Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Economies d'énergie > Le prix du gaz devrait augmenter de 5 % le 1er avril 2011

Le prix du gaz devrait augmenter de 5 % le 1er avril 2011

Le prix du gaz devrait augmenter de 5 % le 1er avril 2011
Avril 2011
Le Particulier n° 1060, article complet.

Les tarifs réglementés du gaz naturel, essentiellement proposés par GDF Suez, devraient grimper de 5 % le 1er avril. Si la hausse est confirmée – elle doit être demandée par GDF Suez puis validée par la Commission de régulation de l’énergie d’ici fin mars –, il s’agira de la troisième augmentation tarifaire depuis 12 mois, après celles d’avril 2010 (+ 9,7 %) et de juillet 2010 (+ 4,7 %).

La hausse résulte de la flambée du prix du pétrole

Conformément aux règles en vigueur depuis l’an dernier (voir le n° 1051 du Particulier, p. 80), les tarifs réglementés doivent correspondre au coût d’approvisionnement en gaz de GDF Suez auprès des producteurs étrangers. Pour la première fois, la formule ne prend pas uniquement en compte l’évolution des prix du pétrole, sur lesquels sont indexés l’essentiel des contrats de l’opérateur historique, mais aussi – à hauteur de 10 % – le coût du gaz sur les marchés financiers, au tarif de gros. Sans cette prise en compte, la hausse aurait été encore plus forte, de l’ordre de 6,7 %, selon le gouvernement.

Jusqu’à 250 € de subvention pour remplacer sa chaudière

Cette nouvelle hausse s’accompagne de mesures d’aides devant également entrer en vigueur le 1er avril. GDF Suez souhaite ainsi encourager ses clients propriétaires d’une chaudière à gaz de plus de 15 ans à la remplacer par une chaudière basse température (en accordant une subvention de 100 €) ou une chaudière à condensation (250 € de subvention). De son côté, Éric Besson, ministre de l’Industrie, a annoncé une revalorisation de 20 % du tarif spécial de solidarité (TSS) dont ont bénéficié, en 2009, 298 000 foyers aux revenus modestes c’est-à-dire inférieurs aux plafonds ouvrant droit à la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C), soit 634 € par mois pour une personne seule, ou 1 332 € pour un couple avec 2 enfants. Cette aide, déduite de la facture et dont le montant varie en fonction du nombre de personnes au sein du foyer, ainsi que de la consommation annuelle, passerait de 118 € à 142 € par an, au maximum, pour une famille se chauffant individuellement au gaz naturel.


Mots-clés :

BUDGET DES MENAGES , CHAUDIERE , ECONOMIE D'ENERGIE , GAZ NATUREL , PRIX , SUBVENTION




Outils pratiques :

Vous aimerez aussi

Bannière Choix patrimoniaux

Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier