Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Automobile > Entretenir sa voiture au meilleur prix

Entretenir sa voiture au meilleur prix

Entretenir sa voiture au meilleur prix
Avril 2008
Le Particulier n° 1024, article complet.
Auteur : MACCHIA (Jean-Rémy)

Les concessionnaires, les centres- autos et les garages indépendants ont des politiques commerciales et des prix très différents. Connaître les avantages et les pièges de chacune de ces filières permet d'entretenir correctement sa voiture au meilleur prix.

Une vidange peut vous coûter 120 €, une simple révision, sans aucun changement de pièce, peut monter jusqu'à 160 € : les tarifs des concessionnaires ressemblent de plus en plus aux honoraires libres des médecins spécialistes des grandes villes. Pourtant, les constructeurs ne manquent jamais de rappeler que leurs nouveaux modèles, conçus plus rationnellement que les précédents, sont de moins en moins chers à entretenir

Une affirmation totalement contredite par les chiffres : en 10 ans, les prix des opérations d'entretien et de réparation ont augmenté d'environ 35 %, soit 2,5 fois plus vite que l'inflation. Ce phénomène est d'autant plus inquiétant que le nombre d'opérations que l'on peut sans peine accomplir soi-même s'est considérablement réduit, tant les voitures sont devenues complexes. Par exemple, sur un nombre croissant de modèles récents, changer seul une ampoule de phare est devenu impossible. Il faut même parfois déposer le pare-chocs avant pour y parvenir ! Vous n'avez pas d'autre solution que de vous rendre dans un garage et de régler une facture de 80 €. Pour entretenir sa voiture au meilleur prix, vers quels professionnels vaut-il mieux se tourner ?

Les concessionnaires : un passage « obligatoire ».

Tout au long de la garantie contractuelle (2 ans ou plus selon les marques), les constructeurs obligent leurs clients à faire entretenir leur voiture par leurs concessionnaires. Même si cette règle, présente dans tous les contrats de garantie, peut vous paraître contestable, il est plus sage de s'y conformer. En revanche, une fois la période de garantie écoulée, les automobilistes peuvent indifféremment s'adresser aux concessionnaires de marque, aux centres-autos ou aux petits garagistes indépendants pour les vidanges et les visites d'entretien périodiques. Les deux derniers revendiquent des tarifs moins élevés. Mais attention aux clichés : même si les concessionnaires restent généralement plus onéreux, l'ensemble de leur grille tarifaire n'est pas systématiquement plus chère. Et, surtout, certaines opérations ne sont réalisables que par des représentants officiels de la marque de votre voiture.

En effet, les constructeurs ont tout fait pour rendre leur clientèle dépendante de leurs réseaux. Notamment en multipliant les fonctions électroniques qui, le plus souvent, obligent les automobilistes à fréquenter leurs garages pour un nombre croissant d'opérations. Afin de lutter contre cette atteinte à la libre concurrence, la Commission européenne les a contraints à divulguer les données informatiques de leurs gammes aux professionnels indépendants. Mais ils traînent parfois les pieds : en octobre dernier, Citroën s'est ainsi fait rappeler à l'ordre par le Conseil de la concurrence pour avoir tardé à communiquer des données informatiques à des réparateurs indépendants. Et puis, surtout, dans la pratique, il est difficile pour un petit garage de disposer de tous les équipements et de tous les logiciels permettant d'effectuer les investigations électroniques nécessaires sur tous les modèles de toutes les marques. Aussi, pour obtenir un diagnostic, le passage dans un garage de la marque, et, si possible, chez un grand concessionnaire, est-il devenu quasi obligatoire.

De plus, un suivi régulier en concession présente un autre avantage : il permet de bénéficier des opérations d'atelier que les constructeurs demandent d'effectuer de plus en plus couramment sur les véhicules. Autrement dit, des interventions correctives pour remédier à tel ou tel défaut identifié par le constructeur mais pour lequel il n'y a pas eu de rappel officiel avec lettre au client. Ces « remises à niveau » discrètes peuvent conditionner le bon fonctionnement de nombreux éléments de votre voiture. Et même si aucune opération de ce type n'est prévue, une reprogrammation des diverses fonctions gérées par l'électronique est presque toujours effectuée, ce qui permet d'effacer les données obsolètes et d'entrer de nouveaux logiciels optimisant leur fonctionnement (par exemple, la mise en route et la marche du moteur, la radio, la climatisation, etc.).

Les centres-autos : pour l'entretien basique seulement.

Pendant des années, la politique des centres-autos et enseignes spécialisées (Feu vert, Maxauto, Midas, Norauto, Roady, Speedy...) a été très agressive. Encore aujourd'hui, les campagnes de publicité sont nombreuses, vantant des prix bas, une grande disponibilité (le concept du sans rendez-vous) et des devis gratuits. Qu'en est-il dans la réalité ? Tout d'abord, sans rendez-vous ne signifie pas sans attente. N'espérez pas une intervention immédiate un samedi matin dans un centre de réparation rapide. Ensuite, le devis gratuit est une arme à double tranchant dont il convient de se méfier : il n'est pas rare que cette inspection visuelle rapide ne serve qu'à préconiser des réparations qui ne sont pas indispensables. Attention donc, si un devis vous paraît curieusement chargé, ne donnez pas votre accord tout de suite : comparez le diagnostic avec l'avis d'un autre professionnel. Ou alors, n'allez dans ces centres-autos qu'en sachant déjà quelles sont les pièces à remplacer.

Restent les prix. En ce qui concerne le remplacement de pièces, les centres offrent des forfaits intéressants sur de nombreux équipements : les amortisseurs (pour lesquels leurs tarifs sont imbattables), mais aussi les pneus, l'échappement, voire les freins. Visez surtout leurs campagnes de promotion : leurs tarifs minorés de 20 à 25 % défient toute concurrence. Elles reviennent aux mêmes périodes chaque année, avec des thèmes récurrents : amortisseurs, freins, pneus... En revanche, il convient de se méfier de leurs forfaits « révision » destinés à concurrencer les concessionnaires de marque. Car, si les tarifs affichés paraissent extrêmement compétitifs, les prestations vantées par les publicités restent très sommaires. Au bout du compte, pour une révision complète proche de celle des concessionnaires, l'avantage tarifaire n'est plus aussi flagrant. De plus, les centres-autos ne connaissent pas forcément dans le détail tous les modèles de voitures et peuvent donc ignorer certaines opérations spécifiques au modèle que vous possédez. D'une façon générale, ne confiez votre voiture à ces centres-autos ou enseignes spécialisées que pour y faire remplacer des pièces que vous savez usées. Quant aux révisions, il est préférable de s'adresser à eux pour les visites intermédiaires plutôt que pour les révisions importantes.

Les ateliers « express » des constructeurs rivalisent avec les centres-autos.

Pour répliquer à ces offensives tarifaires, les constructeurs ont développé des ateliers d'intervention rapide, la plupart du temps accolés aux concessions existantes. Ces ateliers « express » existent maintenant chez la plupart des grandes marques européennes. Comme dans les enseignes spécialisées, les forfaits proposés ne portent que sur un nombre restreint d'opérations élémentaires : vidange, freins, amortisseurs, pneus, embrayage, entretien de la climatisation. Et comme les approches commerciales sont les mêmes, vous aurez tout avantage à profiter des promotions saisonnières, souvent à prix cassé. Et, cette fois, vous n'aurez plus d'état d'âme : portant le panonceau de la marque, les services rapides des constructeurs font partie du réseau officiel et leurs interventions sont garanties au même titre que celles opérées dans les concessions traditionnelles. Une précision, cependant : ces services rapides n'offrent pas de révision globale. Pour ces visites d'entretien périodique, vous serez orientés vers le concessionnaire classique, qui vous les fera donc payer à son tarif habituel, plus élevé.

Les petits garages indépendants résistent.

Pris en tenaille entre les réseaux des constructeurs et les enseignes spécialisées, les petits garages indépendants résistent tant bien que mal. S'ils sont dépassés par l'électronique envahissante, ils restent particulièrement compétitifs pour la quasi-totalité des interventions de mécanique pure. Leurs tarifs sont souvent très attractifs pour des réparations ponctuelles d'organes mécaniques : un démarreur, un alternateur, etc.

Assez souvent implantés dans la périphérie des villes ou à la campagne, ils ne sont pas soumis à des normes très coûteuses en matière de présentation ou de hall d'accueil, ils peuvent pratiquer des tarifs de main-d'œuvre très performants (30 % moins cher que chez les concessionnaires). Et, pour les pièces, ils sont en mesure de s'approvisionner auprès de centrales d'achat qui négocient pour eux des prix généralement assez bas. Contrairement donc aux petits commerces d'épicerie, leurs produits et leurs services ne sont pas plus chers que ceux de la « grande distribution » des concessionnaires ou des centres-autos. Enfin, en raison de leur petite taille, l'accueil y est souvent plus chaleureux ou, en tout cas, plus personnalisé, avec une écoute plus attentive aux demandes des clients. Et, surtout, si vous vous montrez fidèle, vous pourrez compter sur une serviabilité dont les grosses concessions automobiles sont rarement capables.

Choisir en fonction des capacités et des tarifs de chaque professionnel.

Pour résumer, pendant la période de garantie de votre voiture, fréquentez le réseau de la marque, au-delà vous avez le choix entre deux solutions. Soit vous continuez à faire entretenir votre voiture chez votre concessionnaire qui présente l'avantage de bien la connaître et de pouvoir mettre à jour son électronique embarquée lors de chaque visite mais dont les prix sont plutôt élevés. Avec les voitures récentes, suréquipées en électronique, il est tentant d'opter pour cette solution. Soit, vous décidez de confier l'entretien courant et les réparations éventuelles à un professionnel hors du réseau de marque. En ce qui concerne l'entretien périodique, la meilleure solution consiste à trouver un garagiste indépendant situé en zone rurale. Vous devriez pouvoir vous entendre avec lui pour obtenir qu'il vous prête une voiture de remplacement le jour de la révision. En ce qui concerne les opérations de simple mécanique, vous pouvez vous adresser à des centres-autos et des enseignes spécialisées qui pratiquent des tarifs souvent avantageux, mais pas systématiquement. Ne leur confiez votre auto que pour des remplacements d'organes dont vous connaissez le degré d'usure. Et méfiez-vous de leurs devis. Vous pouvez aussi profiter des promotions lancées périodiquement par les ateliers « d'interventions rapides » créés par les grands constructeurs pour des remplacements de pièces ou des opérations élémentaires à des tarifs intéressants.

Jean-Rémy Macchia


Mots-clés :

AUTOMOBILE , ENTRETIEN , ENTRETIEN VEHICULE , GARAGISTE , PRIX , REPARATION




Outils pratiques :

Vous aimerez aussi
Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier