Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Transports > Décryptage : les billets d'avion à bas prix

Décryptage : les billets d'avion à bas prix

Décryptage : les billets d'avion à bas prix
Mai 2003
Le Particulier n° 965, article complet.
Auteur : DESHAYES (Sylvain)

Apparues il y a quelques années, les compagnies aériennes à "bas coûts" (ou "Low Cost") se caractérisent par des tarifs très attractifs dont il n'est cependant pas toujours facile de profiter. Face à elles, les compagnies traditionnelles, telles Air France ripostent avec des offres à prix réduit elles aussi très séduisantes, mais soumises à diverses restrictions.

Offre 1 : compagnie régulière

Le nombre de places à ce tarif est limité

Pour les vols les plus demandés, très peu de billets à tarif promotionnel sont offerts, voire aucun sur certains vols. Ainsi pour ses lignes intérieures, Air France indique que 11 % des sièges (1,1 million de places) sont proposés au tarif Evasion 30, entre le 1er avril et le 1er octobre 2003, mais refuse de donner cette proportion vol par vol. La compagnie propose une gamme élargie de tarifs Evasion (30, 21, 14, 10, 7, 4,1, 0 jours entre l'achat du billet et le vol). En outre, les tarifs réduits des grandes compagnies ne s'appliquent qu'aux trajets aller et retour, et il faut souvent passer sur place la nuit du samedi au dimanche.

notre conseil

Achetez votre billet le plus tôt possible. Les billets Air France Evasion sont en vente actuellement pour la période d'été qui va jusqu'au 25 octobre 2003.

Le prix affiché est toujours inférieur au prix réel du voyage

En général, deux chiffres sont indiqués : le prix hors taxes d'aéroport (HT) pour un aller simple (A/S), et le prix toutes taxes comprises (TTC), pour ce même aller simple. Comme de plus, les tarifs promotionnels sont généralement réservés aux allers et retours , le prix le moins cher pour un Paris-Bordeaux sera de 90€ (2 x 45€). En revanche, journal, sandwich et café... quel que soit le prix payé, tout est compris à bord. Et, pour les personnes handicapées qui demandent une aide pour l'embarquement et le débarquement, aucun supplément n'est réclamé.

notre conseil

Faites bien vos comptes : le coût réel de votre trajet sera celui du billet, auquel s'ajouteront les taxes, le prix du trajet vers l'aéroport et, éventuellement, les suppléments. C'est le cas, par exemple, si vos bagages enregistrés dépassent 23 kg sur les lignes intérieures d'Air France (supplément de 1,52 € par kg), ou 12 kg pour les bagages de cabine.

Les aéroports parisiens sont toujours Orly ou Roissy

Tous les vols des grandes compagnies se font à partir des principaux aéroports, Orly et Roissy-CDG pour Paris. Chacun est accessible par le RER, l'autobus et par des cars Air France : à partir d'Orly ouest, 7,5 € pour Montparnasse et Invalides ; à partir de Roissy CDG2, 10 € pour porte Maillot et 11,50 € pour la gare de Lyon et Montparnasse.

notre conseil

Préparez bien votre voyage sans négliger vos déplacements, avant et après le vol. Pour la desserte et l'interconnexion avec d'autres réseaux de transport (RER, Orlyval, autoroutes), Orly et Roissy offrent plusieurs choix.

Le nombre de vols quotidiens est élevé

En particulier sur les lignes intérieures qu'Air France a baptisées La Navette. Elle assure 26 vols aller ou retour sur Paris-Nice, 19 sur Paris-Bordeaux, 34 sur Paris-Toulouse et 26 sur Paris-Marseille. Par ailleurs, sur l'ensemble des vols de La Navette, Air France se flatte d'une ponctualité de 88,2 % sur le dernier trimestre (avions partis à l'heure ou moins de 15 minutes après l'heure de départ affichée). Sur la ligne la plus encombrée, Nice, ce chiffre était de 85 % au mois de mars dernier. Mais il s'agit toutefois de mesures effectuées par la compagnie elle-même.

notre conseil

Attention : si vous avez un billet à tarif promotionnel, vous devez obligatoirement vous présenter pour le vol réservé. Seuls les voyageurs au tarif normal bénéficient d'un des principaux avantages de La Navette : à savoir, pouvoir prendre le vol suivant avec le même billet, si on a raté le précédent.

Pas toujours de place garantie

Sur toutes leurs lignes, les transporteurs pratiquent la surréservation (ou surbooking) qui consiste à vendre sur un vol plus de billets que de places disponibles, au motif que jusqu'à 10 % des passagers ne se présentent pas à l'embarquement. Ainsi, Air France indique que pour 10 000 passagers transportés, 8 sont refusés à l'enregistrement pour cause de surréservation, mais refuse de communiquer des données ligne par ligne. En revanche, une place précise dans l'avion est attribuée à chaque passager ce qui évite les bousculades.

notre conseil

Sur Air France, l'enregistrement des passagers se fait au plus tard 20 minutes avant le départ de ou vers Orly, et 30 minutes de ou vers Roissy. Au-delà, vous êtes en tort et ne pourrez même pas prétendre à un dédommagement en cas de surréservation. Aussi, réservez-vous toujours une marge de sécurité en arrivant le plus tôt possible, même pour les vols de La Navette.

Billets non remboursables

Sur Air France, par exemple, le billet "Evasion" n'est ni remboursable ni échangeable gratuitement, à la différence des billets au tarif normal. Seule solution pour le client qui rate le départ : faire modifier le billet. Pour un Evasion 30, il lui en coûtera 31 €.

notre conseil

Ne prenez un billet à un tarif promotionnel que si vous êtes certain de ne pas devoir déplacer vos date ou heure de voyage.

Réservation : plusieurs solutions possibles

Téléphone, agence de voyages, ou Internet : sur une compagnie régulière, la réservation peut s'effectuer par tous ces canaux de vente.

notre conseil

Si vous souhaitez bénéficier d'un tarif promotionnel, n'oubliez pas de le demander expressément. Dans la mesure du possible, demandez le prix du vol pour plusieurs dates et horaires, afin de trouver celui qui vous convient le mieux et qui est le moins cher.

Les correspondances sont facilitées

La plupart des grandes compagnies font partie d'une alliance avec des transporteurs d'autres pays. Pour Air France, notamment, il s'agit de Sky Team qui comprend aussi Aeromexico, Alitalia, CSA (Tchèque), Delta (États-Unis) et Korean Air. Les clients ont la possibilité de voyager vers n'importe laquelle des destinations desservies par ces compagnies (512 en tout) en n'achetant qu'un seul billet et en profitant de correspondances optimisées d'un vol à l'autre. À Paris, par exemple, toutes les correspondances entre les compagnies membres de Sky Team se font au terminal 2 de l'aéroport Roissy-CDG, principale plate-forme (ou "hub" en

anglais) d'Air France en France.

notre conseil

L'achat d'un billet unique auprès d'une compagnie et de ses alliées est une solution pratique, mais pas forcément la moins chère. Pour un vol vers l'étranger avec un changement à Roissy CDG, comparez vous-même les propositions des transporteurs concurrents avant de vous décider.

__

Offre 2 : compagnie low cost

Des suppléments sont à prévoir

Le plus souvent, et notamment sur Internet, le tarif affiché n'inclut pas les taxes d'aéroport et autres, que le passager doit acquitter. Elles s'élèvent, par exemple, à 15 € pour un vol Roissy CDG-Nice, ou 14 € pour un Beauvais-Dublin. S'y ajoute un supplément de 5 € à 6,50 € pour paiement par carte bancaire, pourtant le seul possible dans la pratique. De plus, à bord tout est payant : le café et le thé : 2,50 €, la bouteille d'eau de 33 ml : 1,50 €, la bière : 3 €. Soyez attentif au poids maximal des bagages : 5 kg maximum en cabine par exemple avec EasyJet. Et 15 kg de bagages maximum enregistrés sur Volareweb. Au delà, il faut payer un supplément. Enfin, il faut prévoir le coût du trajet vers l'aéroport.

notre conseil

Sur certains billets, les taxes et frais divers peuvent aller jusqu'à doubler l'addition. Avant de prendre votre décision, consultez, dans la mesure du possible, le site Internet du transporteur. Il faut parfois bien chercher, mais les conditions de voyage y sont décrites et les tarifs appliqués presque tous présents.

Vous avez peu de chances de décrocher une place à ce prix

Seule une partie des passagers, parfois très faible, voyage à ce tarif plancher mis en avant dans la publicité. EasyJet, par exemple, déclare que 30 % en moyenne de ses places sont au tarif plancher sur l'ensemble de ses lignes et sur les premiers mois de 2003. Encore plus évasive, Ryanair avance le chiffre de 70 %, mais il ne concerne qu'une partie des vols et ne vise pas uniquement le tarif plancher annoncé dans les publicités, mais les tarifs les plus bas de la compagnie. La politique des transporteurs aériens consiste, en effet, à ajuster à tout moment les tarifs afin de maximiser pour chaque vol le remplissage de l'avion et la recette encaissée. Schématiquement, plus la demande est forte, moins les places bon marché sont nombreuses. Ainsi, trouver un Paris-Nice à 25 € un vendredi soir ou un dimanche soir relève de la gageure.

notre conseil

Les places bon marché n'étant pas nombreuses, elles partent en premier. Pour augmenter ses chances d'obtenir les tarifs les moins élevés, il faut donc acheter son billet le plus tôt possible (au moins 14 jours avant). Il sera aussi plus facile d'avoir un billet à prix très abordable si vous pouvez voyager en semaine, ou en milieu de journée. Enfin, si vous avez accès à Internet, surveillez les promotions. Ryanair en propose régulièrement à des tarifs très attractifs.

Des aéroports parfois loin des centres-villes

Les compagnies à bas coûts opèrent le plus souvent à partir d'aéroports moins chers parce qu'éloignés des grandes villes. Ils sont également plus modestes et, de ce fait, ne disposent généralement pas de correspondances avec d'autres vols, ni d'autres moyens de transport. Ainsi, Ryanair ou Volareweb ont-elles choisi Beauvais pour leurs vols vers ou au départ de "Paris" (situé à 1 h 15 minimum de trajet en car). Une exception notable toutefois : EasyJet dessert l'aéroport Roissy-CDG.

notre conseil

Repérez bien l'aéroport, souvent éloigné du centre-ville, les temps de liaison nécessaires – surtout si vous avez un autre vol à prendre en correspondance – et les surcoûts éventuels (10 € par exemple pour Paris-Beauvais en car, ou 13 £, environ 19,20 € de Stansted à Londres).

Un nombre de vols quotidiens limité

Une compagnie à bas coûts limite la fréquence de ses vols sur une destination pour optimiser le remplissage de ses avions (Ryanair

affiche environ 70 % sur ses lignes établies, ce qui est très élevé). Par ailleurs, elles déclarent toutes une ponctualité "excellente". Ryanair, par exemple, affiche 88 % en janvier dernier. EasyJet annonce 86 % pour la semaine du 16 mars 2003, mais ne met en avant que les heures d'arrivée et non de départ comme c'est l'usage.

notre conseil

En fait, la ponctualité réelle des compagnies à bas coûts reste très difficile à évaluer. En effet, il n'existe ni de communication statisitique ligne par ligne, en particulier sur les horaires de départ, ni de contrôle par un organisme indépendant.

Attention à la surréservation !

Les compagnie à bas coûts pratiquent comme les autres compagnies la surréservation. Elles refusent cependant de donner des chiffres précis sur l'ampleur du phénomène. Selon EasyJet et Ryanair, seuls "quelques sièges par vol" seraient concernés. Par ailleurs, à l'embarquement, les passagers choisissent leur siège au fur et à mesure, ce qui provoque parfois quelques bousculades...

notre conseil

Soyez prévoyant, arrivez au moins 1 heure en avance. L'heure limite d'enregistrement est 40 mn avant le départ, car sur ces compagnies les mêmes employés assurent l'enregistrement des passagers, puis leur embarquement. Dépasser cette limite signifie impossibilité d'embarquer et billet perdu.

Les correspondances sont plus complexes

Les compagnies à bas coûts proposent peu de lignes, sur des destinations à courte ou moyenne distance (notamment, elles ne proposent pas de vols transatlantiques). Elles n'opèrent pas dans le cadre d'alliances et n'offrent donc pas de correspondances simplifiées vers les vols d'autres compagnies. Cela complique un voyage en plusieurs étapes, surtout si le vol que vous devez prendre en correspondance part d'un autre aéroport : il faut par exemple au moins 2 h 30 pour aller de Beauvais à Roissy CDG par les transports en commun. Même si vous volez sur une compagnie qui dessert Roissy CDG, telle EasyJet, elle est installée au terminal 3, et il faut environ 1 heure pour rejoindre le terminal 1 ou 2 et s'y faire enregistrer.

notre conseil

Préférez les compagnies à bas coûts pour les trajets simples, d'une destination à une autre, sans correspondance.

Billets non remboursés ni échangés

Un billet pour un vol précis : telle est la règle. Le passager qui rate son avion, pour quelque raison que ce soit, perd son billet sans possibilité de remboursement. Les exceptions sont rares. Ainsi, sur EasyJet, un changement de vol, au moins 2 heures avant le départ est possible à condition qu'il y ait de la place sur le vol convoité... et 24 € de frais par trajet modifié.

notre conseil

Si vous ne prenez pas votre avion pour une raison grave (maladie ou décès par exemple), certaines, comme EasyJet s'engagent à examiner les demandes accompagnées de justificatifs, au cas par cas. Mais facturent ce "service" 24 €

Réservation sur Internet (presque) obligatoire

Les possibilités de réservation sont très limitées. Le moins cher reste Internet, à condition d'y avoir accès et d'accepter de communiquer son numéro de carte bancaire. EasyJet ne prend les réservations par téléphone que pour les vols à moins de 1 mois, et facture un supplément de 5 € par trajet, mais refuse le paiement en argent liquide et par chèque. Chez Ryanair, pour payer par chèque, il faut contacter un numéro spécial facturé 0,41 €/mn.

notre conseil

Utilisez de préférence Internet pour traiter avec une compagnie à bas coûts. Mais si vous n'y avez pas accès, un billet réservé par téléphone reste encore à un prix compétitif, malgré les surcoûts que cela entraîne.

18.jpg


Mots-clés :

PRIX , TRANSPORT AERIEN




Outils pratiques :
Modèles de lettres

Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier