Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Investissement locatif > À Court terme : de 0 à 4 ans, les produits les plus sûrs resteront peu rentables

À Court terme : de 0 à 4 ans, les produits les plus sûrs resteront peu rentables

Janvier 2011
Le Particulier n° 1056, article complet.
Auteur : PELLEFIGUE (Marie)
  • Livrets bancaires ;
  • Assurance vie en euros ;
  • PEL

Après s’être hissés vers les sommets à la fin de l’année 2008, près de 5 %, les taux d’intérêt monétaires à court terme sont redescendus à des niveaux très bas. Ce mouvement devrait se poursuivre en 2011 : « L’an prochain, les taux monétaires vont osciller entre 0 et 1 %, selon les périodes et les zones géographiques », affirme Jean-Marie Mercadal, directeur des gestions à OFI AM. En conséquence, ne vous attendez pas à des miracles pour vos liquidités, dont la rémunération suit de près l’évolution de ces taux. De la même façon, les taux d’intérêt à moyen et à long terme ne devraient pas augmenter très fortement  en 2011. « Il n’y a objectivement pas de facteur qui incite à croire qu’ils vont suivre une tendance différente de celle des taux d’intérêt à court terme », confie Philippe Waechter.
Seul point positif, puisque l’inflation devrait se situer entre 1 et 1,50 %, en 2011 comme en 2010, le rendement réel des produits d’épargne à court et à moyen terme sera positif, et votre pouvoir d’achat conservé. Inutile, pour autant, de consacrer une large part de vos placements à ce type d’actifs, sauf pour votre épargne de précaution ou si vous disposez de liquidités en attente de réinvestissement à court terme.

De 0,50 % à 2,25 % pour les Sicav monétaires et les livrets

N’investissez dans les livrets que votre épargne de précaution, car leur rémunération est particulièrement faible : 1,75 % net pour le Livret A et le Livret de développement durable (LDD, ex-Codevi). Quant aux superlivrets, seuls les meilleurs rapportent autour de 2 % brut, parfois un peu plus durant les promotions. « Un livret permet à l’épargnant de rester en position d’attente pour réinvestir ses fonds sur un autre placement si les taux remontent », souligne Stéphanie Patel, directrice du développement des produits à HBSC France.
Pour votre épargne de précaution, les autres placements monétaires sont hors course. Les comptes à terme pâtissent d’une rémunération inférieure à celle des livrets et d’un manque de liquidités, car l’épargne est bloquée de 1 mois à 3 ou 5 ans, selon les produits. Il ne faut pas non plus s’y engager pour le moyen terme en espérant gagner plus, car si d’ici à un an les taux d’intérêt remontaient, seules les nouvelles générations de produits profiteraient de cette hausse. Enfin, les Sicav monétaires offrent un rendement proche de celui des taux d’intérêt à court terme, donc inférieur à 1 %, et supportent, en plus, des frais de gestion, de 0,20 à 0,40 %. Bref, il est difficile de compter sur plus de 0,50 % net avec ce type de placement, avant impôt !

De 2,70 à 4 % pour les fonds en euros des contrats d’assurance vie

Les fonds en euros des contrats d’assurance vie drainent une bonne partie de l’épargne des particuliers depuis 2 ans. D’après l’Insee, 41,80 % des épargnants possèdent un contrat d’assurance vie, et 59,80 % d’entre eux n’ont que des contrats ou des fonds en euros. Ces fonds sont constitués d’actifs sûrs, essentiellement des obligations d’État ou d’entreprise et des produits monétaires. Mais pour répondre à la demande croissante des épargnants, les assureurs ont dû acheter beaucoup de nouvelles obligations dont la rentabilité est relativement faible : les emprunts d’État rapportent désormais entre 2,50 et 3,50 %, et les obligations d’entreprise les plus sûres procurent des rendements à peine plus élevés. Dans les années à venir, ces titres vont diluer les rendements de portefeuilles et peser ainsi sur les performances des fonds en euros. Pour 2010, ils devraient rapporter, en moyenne, autour de 3,70 %, et ce taux devrait encore chuter et osciller entre 3,30 et 3,40 % en 2011. « Cela reste tout de même intéressant en terme de rendement réel, c’est-à-dire une fois l’inflation déduite », précise Philippe Maupas, directeur associé de Quantalys. Dans une optique d’attente et de moyen terme, ces fonds constituent un compromis acceptable pour investir l’épargne pour laquelle vous ne souhaitez pas prendre de risques.

Au moins 2,50 % pour les PEL

Depuis le 1er août 2003, le Plan d’épargne logement (PEL) est rémunéré à 2,50 % brut. Pour obtenir la prime d’État, qui fait grimper la rémunération à 3,50 %, il faut souscrire le crédit immobilier attaché à ce produit. Raison pour laquelle le PEL a connu une désaffection au cours de ces dernières années. D’après l’Insee, seuls 3 foyers sur 10 en possèdent un, contre plus de 4 sur 10 en 2004. Cependant, compte tenu des faibles rémunérations des autres produits, le PEL peut constituer une alternative intéressante. Votre capital y sera à l’abri et rapportera plus qu’un Livret A une fois les prélèvements sociaux réglés (la prime d’État et les intérêts acquis jusqu’au 12e anniversaire du PEL sont exonérés d’impôt). Ainsi, un PEL ouvert depuis 2003 offre une rémunération nette de 2,19 %, après prélèvements sociaux – réglés en une fois soit au 10e anniversaire du plan, soit au moment de son dénouement s’il est antérieur. De plus, le PEL pourrait reprendre des couleurs, le gouvernement ayant décidé de le réformer pour le rendre plus attrayant. Christine Lagarde, ministre de l’Économie et des Finances, souhaite modifier le mode de calcul de son taux de rémunération, « qui sera déterminé chaque année en fonction des coûts de refinancement long des banques ». La ministre propose, par ailleurs, un taux plancher de 2,50 %. En contrepartie, les contributions sociales seront prélevées chaque année, et non plus au bout de 10 ans. Ces modifications ne devraient concerner que les PEL ouverts à compter de 1er mars 2011.


Mots-clés :

ACTION , ASSURANCE VIE , BOIS , FCP , FORET , INVESTISSEMENT LOCATIF , LIVRET D'EPARGNE




Outils pratiques :

Bannière Choix patrimoniaux

Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier