a lieu à plus de 250 km de la ferme. Jean-François Gautheron vend 30 % de sa production en direct.

Le consommateur reste gagnant puisqu'il peut acheter de la côte de bœuf à 15,60 €/kg (si + 250 km). Quant à l'agriculteur, il perçoit 200 € de plus par bête que s'il passait par les circuits traditionnels.

Lepanierpaysan.com : l'achat de proximité

Le site dessert, depuis 2001, le Vaucluse, le Gard, les Bouches-du-Rhône et Paris. Sous peu s'y ajouteront la Drôme, l'Isère, l'Ardèche, la Loire-Atlantique, la Vendée et le Maine-et-Loire. En tapant son code postal, l'internaute est dirigé vers la page Internet qui vend les spécialités de sa région. Une quinzaine de paniers différents, qui peuvent être modifiés et qui, pour la viande, varient chaque semaine en fonction des abattages.

Des idées de recettes sont incluses. Livraisons gratuites (sauf à Paris) le jeudi, par véhicule réfrigéré. Commande de 72 € au minimum.

Lehautdupanier.com : des producteurs très choisis

Ce site spécialisé dans les produits qualitatifs existe depuis 4 ans et s'est fait connaître à l'occasion du salon Saveurs.

Il livre à Paris et dans sa banlieue proche les spécialités de producteurs et d'artisans renommés : légumes oubliés de Joël Thiébault (panais, topinambours...), fromages de Philippe Alléosse, pain de Jean-Luc Poujauran et viande d'Hugo Desnoyer, ainsi que des truffes en saison. Les prix sont à l'avenant : paniers de légumes de 38 à 58 € et corbeilles de fruits à 14 ou 22 € (pas de composition à la carte). Les colis sont accompagnés de recettes de cuisine. L'expédition s'effectue par la poste ou Chronopost.

Natoora.fr : le terroir mais à l'échelle internationale

Ici, la proximité n'est pas le maître mot, avec de petits producteurs français, mais aussi des produits issus du monde entier (coppa italienne, jambon serrano, saumon fumé du Pacifique...). On peut également acheter des productions en contre-saison (des tomates en hiver). La viande est souvent bio ou labellisée. Livraison partout en France, mais pour réduire les coûts logistiques et s'affranchir du camion frigorifique, le site, né en 2001, passe par des transporteurs express, et a breveté un emballage isotherme comportant un carburant froid (une cartouche de gaz carbonique).

Isabelle Coune


Mots-clés :

ALIMENTATION , ALIMENTATION BIOLOGIQUE , FRUIT , INTERNET , LEGUME DE SAISON




Outils pratiques :

Vous aimerez aussi
Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier