Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Téléphone-Internet > Téléchargement payant de musique : copie à revoir

Téléchargement payant de musique : copie à revoir

Téléchargement payant de musique : copie à revoir
Janvier 2006
Le Particulier n° 996, article complet.
Alors que les sociétés de droits d'auteurs et les éditeurs menacent de poursuites les internautes qui échangent gratuitement de la musique entre eux, des sites de commerce en ligne proposent le téléchargement légal – et payant – d'albums entiers ou de titre de musique. Mais une récente enquête du Bureau européen des unions de consommateurs (Beuc) met en évidence l'étroitesse du catalogue de musiques proposées, et des choix techniques discutables.

La musique au compte-gouttes.

Ainsi, 95 % des 260 titres retenus pour l'enquête n'étaient pas disponibles sur le site français e-compile, et plus des deux tiers ne l'étaient pas sur l'ensemble des sept sites testés par le Beuc, en Grande-Bretagne, en Allemagne, aux Pays-Bas et en France. Ce taux atteint 90 % pour les morceaux de musique classique. Aussi, l'UFC-Que Choisir, membre du Beuc, estime que "la grande pauvreté de l'offre (...) fait barrage au développement de la diversité culturelle en Europe". Par ailleurs, lorsqu'un utilisateur trouve la musique qu'il désire et qu'il l'achète, il ne peut pas en disposer librement. En effet, la plupart des sites de téléchargement limitent le nombre de copies possibles, que ce soit sur CD ou sur un baladeur de type MP3.

La guerre des formats musicaux.

En outre, les sites de téléchargement payant utilisent divers formats de compression du son, souvent autres que le MP3. Sur de nombreux sites, Fnac.com, par exemple, ce format est le WMA (développé par Microsoft). Mais aucun baladeur MP3 ne lit tous ces formats. Ainsi, les baladeurs iPod d'Apple, très répandus, ne lisent que le MP3 et le format "maison" d'Apple, le AAC. Et seul Apple propose des musiques sous ce format, sur son site iTunes. Il faut donc, avant d'acheter un baladeur destiné entre autres à écouter de la musique téléchargée, vérifier la compatibilité des formats. Pour les mélomanes qui ont déjà acheté leur baladeur, il existe heureusement sur Internet des logiciels gratuits de conversion d'un format vers l'autre. Au final, cependant, tout cela n'incite guère à payer pour télécharger de la musique.

Pour en savoir plus :

Le site du Beuc : www.beuc.org ; logiciels de conversion sur www.telecharger.com.

Mots-clés :

DROIT D'AUTEUR , INTERNET




Outils pratiques :
Papiers à conserver

Vous aimerez aussi
Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier