Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Automobile > Haut de gamme : profitez des prix cassés

Haut de gamme : profitez des prix cassés

Septembre 2008
Le Particulier n° 1028, article complet.
Auteur : MACCHIA (Jean-rémy)

De plus en plus marginalisées, les grandes berlines mobilisent cependant les constructeurs. Ce qui occasionne des niveaux de remises sans précédent.

Surtout lorsqu'elles sont de marque généraliste, les grandes berlines routières sont de plus en plus malmenées par le marché. Les constructeurs essayent de soutenir leur diffusion par des campagnes de promotion acharnées ou, plus discrètement, par des remises fracassantes accordées sans trop de difficulté sur le lieu de vente. Sont aussi concernés les monospaces grand format, aujourd'hui délaissés pour les modèles plus compacts.

Les marques françaises sont bradées

Ce phénomène ne touche cependant pas les modèles de standing des marques prestigieuses : Mercedes, BMW, Audi et Volvo continuent de vendre sans ristourne majeure. D'autant que leurs modèles connaissent tous des carrières mondiales, ce qui n'est pas le cas de nos Vel Satis ou 607 nationales. Vendus sur une aire géographique plus limitée, ces modèles ont besoin de leurs immatriculations françaises. D'où les niveaux de remises parfois à peine croyables. Surtout si vous vous tournez vers un modèle qui a tendance à s'éterniser dans le stock du concessionnaire et qui l'empêche d'atteindre les objectifs commerciaux fixés par le constructeur. À ce titre, les trois modèles haut de gamme français (Citroën C6, Peugeot 607 et Renault Vel Satis) représentent des choix excellents : techniquement à la page, jouissant d'un grand confort et dotés de belles qualités routières, ils offrent un rapport prestations/prix inégalable, compte tenu des niveaux de remises consentis : jusqu'à 29 % chez les mandataires 

Les grands monospaces accessibles

Même l'Espace Renault est dans la tourmente. Les taux de remises accordés, ces derniers mois, avoisinent ceux consentis sur la berline Vel Satis. D'où des affaires très intéressantes, d'autant qu'en occasion, ce monospace demeure une valeur assez sûre. Les remises sont également très importantes – jusqu'à 29 % chez les mandataires – pour les monospaces Citroën C8 et Peugeot 807, l'Ulysse de Fiat et le Phedra de Lancia. Toutefois, ces modèles sont handicapés par une décote à la revente relativement importante. Quant au récent Voyager, que Chrysler a lancé cette année, il se négocie déjà avec une remise de 10 % chez les mandataires...

Des remises records sur les modèles boudés par le marché

Les berlines récusées par le marché, – la Fiat Croma, la Lancia Thesis, l'Opel Signum –, atteignent des niveaux de remise records : jusqu'à 34 % chez les mandataires (20 % pour le Lancia Thesis chez les concessionnaires). Mais il ne faudra vraiment pas songer à revendre ces modèles avant 8 ans, au risque de pâtir d'une décote vertigineuse...

Mots-clés :

AUTOMOBILE , PRIX




Outils pratiques :

Vous aimerez aussi
Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier