Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Achat-Vente > La remontée des taux va pénaliser les accédants à la propriété

La remontée des taux va pénaliser les accédants à la propriété

La remontée des taux va pénaliser les accédants à la propriété
Juin 2006
Le Particulier n° 1002, article complet.
Jusqu'ici, les personnes qui achetaient un logement pour la première fois (les primo-accédants) avaient pu maintenir leur pouvoir d'achat grâce, notamment, à des taux d'intérêt historiquement bas. Ce contexte favorable risque de ne pas durer.

Une capacité d'achat qui commence à baisser.

Le Crédit foncier, en partenariat avec l'Essec, vient de publier son indicateur de la capacité d'achat des primo-accédants dans l'ancien. Au deuxième semestre 2005, ces derniers pouvaient acheter 48,50 m2, contre 50,70 m2 au premier semestre 2005 à mensualités constantes (et 59 m2 en janvier 2000). Bien entendu, ces chiffres sont des moyennes : pour le même prix, ils peuvent acheter 64,80 m2 à Lille mais seulement 37,10 m2 à Nice. Les deux éléments qui expliquent cette évolution sont simples : la poursuite de la hausse des prix immobiliers et une tendance à la remontée des taux d'intérêt à long terme.

Une charge de crédit de plus en plus importante.

Pour l'instant, les banques n'ont pas encore répercuté l'intégralité de la hausse des taux enregistrée sur les marchés obligataires. Le 10 mai dernier, par exemple, l'OAT à 10 ans, dont dépendent certains taux de crédit, était à 4,05 % (contre 3,23 % au 1er janvier 2006) alors qu'il était encore possible d'emprunter à 3,50 % (contre 3,25 % début 2006). Mais "les taux pourraient augmenter de 0,5 à 0,7 point d'ici à la rentrée", prévoit Christophe Crémer, fondateur du site de courtage en ligne meilleurtaux.com. Une hausse qui, conjuguée à une progression des prix immobiliers estimée entre 5 et 6 % encore cette année, pourrait sensiblement peser sur le budget des ménages. Emprunter aujourd'hui 150 000 € sur 20 ans à 3,50 % coûte 870 € par mois. Acheter le même bien dans quelques mois en appliquant une hausse des prix de 5 % (157 500 € au lieu de 150 000 €) et une augmentation des taux de 0,70 % (4,20 % au lieu de 3,50 %) coûtera chaque mois 971 €, soit 102 € de plus.

Informations sur : www.creditfoncier.fr, rubrique "marché immobilier"

Mots-clés :

ACCESSION A LA PROPRIETE , CREDIT IMMOBILIER , TAUX DU PRET




Outils pratiques :

Bannière Choix patrimoniaux

Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier