Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Téléphone-Internet > Rubrique essai : un clavier qui cache un PC tout entier

Rubrique essai : un clavier qui cache un PC tout entier

Rubrique essai : un clavier qui cache un PC tout entier
Décembre 2010
Le Particulier Pratique n° 363, article complet.
Auteur : HENRI (Benoit)

Après avoir rechargé la batterie de l’Eeekeyboard PC et raccordé son boîtier sans fil à un téléviseur LCD, nous l’avons essayé, confortablement assis dans un canapé.

Processeur : Intel Atom N270 à 1,60 GHz. Mémoire vive : 1 Go DDR2. Disque dur : 16 Go SSD. Communication : transfert multimédia sans fil UWB (ultra-wideband), wi-fi 802.11b/g/n, Bluetooth V2.1, port Ethernet 10/100/1 000 Mbps. Connectique : 3 ports USB 2.0, sorties HDMI et VGA, prises casque et micro. Poids : 1,10 kg. Dimensions : 42,50 x 14,50 x entre 1 et 2,50 cm. Asus : 0821.23.23.13.

Comment est conçu l’Eeekeyboard PC, ce clavier qui renferme tous les composants d’un ordinateur, sauf l’écran, et que l’on raccorde à un téléviseur ? Techniquement, cela ne pose pas de problème pour le processeur et la mémoire vive, suffisamment compacts pour s’intégrer aisément. C’est plus problématique en ce qui concerne le stockage des données. Les disques durs au format 2,50 pouces seraient trop encombrants, trop bruyants et, surtout, trop gourmands en énergie. L’autonomie de la batterie en serait considérablement affectée. Il y aurait bien l’option des disques durs mécaniques de 1,80 pouce, mais ils sont très peu utilisés dans un ordinateur, car extrêmement lents à lire et à transférer les données. Une seule solution alors, les modèles SSD (solid-state drive), ces nouveaux supports de stockage à mémoire flash.

Un support de stockage novateur

Compacts, les SSD sont aussi particulièrement résistants aux chocs et très silencieux, car exempts de toutes pièces mécaniques en mouvement. De plus, ils consomment peu d’énergie et leurs vitesses de lecture et de copie des données sont largement supérieures à celles des disques durs classiques. Revers de la médaille, la technologie SSD s’avère coûteuse et les capacités de stockage sont encore limitées. Dans la même gamme de prix que notre Eeekeyboard PC de 16 Go (soit 549 €), on trouve, chez le même constructeur, un ordinateur portable de 500 Go équipé d’un écran de 17 pouces…

Pas plus grand qu’un clavier classique

L’épaisseur de ce clavier-ordinateur oscille entre 1 cm pour la partie la plus fine (celle où les poignets reposent) et 2,50 cm pour la plus imposante (le haut du clavier). Les cotes normales d’un clavier standard. Même sa longueur reste dans les normes, et ce malgré la présence d’un petit écran tactile de 5 pouces de diagonale. Rien d’étonnant à cela puisqu’il prend la place du pavé numérique.

Un écran tactile en guise de souris

Une fois l’appareil raccordé à un écran d’ordinateur, à un téléviseur HD ou à un vidéoprojecteur, vous pouvez naviguer dans Windows XP en faisant glisser votre doigt sur l’écran tactile ou en tapotant dessus pour cliquer. C’est un coup à prendre, les premiers pas n’étant pas toujours très précis.
Ce petit écran permet aussi d’afficher les icônes des applications, comme sur l’iPhone.

Une vraie souplesse d’utilisation

Encombrement réduit, absence de souris et de fils… l’Eeekeyboard PC a été conçu pour pouvoir être raccordé, dans la maison, à n’importe quel écran, par exemple celui du téléviseur. Vous pouvez donc vous en servir assis dans le canapé du salon, mais pour taper longtemps, mieux vaut le poser sur une surface plane. Ne vous installez pas trop loin d’une prise secteur, car si l’autonomie annoncée est de 4 h, il faut compter seulement la moitié pour un usage normal.

Les performances d’un netbook

Par sa configuration – processeur Atom N270, mémoire vive de 1 Go, circuit graphique intégré… – l’Eeekeyboard PC se situe à un même niveau de performances qu’un netbook classique : suffisant pour les tâches de bureautique, le multimédia léger et la navigation sur le Net. À signaler, comme sur les netbooks, l’absence d’un lecteur optique (graveur de CD ou de DVD), mais la connectique est assez riche.

Des branchements sans fil

Pour afficher le bureau de Windows sur un écran d’ordinateur ou un téléviseur HD, Asus recourt à un boîtier émetteur-récepteur qui se branche sur une de leurs prises HDMI (et sur secteur aussi). Grâce à la technologie UWB, les transferts de données (vidéo HD, audio, documents…) peuvent se faire en toute sécurité et dans des débits très honorables. Il ne vous reste plus qu’à raccorder ce clavier-ordinateur à votre réseau wi-fi pour profiter d’Internet.

Benoit Henri


Mots-clés :

INFORMATIQUE , ORDINATEUR , TELEVISEUR




Outils pratiques :
Papiers à conserver

Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier