Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Achat-Vente > Agent immobilier : une offre abondante, un service parfois minimal

Agent immobilier : une offre abondante, un service parfois minimal

Octobre 2003
Le Particulier n° 969, article complet.

Leurs catalogues de biens permettent une recherche le plus souvent efficace. À condition de contacter plusieurs agences et de les relancer régulièrement.

Véronique et son compagnon ont commencé par éplucher les annonces de particuliers. Ils ont renoncé après avoir perdu un temps précieux pour cause de descriptions imprécises, voire carrément mensongères. Le jeune couple a finalement trouvé son bonheur dans la vitrine d'un agent immobilier. "Nous avons contacté en tout et pour tout cinq agences et visité une vingtaine de logements", précise Véronique. Bien sûr, les services de l'agent immobilier ont un coût : une commission, qui tourne autour de 5 % à 8 % du prix de vente. Ces honoraires s'ajoutent généralement au prix de base demandé par le vendeur.

L'accès à un vaste éventail de biens.

L'atout majeur des agents immobiliers reste leurs catalogues de biens à vendre. Tout en ayant un seul interlocuteur, le futur acheteur multiplie ainsi ses chances de trouver rapidement chaussure à son pied. Certains professionnels parisiens se sont même spécialisés dans les biens atypiques, comme les lofts, les appartements ou les maisons avec jardin ou avec terrasse.

"Les agents d'un même réseau partagent leurs fichiers", explique Jean Lavaupot, d'ERA. En revanche, sauf quelques rares initiatives locales (à Orléans et Dijon, par exemple), il n'existe pas de fichier commun aux professionnels de réseaux ou d'affiliations différents. "Résultat, il faut prospecter plusieurs agences pour avoir une vision globale de l'offre dans un secteur donné", regrette Didier André, directeur commercial du réseau Century 21. Selon Jean Lavaupot et Didier André, un fichier commun aux réseaux ERA, Century 21, Laforêt Immobiler et Orpi devrait, cependant, voir le jour courant 2004.

Les agents connaissent les prix du marché.

"Les agents immobiliers connaissent bien le marché local et sont à même d'évaluer un bien à son juste prix", assure Jean Lavaupot. Certes, mais lorsqu'un logement est mis en vente dans plusieurs agences, certains professionnels peuvent être tentés de surévaluer le bien pour séduire le propriétaire et emporter le mandat. "Un bon professionnel saura convaincre un propriétaire de revoir ses prétentions à la baisse", rassure Jean Lavaupot. Un agent immobilier n'a pas intérêt à proposer des prix trop élevés s'il veut conclure rapidement une affaire et toucher sa commission. "Il ne faut donc pas hésiter à lui faire une contre-proposition si vous estimez que le prix demandé est excessif", conclut Jean Lavaupot. Attention, cependant, de ne pas trop discuter le prix sous peine de rater l'affaire. "Les biens recherchés trouvent rapidement preneur s'ils sont au prix du marché", prévient Didier André. Pour Jean Lavaupot, la marge de négociation resterait cependant bien réelle en province, sur le créneau de la maison individuelle.

Un service pas toujours à la hauteur.

Pour la plupart des gens, l'efficacité des agents immobiliers est loin de faire l'unanimité. Dans les faits, le meilleur côtoie le pire. "La plupart des agents ne nous ont jamais rappelés malgré leurs promesses, se souvient Pascal. D'autres, au contraire, ont tenté le forcing pour nous faire acheter n'importe quoi", poursuit le jeune homme, qui a d'ailleurs fini par acheter directement à un particulier. "Ciblez un quartier et laissez vos coordonnées dans plusieurs agences, conseille Virginie, propriétaire récente, mais n'attendez pas que l'on vous appelle. Au contraire, n'hésitez pas à contacter régulièrement les professionnels pour connaître les biens nouvellement mis en vente."

Normalement, l'agence devrait détenir un dossier complet concernant le logement. Elle devrait ainsi être à même de donner le montant moyen des charges ou le dernier procès-verbal d'assemblée générale de copropriété, par exemple. En réalité, ce n'est pas toujours le cas.

Du bon de visite à la promesse de vente.

L'agent immobilier qui vous fait visiter un logement vous demandera généralement de signer un "bon de visite". Souvent, ce document contient une clause par laquelle vous vous engagez à ne conclure l'affaire que par l'intermédiaire de l'agent immobilier. Mais attention, cette disposition n'est valable que si celui-ci détient un mandat exclusif de vente, ce qui est plutôt rare (vous pouvez exiger de vérifier ce point). Sinon, vous êtes libre de passer par l'intermédiaire d'une autre agence, également titulaire d'un mandat.

Par ailleurs, l'agent immobilier exigera parfois de vous une offre d'achat destinée au vendeur (voir p. 37), notamment si vous proposez un prix inférieur à celui demandé. Sachez que la loi interdit d'assortir une offre d'achat à un quelconque versement. Quant à la promesse de vente, il est préférable de la faire établir par un notaire. Enfin, n'oubliez pas que l'agent immobilier ne peut exiger aucune rémunération tant que la vente n'a pas été signée chez le notaire.


Mots-clés :

ACHAT-VENTE , AGENCE IMMOBILIERE , AGENT IMMOBILIER




Outils pratiques :

Bannière Choix patrimoniaux

Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier