Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Argent > Banque > Placements refuge : ce que vous proposent les banques

Placements refuge : ce que vous proposent les banques

Placements refuge : ce que vous proposent les banques
Janvier 2009
Le Particulier n° 1032, article complet.
Auteur : FERRON (Aurélien)

Conséquence de la crise financière : les rendements des placements sans risque sont à la baisse. Il existe toutefois des produits plus rentables que d'autres. Pour vous aider à choisir, nous avons examiné les offres de 18 banques traditionnelles ou en ligne.

La crise financière va provoquer des dommages collatéraux dans l'univers des placements. Pour tenter de relancer l'économie, sur fond de baisse de l'inflation, la Banque centrale européenne a brutalement ramené ses taux directeurs de 4,25 % à 2,50 % entre l'été dernier et la fin 2008. Cela a contribué à une forte baisse des taux courts, connus sous les vocables Eonia et Euribor (voir p. 22 et p. 92), sur lesquels sont indexés la plupart des placements sans risque. Conséquence pour l'épargnant : après deux années fastes, les livrets bancaires, comptes à terme ou Sicav monétaires devraient voir leurs rendements baisser en 2009. Toutefois, avec ces produits, vous êtes assuré de ne pas perdre d'argent. Et même, en sélectionnant les meilleurs, de gagner plus de 3 ou 4 % sur l'année, net d'impôts, soit davantage que l'inflation. Pour savoir quels placements privilégier, nous avons examiné les offres de 18 grandes banques, 12 traditionnelles et 6 banques en ligne. La plupart ont des produits attractifs, mais aucune ne dispose d'une gamme complète de placements sûrs et performants. Si vous êtes client de plusieurs établissements ou souhaitez le devenir, en ouvrant un compte dans une banque en ligne, par exemple, vous avez intérêt à sélectionner les meilleures offres de chacun d'entre eux. Même si le risque de faillite d'une banque est très faible en France, répartir son épargne dans plusieurs établissements est aussi plus rassurant.

Les fonds en euros des contrats ­d'assurance vie seront les plus rentables en 2009

Après un excellent début d'année et malgré la dégringolade des marchés boursiers, les fonds en euros des contrats d'assurance vie multisupports devraient être les placements les plus rentables en 2009. Les rendements servis en 2008 pourraient rester proches de ceux de 2007 (voir tableau p. 34) et la hiérarchie des contrats ne devrait pas être bousculée. L'une des particularités de ces fonds est qu'ils sont très sûrs, l'essentiel des investissements étant constitué d'obligations sans risque achetées dans une optique de long terme (10 à 15 % des fonds en euros sont placés en actions). Quelques banques ont déjà annoncé les rendements de leurs fonds en euros : Boursorama Banque et Monabanq garantissent un minimum de 4,45 % (contre 4,55 % en 2007) et Groupama Banque 4,60 % sur le contrat Groupama Modulation (contre 4,50 % en 2007).

Mais attention, tous les contrats ne se valent pas. Ceux distribués par les banques créées par les assureurs (Axa Banque, Banque AGF ou Groupama Banque) sont généralement plus performants que les contrats des banques traditionnelles, et tous restent un cran en dessous de Boursorama Banque, de Monabanq, ou d'autres spécialistes sur Internet comme Altaprofits, Fortuneo ou Linxea. De plus, au sein d'un même établissement, les clients ne sont pas traités de manière équivalente. Les banques privilégient leurs contrats haut de gamme, dont l'ouverture nécessite une mise de 15 000 €, 25 000 €, voire 150 000 €, au détriment de leurs produits grand public. Ainsi, le fonds en euros d'Évoluvie, le contrat phare de la Bred Banque populaire (accessible dès 230 €), n'a rapporté que 3,60 % en 2007, à comparer aux 4,05 % versés aux souscripteurs de Valvie, le contrat haut de gamme de l'établissement, dont l'ouverture est subordonnée à un premier versement de 15 000 €. Par ailleurs, pour profiter au maximum des performances d'un fonds en euros, il faut que les frais prélevés sur les versements soient les plus faibles possible. Négociez-les au mieux ou tournez-vous vers les banques en ligne qui n'en prélèvent pas. En effet, il n'est pas nécessaire de disposer d'un compte courant pour souscrire un contrat chez Boursorama banque, Monabanq ou chez d'autres assureurs vie en ligne.

Dans la hiérarchie des placements sans risque, viennent ensuite les livrets réglementés et notamment le Livret A. Disponible dans toutes les banques à compter du 1er janvier 2009, ouvert à tous et sans conditions, il offre actuellement un rendement de 4 % net d'impôt. En théorie, son taux pourrait être abaissé à 3 %, voire à 2,75 %, le 1er février prochain, selon la société de conseil Seeds Finance (sa rémunération dépend d'une formule prenant en compte les niveaux des taux courts et de l'inflation). Mais la mauvaise conjoncture pourrait inciter les pouvoirs publics à ne pas diminuer ce taux dans de telles proportions. Tous les livrets réglementés, dont les taux évoluent en fonction de celui du livret A, devraient donc conserver leur attrait. Seul inconvénient : ces livrets sont plafonnés (voir p. 94).

Avec les comptes à terme, la rémunération est garantie

Pour des placements complémentaires, et toujours sans risque ni frais, les comptes à terme devraient tirer leur épingle du jeu. Ils permettent de profiter d'une rémunération garantie, fixée lors de la souscription, pour des durées allant de 1 mois à 1 an. Pour éviter de bloquer votre argent pendant la durée de l'investissement (c'est la contrepartie des comptes à terme, sous peine de subir la pénalité prévue : une baisse d'un demi-point du taux promis au départ, en général), vous avez intérêt à ouvrir plusieurs comptes (5 placements de 10 000 €, par exemple). En cas de besoin, vous pourrez récupérer une partie de l'épargne, 10 000 € par exemple, sans altérer la performance des sommes placées sur les autres comptes. Fin novembre, la Banque postale, la Bred Banque populaire, le CIC et le Crédit mutuel Centre-Est-Europe proposaient les comptes à terme les plus intéressants (jusqu'à 4,10 % sur 1 mois, et 4,40 % sur 1 an). Ces placements sont plus intéressants si vous n'êtes pas imposable. Car les gains sont amputés de prélèvements sociaux de 12,10 % et sont soumis à l'impôt sur le revenu ou au prélèvement forfaitaire de 18 %. Pour un rendement brut de 3,50 %, le gain réel est de 2,45 % en optant pour le prélèvement forfaitaire, mais de 3,08 % si vous êtes non imposable.

En revanche, si vous êtes imposable, mieux vaut vous tourner vers les meilleures Sicav monétaires du marché. Ayant pour objectif de répliquer l'indice Eonia, elles devraient subir de plein fouet la baisse des taux courts et ne rapporter que de 1,50 à 3 % en 2009 contre 3 à 4,50 % sur 1 an, à fin novembre 2008 (voir tableau ci-dessous). Mais, à condition de ne sélectionner que des Sicav qui capitalisent les revenus et de ne pas céder pour plus de 25 730 € de valeurs mobilières en 2009, il s'agit d'un rendement net d'impôt. Plus que de la qualité de leur gestion, leur performance tient essentiellement au montant des frais prélevés sur le produit. Or, les banques ont pris la fâcheuse habitude d'appliquer les frais de gestion les plus bas à leurs gros clients (particuliers fortunés, entreprises et investisseurs institutionnels) capables d'investir des sommes importantes. Exemple avec la Sicav LBPAM Trésorerie, commercialisée et gérée par la Banque postale, déclinée en trois versions auxquelles correspondent trois catégories de parts : C, P et I. S'agissant de la même Sicav, les performances des parts devraient être identiques. Or, les parts C, accessibles sans mise de fonds minimale, rapportent 3,82 %, avec des frais de gestion fixés à 1,26 %, alors que la performance des parts P, accessibles à partir de 2 000 €, est de 4,31 %, compte tenu des frais de gestion de 0,60 %. Quant aux parts I, pour lesquelles les frais ne sont que de 0,30 %, elles rapportent 4,59 %, mais avec une mise minimale de 3 millions d'euros

Les meilleures Sicav des banques, comme CAAM Moné J du Crédit agricole ou Écureuil expansion des Caisses d'épargne (voir tableau ci-dessous), sont d'ailleurs celles qui nécessitent la mise la plus élevée. Si la gamme proposée par votre banque n'est pas satisfaisante, ou si vous ne disposez pas de la somme nécessaire pour acheter les produits les plus performants, reste une solution : ouvrir un compte-titres chez un courtier en ligne compétitif, pour y souscrire ses meilleures Sicav monétaires accessibles sans frais d'entrée ni droits de garde – c'est le cas de Boursorama Banque, mais aussi de Fortuneo ou CPR Online (voir le n° 1029 du Particulier, p. 34).

Profitez des livrets bancaires, ­« produits vitrines » des banques

Enfin, les livrets bancaires, qui, pour beaucoup, rapportent 3,50 % brut, constituent aussi un placement sûr. Soumis à une fiscalité identique à celle des comptes à terme, leurs rendements s'élèvent, en réalité, à 3,08 % (pour les épargnants non-imposables) ou 2,45 % (pour les épargnants imposables, après prélèvement libératoire). Logiquement, ces taux devraient chuter à partir du 1er février, dans la foulée de celui du Livret A. Mais, en réalité, ces produits « vitrines » dépendent aussi de la politique commerciale des banques. En dehors des offres promotionnelles alléchantes mais de courtes durées, souvent réservées aux nouveaux clients, certains établissements proposent d'excellents livrets dont il serait dommage de se priver : « Écureuil + » des Caisses d'épargne Île-de-France, rémunéré à 4,60 % jusqu'à 4 600 €, ou les livrets du CIC, du Crédit mutuel Centre-Est-Europe et du Crédit agricole Île-de-France, qui proposent 4,50 % brut jusqu'à, respectivement, 44 000 €, 6 000 € et 4 600 € placés.

Aurélien Ferron


Mots-clés :

BANQUE , BANQUE A DISTANCE , COMPTE A TERME , INTERNET , LIVRET D'EPARGNE , PLACEMENT FINANCIER , SICAV




Outils pratiques :
 

Bannière Choix patrimoniaux

bannier la lettre des placements

Forum bannière

Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Simulateur Assurance vie 300*250

Bannière e-Particulier