Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Investissement locatif > Languedoc-Roussillon, peu de nouvelles constructions

Languedoc-Roussillon, peu de nouvelles constructions

Juillet-août 2001
Le Particulier n° 945, article complet.

Le littoral du Languedoc-Roussillon, qui s'étend de la Grande-Motte à la frontière espagnole, attire chaque année moult vacanciers séduits par son cocktail plage-soleil

Dans les Pyrénées-Orientales, peu de grands logements à vendre.

A Canet-Plage, agréable station très prisée des Perpignanais, l'offre abonde principalement en ce qui concerne les petites surfaces, studios et deux pièces et, dans une moindre mesure, les trois pièces. En pratique, les prix s'inscrivent dans une fourchette de 140 000 à 160 000 F pour un studio de 20 m2. Ils avoisinent plutôt les 200 000 F lorsque le logement comporte un parking ou s'il est situé dans une résidence avec piscine. Un deux pièces de 30 m≈ environ avec parking, proche des plages, s'achètera entre 280 000 et 350 000 F. Quant aux trois pièces, ils se vendent près de 10 000 F le m≈. On trouve aussi des petites villas accolées de type 2/3 pièces avec petite terrasse et jardinet pour 500 000 F environ.

L'offre est très insuffisante, en revanche, pour les logements plus grands, comportant trois chambres et plus. Quant aux villas de qualité avec vue sur la mer, également très recherchées, elles sont plutôt rares sur le littoral, d'après Jean-Marie Bouchard, agent immobilier. D'une manière générale, en effet, le front de mer fait une large place à l'habitat collectif et compte assez peu de maisons individuelles. Une belle villa de type F5 avec garage et 500 m≈ de terrain, mais sans vue sur la mer, est ainsi mise en vente à 1,4 million de francs.

La situation et les prix sont les mêmes à Argelès-Plage, grande station un peu plus au sud, confirme Michel Gouges, agent immobilier, qui souligne le manque chronique de grandes surfaces. Mais du côté de Saint-Cyprien, station balnéaire assez préservée, on trouve encore des belles villas proches des plages, à partir de 1,3 à 1,5 millions de francs.

Une offre satisfaisante pour la location.

L'offre locative est abondante à Canet-Plage comme à Argelès. Il existe bien sûr des différences de tarif selon le degré de confort et d'équipement du logement et de la résidence (récente ou ancienne, avec piscine...) ou de sa situation (proximité des plages, vue sur la mer...). A titre indicatif, en haute saison (juillet et août), sur cette portion de littoral, il faut généralement compter entre 2 000 et 2 500 F la semaine pour un studio ; 2 500 et 3 000 F pour un deux pièces ; 3 000 et 4 000 F pour un trois pièces ou une petite villa. Les prix baissant au moins de moitié en basse saison.

Sur la Côte vermeille, Collioure constitue un micromarché.

D'Argelès à la frontière espagnole, la partie sud du littoral dite Côte vermeille change d'aspect. Les falaises rocheuses plongeant dans la mer offrent peu de plages mais de charmants ports de pêche, dont le fameux Collioure. "Collioure constitue un micromarché, précise Cécile Felles, agent immobilier. La demande a toujours été soutenue, mais l'offre tend à se raréfier."

Le marché, uniquement tourné vers l'ancien, est surtout composé de studios et de deux pièces. A la périphérie du village, le prix du m≈ pour de tels biens se situe dans une fourchette de 10 000 à 12 000 F environ, et pour une maison, selon l'état, il faut compter de 12 000 à 20 000 F le m≈. Une villa de lotissement de 150 m≈ avec 600 m≈ de terrain peut ainsi dépasser les 2 millions de francs. II faut compter de 2,3 à 2,8 millions de francs pour un bien de meilleure qualité. Dans le vieux village, les prix s'élèvent encore. A titre d'exemple, un deux pièces de 35 m≈ en bon état, avec vue sur la mer, dans un immeuble ancien a été vendu 640 000 F.

Du côté de Port-Vendres, vieux port de pêche à quelques kilomètres de Collioure, les prix sont moins élevés. Toutefois, si la demande est également très forte, ici encore, l'offre comprend principalement des studios (de 8 000 à 12 000 F le m≈ environ, avec vue sur la mer) et des deux pièces. On peut cependant trouver aussi quelques villas avec 500 à 700 m≈ de terrain, non loin de la mer, mises en vente entre 1,6 et 2,5 millions de francs.

Sur le marché locatif, les grands logements ne sont pas légion.

D'une manière générale, les loyers saisonniers ne sont pas plus élevés dans le centre de Collioure, où le stationnement est plus problématique et les logements souvent moins bien équipés que dans les résidences extérieures. En juillet et août, il faut compter environ, selon le degré de confort et la vue : 2 000 à 2 500 F la semaine pour un studio ; 3 000 à 3 500 F pour un deux pièces et 3 500 à 4 000 F pour un T3. Les prix baissent d'un peu moins de moitié en basse saison. Une maison pour 6 personnes, denrée plutôt rare, se loue à partir de 5 000 F la semaine en général (3 500 F en basse saison).

Pénurie dans le neuf.

Pour ce qui est du neuf, l'ère de l'abondance semble bien terminée. Quel que soit le type de logement, l'offre est, en effet, très loin de pouvoir satisfaire la demande, pourtant importante. "Il n'y a plus aucune opération de construction de grande envergure sur l'ensemble du littoral du Languedoc-Roussillon, en raison d'une pénurie de terrains bien placés", explique Marc Séchaud, président de la Fédération nationale des promoteurs-constructeurs (FNPC) du Languedoc-Roussillon. Seuls quelques petits programmes sont en cours çà et là, notamment du côté de Canet-Plage, à l'initiative de promoteurs locaux. L'un d'eux, Isis Immobilier, met ainsi en vente une poignée de maisons de quatre et cinq pièces proches des plages, allant de 950 000 à 1 150 000 F (une seconde tranche de 10 logements devrait voir le jour fin 2001).

Dans l'Hérault, beaucoup de petits logements à acheter.

Malgré quelques zones très bétonnées, le littoral de l'Hérault est plutôt bien préservé et offre encore aux vacanciers de belles étendues sauvages, entre mer et lagunes. Sur plus de 600 hectares, le Cap d'Agde loge chaque année une foule énorme d'estivants qu'attirent ses sept plages de sable fin, son centre international de tennis et son site naturiste. La station offre un grand choix de petits logements, du studio au trois pièces, vendus de 8 000 à 11 000 F le m≈. C'est que l'on a beaucoup construit au Cap d'Agde jusqu'à récemment – ce n'est plus le cas aujourd'hui.

Plus agréable et authentique Palavas-les-Flots, port de pêche proche de Montpellier, offre également à la vente nombre de petites surfaces à des prix plutôt compris entre 11 000 et 13 000 F le m≈.

Edifiée ex nihilo dans les années 60-70, la Grande-Motte et son architecture pyramidale a ses détracteurs, mais aussi de très nombreux amateurs. Ici encore, on trouve beaucoup de petits logements. "Il y a pléthore de studios à vendre, ce qui entraîne une baisse des prix de ces biens. Par ailleurs, depuis un an, on constate une diminution sensible de la demande des petites surfaces : studios et deux pièces", confie un agent immobilier local.

A l'inverse, un nombre croissant de retraités souhaite s'établir à l'année dans la station et recherche plutôt des appartements spacieux, de préférence avec vue sur la mer, terrasse et parking. Ici encore, en la matière, l'offre est très loin de satisfaire la demande. Il faut généralement compter 11 000 F environ le m≈, chiffre pouvant monter jusqu'à 16 000 F, voire plus, pour un bien de qualité comportant une terrasse et un parking ou encore situé dans une résidence avec piscine. Le centre-ville reste, semble-t-il, le secteur le plus accessible financièrement. Quant aux belles villas, l'offre est très rare. A titre d'exemple, une maison de 100 m≈ habitables avec un jardin de 250 m2 est en vente à 1,7 million de francs.

Une très forte offre locative.

Le littoral dispose d'un grand nombre de logements locatifs, essentiellement des studios, deux et trois pièces, ce dernier type de logement pouvant parfois loger jusqu'à 8 personnes dans sa version cabine. Il n'y a pas de grandes différences de prix selon les stations, les tarifs dépendant, comme ailleurs, de la qualité du logement, de sa situation et de la vue.

Pas de nouvelles constructions par manque de terrains.

Exception qui confirme la règle, le Domaine des Vignes de Sogepro, au Cap d'Agde, est l'un des rares petits programmes neufs. Cette résidence avec piscine proposait encore, début juin, une quinzaine de maisons à acheter sur plans : 3 pièces à 540 000 F, 4 pièces à 900 000 F et 5 pièces à 1,3 million de francs. J.-L.G.


Mots-clés :

MARCHE IMMOBILIER , RESIDENCE DE TOURISME




Outils pratiques :

Bannière Choix patrimoniaux

Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier