Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Maison individuelle > Guide d'achat : les douches monobloc

Guide d'achat : les douches monobloc

Septembre 2006
Le Particulier pratique n° 316, article complet.
Auteur : LABEY (Pierre)

Du fait de ses vertus toniques et écologiques, la douche est en train de détrôner la baignoire. Mais ne croyez pas que les consommateurs la conçoivent toujours dans un esprit spartiate... Ils plébiscitent au contraire les cabines confortables, les jets sophistiqués, voire les bains de vapeur !

En neuf comme en rénovation, les versions monobloc ont le vent en poupe, car elles s'installent vite et sont parfaitement étanches. Elles intègrent tout, le receveur, la bonde d'évacuation, les parois, la porte et la robinetterie. L'assemblage s'effectue sur place, à partir d'éléments prémontés en usine, comme avec un kit, et pour les meilleurs modèles, sans joint silicone à réaliser. Des joints en matière synthétique sont en effet prévus pour le montage. Ils assurent une étanchéité parfaite alors que le silicone extrudé sur le chantier peut toujours présenter une légère discontinuité susceptible d'engendrer au mieux une petite infiltration dans les murs, au pire une fuite. Avec ces cabines monobloc, il n'est désormais plus nécessaire de préparer les murs ou les cloisons en appliquant une étanchéité sous le carrelage pour éviter les infiltrations d'eau, ni de remplacer les plaques de plâtre ordinaires des cloisons par des plaques de ciment, ni même de faire monter une plomberie soignée. En quelques heures à peine, votre douche est opérationnelle.

Une structure en verre ou en plastique bien étanche à douchette simple

La douche intégrale de base a une structure qui s'appuie sur des profilés en aluminium laqué ou chromé. Le receveur en acrylique renforcé (quelquefois agrémenté d'un caillebotis en bois) est encastré dans des parois thermoformées ou en verre Sécurit (le verre est un peu plus cher, plus difficile à entretenir mais plus esthétique). Les plus petits bacs mesurent 80 x 80 cm mais on en trouve de plus spacieux : 80 x 100 cm, par exemple ou, mieux encore, 90 x 120 cm. Il existe des versions d'angle mesurant 90 x 90 cm. Les parois opaques sont souvent réversibles pour s'adapter aux raccordements ou à la configuration des lieux. Un siège moulé est parfois intégré. La douchette, plus ou moins sophistiquée, peut s'accompagner d'une large pomme de douche fixe au plafond sur certains modèles à dôme.

Ces cabines monobloc s'installent dans une salle d'eau, ou dans une chambre. Il faut alors veiller à ce que la hauteur des parois dépasse largement la taille des utilisateurs et que le système de fermeture de la porte soit parfaitement étanche. Pour cette raison, nous vous déconseillons d'acheter les modèles en dessous de 300 € (les prix démarrent à 220 €).

Une colonne multijet pour obtenir un effet d'hydromassage

La conception de base reste la même mais les matériaux utilisés sont plus luxueux. Le receveur, par exemple, est bien plus rigide. Le siège, d'une ou deux places, est en bois et il est parfois rabat­table. Les pieds, cachés, sont réglables un par un pour un parfait aplomb. Le verre de la porte et des parois peut être traité pour que l'eau (de la douche, dans le cas présent) le nettoie automatiquement, comme les nouveaux vitrages d'extérieur.

Côté jets, on en compte au minimum six latéraux pour masser les cervicales, le dos, les hanches ; préférez-les orientables si plusieurs utilisateurs (de morpho­logie différente) se servent de la douche. Beaucoup de modèles en possèdent davantage, pour le massage en station assise. On trouve aussi sur certains modèles des brumisateurs et une douchette multijet. Le robinet thermostatique est indispen­sable si votre chauffe-eau n'est pas équipé d'un accumulateur. Enfin, la bonde d'évacuation doit présenter un bon diamètre (90 mm) pour éviter tout débordement du receveur. Il faut dire que chaque buse débite 25 l/mn et jusqu'à 300 l/mn pour les systèmes à recyclage d'eau

Ces éléments réunis vous garantiront une hydrothérapie de qualité.

Production de vapeur ou brumisateurs à la manière d'un hammam

Les cabines de douche d'hydromassage peuvent être complétées par toutes sortes de dispositifs qui en décuplent les fonctions. Ils sont intégrés au départ ou quelquefois proposés en option. Le hammam est souvent de ceux-là, pour peu que le branchement électrique ait été prévu. Il s'agit d'un petit bouilleur (plus de 2 kW) qui génère un bain de vapeur entre 38 °C et 40 °C et un taux d'humidité de 90 %.

Attention à l'entartrage de ce genre d'appareil, qui fonctionne un peu comme un nettoyeur vapeur ou un fer à vapeur. Un programme de rinçage à l'eau froide en fin de cycle évite que le calcaire ne s'y dépose et que de l'eau tiède n'y stagne. A défaut, des bactéries pourraient se développer. La protection contre les légionnelles est devenue une réalité dans les installations domestiques... Certains modèles permettent l'adjonction d'huiles essentielles (comptez 450 € pour cette fonction optionnelle).

La douche pluie, très à la mode, n'est autre qu'une pomme de douche de grand diamètre, fixée au dôme, qui vous arrose d'une pluie fine reposante. Là encore, il faut veiller à ce que cet appendice soit aisément démontable pour le détartrage (au vinaigre ou avec un produit spécialisé), sinon la pluie aura vite une allure de crachin breton, pas très agréable. Les brumisateurs sont destinés à la détente du visage (à partir de 400 €). Les fines gouttelettes d'eau sont censées gommer les rides et raffermir la peau tout en la nettoyant en profondeur. L'hydromassage séquentiel (à partir de 350 €) renforce l'efficacité du massage car il coupe l'eau, via des électrovannes, de certaines buses, ce qui accroît la puissance des autres. Plusieurs programmes, cons­tituant des séquences, permettent de choisir les parties du corps que l'on souhaite traiter. La commande des électrovannes se fait via un clavier sensitif étanche placé à l'intérieur de la cabine, avec parfois un minutage précis pour chaque zone à hydromasser (votre kinésithérapeute peut vous donner de bons conseils en la matière). Ce clavier est alimenté en basse tension de sécurité : prévoyez une arrivée d'électricité et des protections sur le tableau de répartition électrique aux normes adaptés.

L'utilisation de la lumière artificielle est très à la mode dans les soins du corps. La chromatothérapie (une option accessible à partir de 325 €) fait appel à des spots basse tension, de classe III donc, encastrés dans le dôme. Ces derniers diffusent une lumière colorée : bleu (apaisant), vert (énergisant), rouge (dynamisant), jaune (tonifiant), selon une séquence déterminée. On peut s'arrêter sur l'une des teintes. Une ambiance sympathique qui peut encore être agrémentée grâce à la radio intégrée. Certains modèles très haut de gamme prévoient même un raccordement à la chaîne haute-fidélité. Bientôt sans fil et en wi-fi, pourquoi pas ? Pour un peu, on en viendrait à oublier de chanter sous la douche.

Pierre Labeÿ

Mots-clés :

EQUIPEMENT DOMESTIQUE , SALLE DE BAINS




Outils pratiques :
Formalités et démarches
Papiers à conserver

Bannière Choix patrimoniaux

Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier