Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Maison individuelle > Les adaptations nécessaires… pour les personnes handicapées

Les adaptations nécessaires… pour les personnes handicapées

Janvier 2011
Le Particulier Pratique n° 364, article complet.
Auteur : COUNE (Isabelle)
  • Tout attraper depuis un fauteuil ;
  • Des cuisines réglables en hauteur

Les handicapés ont besoin d’aménagements spécifiques dans la cuisine. Les dimensions des meubles ne sont alors pas les mêmes. En 2009, Darty a mis en exposition une cuisine pour personnes à mobilité réduite dans son magasin parisien du XIIIe arrondissement. Autre possibilité, l’installation sur mesure de Pyram. Déclinable dans tous les matériaux et tous les coloris, elle est vendue à partir de 17 000 €.

Tout attraper depuis un fauteuil roulant

Darty a conçu sa pièce selon les règles suivantes. Le plan de travail a une hauteur de 85 cm au niveau de l’évier et de 80 cm au niveau de la plaque de cuisson afin que l’utilisateur en fauteuil roulant ne soit pas obligé de rester les coudes en l’air lorsqu’il surveille un plat sur le feu. Rien ne doit encombrer le dessous du plan à ces endroits pour lui permettre de s’approcher le plus possible, sans avoir mal au dos. La cuve de l’évier ne fait pas plus de 15 cm de profondeur et le siphon spécial gain de place est déporté vers l’arrière pour ne pas le gêner aux genoux.
La hauteur du plan de travail ne doit jamais être inférieure à 70 cm pour pouvoir passer les genoux en dessous, quel que soit le type de fauteuil utilisé. La profondeur ne doit pas dépasser 60 cm pour permettre de saisir les objets placés au fond. Cela implique que le vide sanitaire, situé habituellement derrière les meubles bas, soit encastré dans le mur. Les plinthes des éléments bas doivent être en retrait (de 30 cm) pour éviter que les pieds ne tapent dedans. Au centre, il faut prévoir un cercle de giration de 1,50 m de diamètre afin de pouvoir manœuvrer le fauteuil. Pour être accessibles, les éléments hauts doivent être à 35 cm du plan de travail, ce qui donne une hauteur de 1,20 m depuis le sol. Choisissez de préférence un plan en bois foncé, facile à réparer en cas de choc. Les ouvertures des meubles seront motorisées.

Des astuces dans l’électroménager

Dans ce domaine, Darty préconise un four à tiroir, accessible par le côté, un lave-vaisselle en hauteur et un réfrigérateur à large poignée placée à la verticale afin d’offrir une bonne préhension. Une table de cuisson à induction évite de se brûler. Enfin, la bonne organisation du triangle cuisson-froid-lavage permet de limiter les rotations.
Pyram a développé, avec l’École supérieure d’art et design de Saint-Étienne, la cuisine compacte Concept Andy, adaptée aux personnes âgées et handicapées. Un maximum de fonctions sont accessibles entre 30 cm et 1,45 m du sol. L’ouverture des meubles les plus lourds est facilitée par des moteurs électriques. Les portes, tiroirs et coulissants disposent de ralentisseurs qui rendent leur fermeture silencieuse. Le robinet est commandé par un mécanisme situé devant la cuve, sur un faux tiroir. L’évier très large (50 cm) mais peu profond est incliné à l’avant afin que l’on puisse attraper sans difficulté les objets lourds posés dans la cuve. La porte du four s’escamote complètement à l’ouverture. La hotte est pilotée par télécommande et la plaque de cuisson en vitrocéramique par un gros bouton à l’avant. Une petite desserte à roulettes est prévue pour apporter les plats jusqu’à la table à manger.

Des cuisines réglables en hauteur

Il existe d’autres solutions adaptables dans une cuisine existante : élévateurs, châssis avec rails sur lesquels montent et descendent les meubles et les plans de travail. Le cadre Flexikit (qui coulisse manuellement à l’aide d’une manivelle ou électriquement via un interrupteur), distribué par Cree, et le kit Baselift (électrique) d’Ergotechnik donnent au plan de travail une amplitude de 30 cm. Ces équipements sont déclinés en version droite ou d’angle.
Même principe pour les meubles hauts. Les dispositifs Verti Basic (Cree) et Verti 831 d’Ergotechnik sont plutôt réservés aux kitchenettes (ils permettent d’accueillir un élément de 1 à 2 m de large). Avec le second, ce sont les étagères intérieures du placard qui descendent. Cette solution n’est envisageable que s’il n’y a pas d’obstacle en dessous (un robinet, par exemple). Avec Diago 504 d’Ergotechnik et Diagokit (Cree), le meuble se déplace en diagonale en même temps qu’il descend. Ces mécanismes étant lourds, il faut soit les installer sur un mur suffisamment résistant, soit les fixer sur des renforts horizontaux. La motorisation de toute la cuisine multiplie son coût par deux.

Isabelle Coune


Mots-clés :

CUISINISTE , EQUIPEMENT DOMESTIQUE , MEUBLE DE CUISINE




Outils pratiques :
Formalités et démarches
Papiers à conserver

Bannière Choix patrimoniaux

Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier