Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Consommation > Décryptage : une étiquette de vin

Décryptage : une étiquette de vin

Décryptage : une étiquette de vin
Octobre 2003
Le Particulier n° 969, article complet.
Auteur : MASSON (Chantal)

Les étiquettes sur les bouteilles de vin comportent des mentions obligatoires et des mentions facultatives. Certaines donnent des informations sur l'origine, la nature et la qualité du vin ; d'autres, purement commerciales, peuvent au contraire induire l'acheteur en erreur.

mention facultative

Une accroche purement commerciale

Cette dénomination n'a aucun fondement légal ni aucune justification œnologique. Elle constitue uniquement un argument commercial.

Attention

Certaines étiquettes peuvent comporter la mention grand cru. Il s'agit encore d'une accroche commerciale, sauf si le vin est classé en "Appellation grand cru contrôlée", ce qui doit obligatoirement figurer tel quel sur l'étiquette.

 

mention facultative

Les châteaux sont parfois imaginaires

C'est, en principe, le nom de l'exploitation viticole. Mais cela peut être aussi une marque commerciale, sans aucun lien avec un lieu de production. En effet, pour imiter le style des crus produits par d'authentiques châteaux bordelais, les producteurs d'autres vins n'hésitent pas à utiliser le mot "château" sur leurs bouteilles. Les mentions "domaine", "clos", "mas", etc. n'ont souvent pas plus de signification.

Attention

Ne vous laissez pas impressionner par ces appellations ronflantes et, surtout, lisez attentivement le nom du "château" : certains noms peuvent évoquer – à s'y méprendre – ceux de grands crus très connus

 

mention facultative

Millésime : une information précieuse

Situé sur l'étiquette ou sur la collerette de la bouteille, le millésime correspond à l'année des vendanges (et non à l'année de mise en bouteille). C'est une indication très utile sur la qualité du vin qui dépend, entre autres, des conditions climatiques qu'a connues la région de production cette année-là.

Attention

Un vin ne peut être millésimé que s'il provient à 100 % de l'année de récolte indiquée.

 

mention obligatoire

AOC, AOVDQS... des labels de qualité

L'appellation d'origine contrôlée (AOC) correspond à la catégorie qui distingue les vins de qualité. En dessous, on trouve les "appellations d'origine vin délimité de qualité supérieure" (AOVDQS), puis les "vins de pays" et, enfin, les "vins de table". Pour mériter une AOC, un vin doit répondre à des critères stricts fixés par décret et contrôlés par l'Institut national des appellations d'origine des vins et eaux de vie (Inao). Ces critères concernent le terroir (sol, exposition, climat), le cépage (voir ci-contre) et les méthodes de travail (culture et vinification). Les vins de Bordeaux présentent deux particularités : tous sont des AOC et ce sont les seuls à posséder un classement pour certains crus. Lorsque le cru est classé, son rang est mentionné sur l'étiquette (exemple : "premier cru classé" pour les vins de Médoc).

Attention

Les AOC comportent eux-mêmes une hiérarchie. Dans l'ordre croissant de qualité, on trouve les AOC de région (exemple, appellation Vin de Savoie contrôlée), les AOC de sous-région (exemple, appellation Côtes-du-Rhône contrôlée), les AOC de localité (exemple, appellation Gaillac contrôlée) et les AOC de cru (exemple, appellation Lalande de Pommerol contrôlée).

 

mention facultative

Ne pas confondre cépage et région de production

L'indication du cépage (ou des cépages en cas de mélange) n'est pas obligatoire, mais permet de savoir à partir de quels plants de vigne le producteur a obtenu son vin. Parmi les cépages les plus connus, on peut citer le cabernet franc, le cabernet sauvignon, le merlot, le gamay, le pinot noir, le chardonnay, le sauvignon, le muscadelle, le chenin, le syrah, etc.

Attention

Le cépage ne correspond pas à une provenance régionale. On peut, par exemple, trouver un gamay de Touraine, de Bourgogne, de Savoie, voire de Californie.

 

mention obligatoire

Volume, degré d'alcool : des indications pratiques

La mention du degré alcoolique sur tous les vins n'est pas forcément un critère de qualité. Quant au volume, il peut être exprimé en centilitres (75 cl) ou en millilitres (750 ml). Enfin, le numéro LA83711 (par exemple), figurant au choix sur l'étiquette, sur la collerette ou au dos de la bouteille, correspond au numéro d'identification du lot.

Attention

C'est ce numéro d'identification qu'il convient de relever et de transmettre aux services compétents (voir encadré) en cas de problème constaté sur une bouteille (mauvaise qualité, tromperie sur le produit, mentions mensongères, etc.).

 

mention obligatoire

Lieu de mise en bouteille : à analyser de près

Le nom (ou la raison sociale) et l'adresse de l'embouteilleur doivent obligatoirement figurer sur l'étiquette. Il reste à connaître l'auteur et le lieu de la mise en bouteille, deux informations importantes pour apprécier la qualité du vin. La formule "mis en bouteille au château" (ou à la propriété, au domaine, au mas, etc.) signifie que le vin a été embouteillé par son propriétaire, là où le raisin a été cultivé et vinifié. La formule "mis en bouteille à la propriété par..." signifie au contraire qu'un tiers (un négociant, par exemple) s'est occupé de la vinification.

Attention

Sur certaines étiquettes, on peut trouver des expressions comme "mis en bouteille dans la région de production par..." (MRP), ce qui ne signifie pas grand-chose. Les mentions "mis en bouteille par les producteurs réunis de..." ou "mis en bouteille par l'union de producteurs de..." (U de P) signifient que la vinification a été assurée par une coopérative.


Mots-clés :

ETIQUETAGE , VIN




Outils pratiques :

Vous aimerez aussi
Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier