Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Consommation > Bilan : quand la randonnée devient gastronomique

Bilan : quand la randonnée devient gastronomique

Bilan : quand la randonnée devient gastronomique
Octobre 2008
Le Particulier pratique n° 339, article complet.
Auteur : BARRON (Edwige)

Les nouveaux circuits de randonnée vont d'une bonne table à une autre... La rando gourmande atteint maintenant les sommets !

Randonner, d'accord, mais avec une carotte à l'étape. Enfin, plutôt un succulent panier pique-nique : saucisson de canard, caillé de brebis, jurançon... Et puis, le soir, faire étape dans une auberge de pays inventive (en vallée d'Aspe, un circuit de l'office du tourisme), chez le maître-queux local (en val d'Azun ; catalogue du voyagiste La Balaguère, spécialisé dans la randonnée à pied) ou même, n'ayons pas froid aux yeux, dans un établissement doté d'un macaron Michelin (les gorges de l'Allier, catalogue de La Pèlerine).

On savait que les randonneurs étaient devenus hédonistes. Ils désirent maintenant jouir tout à la fois du paysage, des rencontres et des plaisirs de la table. Vincent Fonvieille, qui dirige La Balaguère, agence pionnière en la matière, a repensé, avec les grandes toques régionales, des menus adaptés aux randonneurs gourmets. Porc noir de Bigorre et herbes de la montagne ne plombent pas l'estomac du marcheur (Le Belvédère du val d'Azun, 465 € les 7 jours en pension complète). Celui-ci peut, d'ailleurs, choisir son rythme entre trois niveaux de difficultés : sportif, tranquille ou “petite balade digestive”. L'option “tranquille” est déjà accessible à tous puisque la durée du parcours ne dépasse pas 4 h dans la journée (les randonnées sportives durent le double) et 300 m de dénivelé.

Régine Casaucau, à l'office du tourisme de la vallée d'Aspe, a bâti une minirandonnée gastronomique des plus alléchantes : un week-end de 3 jours, pour un prix ultraserré (185 € en pension complète en chambre d'hôtes). Un tarif lié à une gestion municipale ; aucun tour-opérateur ne viendrait monter un circuit dans cette région, encore préservée, mais à 1 h seulement de l'aéroport de Pau. Là aussi, il s'agit d'échapper au menu chips-jambon sous cellophane, de valoriser la filière fromagère et les bonnes auberges que seuls connaissent les gens du coin. Tout cela en longeant le gave d'Aspe, bouillonnant entre les haies de buis vert, un chemin creusé dans le roc sillonné par les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle depuis des lustres ; 3 h de marche par jour, à un rythme contemplatif, de la forêt aux premiers pâturages d'altitude.

Ailleurs, la randonnée gastronomique se savoure dans la journée. C'est le cas de la Randodulait, qui se déroule, chaque année, à Mortain,en Normandie : pour 8 €, un parcours de 10 km autour des quatre AOC normandes, avec un repas où les marcheurs dégustent les plats imaginés par des chefs réunis sous la bannière d'Escoffier...

Edwige Barron


Mots-clés :

LOISIR SPORTIF , RANDONNEE




Outils pratiques :

Vous aimerez aussi
Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier