Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Consommation > Décryptage : les Gîtes de France montent en gamme

Décryptage : les Gîtes de France montent en gamme

Novembre 2008
Le Particulier pratique n° 340, article complet.
Auteur : BARRON (Edwige)

Dormir dans le lit à baldaquin d'un castel classé, paresser devant la vue vallonnée du bocage normand... ce soir même, sur simple coup de fil à la centrale de réservation.

Vous connaissez les chambres d'hôtes... Connaissez-vous les chambres d'hôtes au château ? Lancée cette année, cette nouvelle catégorie des Gîtes de France allie charme et valeur patrimoniale, puisque les établissements sont classés Monuments historiques ou inscrits à l'Inventaire supplémentaire (un grade au-dessous). Leurs prix restent plus sages que dans d'autres chaînes de châteaux. Au château de Melin, près de Beaune, vous dormez sous un baldaquin pour 85 € la nuit, petit déjeuner et histoire du vignoble de Bourgogne contée par le maître de maison compris.

Créées en 2004, les chambres d'hôtes au jardin offrent, quant à elles, un très bon rapport qualité/prix. Il en existe 130 pour l'instant, principalement en Normandie, région pionnière en la matière. Ainsi, à 20 km de Cabourg, Les Marronniers, chaumière normande du xviie siècle, nichée dans un écrin de verdure, fonctionnent à plein de février à novembre. Rien d'étonnant vu la qualité de l'accueil et... le tarif : 62 € la double, petit déjeuner inclus, pour une vaste chambre ouvrant sur un panorama exceptionnel.

Derniers-nés de ces nouveaux concepts, et encore au stade expérimental, les écogîtes (surtout en Provence-Alpes-Côte d'Azur – ecogite.fr – et dans l'Hérault – eco-gite.eu) sont fondés sur une préoccupation environnementale.

C'est, en effet, la volonté des Gîtes de France de segmenter leur grand réservoir de chambres d'hôtes pour mieux valoriser les différences. Née en 1949, l'organisation, qui enregistre un taux de satisfaction inégalé (83 %

) et est créditée d'une fidélité à toute épreuve (78 % d'habitués des chambres d'hôtes depuis au moins 6 ans), est cependant soucieuse d'assurer le renouvellement de sa clientèle. Il faut dire que le marché est devenu très concurrentiel, avec des guides dont la sélection est plus haut de gamme (“Guide de charme”, éd. Rivages) ou, au contraire, tout-venant (toprural.com).

La nouvelle centrale de réservation téléphonique (Allô chambre d'hôtes 

0891.16.22.22), qui donne les disponibilités en temps réel et permet de réserver pour le soir même, cible la jeune génération. Une façon de voyager en toute liberté, sans planifier les étapes, qu'apprécient aussi des clients plus âgés puisque 30 % d'entre eux partent sans connaître l'adresse de leur destination. Les Gîtes de France travaillent également à la création de chambres d'hôtes de grand luxe, en 5 épis ; une catégorie qui existe déjà pour les gîtes (seulement 0,10 % d'entre eux il est vrai, la majorité étant classée en 3 épis). On est loin du canapé clic-clac et de la table en formica des débuts !

Le prix est toujours aussi bien étudié. Les gîtes ont été peu touchés l'an dernier par le début de récession des départs en vacances des Français (juste – 1 % de fréquentation). Loger une nuit en couple dans l'une des 10 500 chambres d'hôtes revient à 51 € environ (petit déjeuner inclus). En gîte, la facture monte à 441 € la semaine, au plus fort de l'été. Les couches moyennes, atteintes par la crise, y trouveront encore un vrai refuge...

Edwige Barron


Mots-clés :

CHAMBRE D'HOTE , GITE RURAL , TOURISME




Outils pratiques :

Vous aimerez aussi
Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier