Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Téléphone-Internet > Ordinateurs, poste fixe ou modèle portable

Ordinateurs, poste fixe ou modèle portable

Avril 2008
Le Particulier pratique n° 334, article complet.
Auteur : LABEY (Pierre)

Le portable... tout en un, qui vous suit facilement en vacances et durant les voyages en transport en commun ou en voiture, où il devient même un lecteur de DVD-vidéo pour les passagers contre l'ordinateur de bureau... composé généralement d'une unité centrale, d'un écran et d'un clavier avec souris séparés, qui est fait pour être résident, à un poste de travail, toujours connecté aux périphériques.

Allez-vous supprimer votre grosse station informatique, qui mange de l'espace dans votre salon, et opter pour un poste nomade, qui ne requiert qu'un peu de place sur une table ? Beaucoup de consommateurs sont tentés de faire ce choix quand ils voient les ordinateurs portables évoluer et devenir (presque) aussi puissants que les modèles de bureau. Bien sûr, un appareil qui peut vous accompagner partout, fonctionner en avion ou en train, n'a pas les mêmes atouts qu'une installation résidente avec tous ses périphériques. Quelques-uns sont évidents : la portabilité dans un cas, le confort opérationnel dans l'autre ; l'absence de bruit sur les portables, qui ne font que... chauffer, alors qu'il est toujours redoutable sur les PC de bureau quand ils sont ventilés (seuls certains postes haut de gamme sont refroidis avec un système à eau). Mais d'autres critères de différenciation sont moins immédiats. Ils font l'objet de notre match.

Solidité

Le portable est forcément plus fragile que le PC de bureau. D'abord parce qu'on le balade, ne serait-ce que de pièce en pièce dans l'habitation. Ensuite, parce que ses éléments miniaturisés sont plus exposés et ne sont pas remplaçables, sauf via le service après-vente (SAV), ce qui veut dire devis, immobilisation et coût de réparation pas toujours justifiable. Avec l'ordinateur de bureau, l'unité centrale constitue la partie la plus précieuse, car elle renferme toutes les données, les lecteurs et les raccordements. En revanche, si le clavier, la souris ou l'écran tombent en panne, il est facile de les remplacer par du neuf. Sauf quand l'écran et l'unité centrale ne font qu'un, comme sur les iMac d'Apple ou les Vaio de Sony.

Performances

Mis à part les premiers prix des PC de bureau, où le processeur est assez faible, on retrouve les mêmes processeurs sur les portables et les modèles de bureau, avec une large domination de l'Intel Core 2 Duo. Il faut passer les 1 000 € pour voir apparaître l'Intel Core 2 Quad (au moins deux fois plus puissant), voire les 2 000 € avec le Mac Pro, qui dispose d'un ou deux processeurs Intel Xeon quatre cœurs, et reste l'ordinateur personnel le plus puissant du marché. Notez qu'à processeur équivalent une fréquence d'horloge (affichée en GHz) supérieure signifie une puissance augmentée. En ce qui concerne la mémoire vive (RAM), qui participe pour beaucoup aux performances, sauf exception, les portables sont moins bien dotés au départ. Leur capacité va de 1 à 2 Go (hormis quelques modèles luxueux avec 4 Go), alors que les PC de bureau varient de 1 à 3 Go.

Evolutivité

Puisque nous parlons de mémoire vive, c'est souvent elle qu'il faut augmenter. Autrefois, les PC de bureau avaient des emplacements libres pour connecter de nouvelles cartes RAM. Ce n'est plus le cas aujourd'hui, sauf sur certains modèles des deux catégories. Autrement, si votre ordinateur dispose à l'origine de 1 Go, et que vous lui adjoigniez une barrette de 2 Go, vous n'aurez pas au total 3 Go, mais seulement 2 Go puisqu'une carte remplace l'autre.

Dans un portable, il n'est pas possible d'ajouter des cartes PCI pour, par exemple, communiquer par Bluetouth ou wifi (le wifi est maintenant intégré dans la plupart, en norme b/g ou, mieux pour le futur, en b/g/n), ou une carte spécifique à un programme qu'il n'a pas à l'origine. En revanche, beaucoup de PC résidents ont 1, 2, 3 ou 4 slots PCI libres (sauf les minis, et les “tout en un” iMac et Vaio susmentionnés).

De même, le combiné lecteur-graveur de disques d'un portable n'est pas remplaçable par un modèle plus récent, donc traitant des DVD double couche ou, bientôt, des DVD Blu-ray haute définition (sauf sur intervention éventuelle du SAV). Alors que, dans la plupart des PC de bureau, vous pouvez changer le lecteur-graveur, tout comme ajouter un disque dur interne supplémentaire. Sinon, il reste les graveurs et disques durs externes, ce qui évite d'avoir à bricoler à l'intérieur de son ordinateur.

Ecran

Sur les ultraportables, la taille de l'écran varie de 12 à 14 pouces (30 à 35 cm de diagonale), avec une définition généralement de 1 280 x 800 pixels (ce qui correspond au HD Ready pour les téléviseurs), un affichage de qualité suffisante à ce format. Sur les portables classiques 15,4 pouces (38,50 cm de diagonale), elle est équivalente. Il faut passer aux 17 pouces (43,20 cm de diagonale) pour que la définition atteigne 1 440 x 900 pixels, et sur certains modèles 1 980 x 1 200 pixels (niveau du Full HD). Les quelques 20 pouces (50 cm de diagonale), assez peu transportables, ont une définition de 1 660 x 1 050 pixels, pour obtenir, à ce format, un affichage suffisant.

Les ordinateurs de bureau – les unités centrales séparées comme les “tout en un” –, commencent avec un écran de 20 pouces – il est souvent de 22 ou 24 pouces (60 cm de diagonale) –, avec des définitions variant de 1 680 x 1 050 à 1 980 x 1 200 pixels. C'est généralement suffisant, sauf pour visionner des films sur DivX ou en téléchargement. Beaucoup d'unités centrales sont vendues sans écran, ce qui permet de choisir soit un écran rotatif pour taper son texte en pleine page, soit un écran haute définition... dont la taille dépend de ce que l'on est prêt à investir 

Raccordements

Les portables possèdent généralement deux à quatre prises USB 2.0, ce qui oblige souvent à débrancher un périphérique pour en connecter un autre. Les PC de bureau en ont six à huit, ce qui évite d'avoir à acquérir un hub (accessoire proposant, par exemple, quatre prises USB et se branchant via un câble USB). Il y a toujours au moins une prise FireWire (IEEE1394), sauf sur certains ultraportables. Elle sert à raccorder un disque dur avec des accès très rapides, ou un caméscope numérique, pour recevoir des images. La sortie S-Vidéo vous permet de brancher votre ordinateur sur n'importe quel téléviseur. Elle n'est pas systématiquement présente, surtout sur les ultraportables. Une prise HDMI ou une DVI, son équivalent informatique (il existe des adaptateurs DVI-HDMI), sont indispensables pour la connexion à un téléviseur HD Ready ou Full HD. Malheureusement, ces deux sortes de prises ne sont pas souvent disponibles sur les unités centrales, surtout à bas coût, ni sur les portables économiques 15,4 pouces ou les ultraportables.

Prix

A performances égales, un portable est à peine plus cher qu'un ordinateur résident. Et si l'on veut travailler confortablement chez soi, il suffit de lui ajouter un clavier et une souris (100 € environ). En revanche, il faut se satisfaire d'un écran de 15,4 pouces, car un 17 ou un 20 pouces, ainsi que les ultraportables très puissants, sont vraiment plus onéreux que leurs homologues de bureau.

Pierre Labeÿ


Mots-clés :

INFORMATIQUE , ORDINATEUR , ORDINATEUR PORTABLE




Outils pratiques :
Papiers à conserver

Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier