Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Téléphone-Internet > Etes-vous prêt à recevoir la télévision numérique ?

Etes-vous prêt à recevoir la télévision numérique ?

Etes-vous prêt à recevoir la télévision numérique ?
Septembre 2010
Le Particulier n° 1052, article complet.
Auteur : PHILIBERT (Maud)

La télévision connaît son plus grand bouleversement depuis l’apparition de la couleur. Dès à présent et jusqu’à la fin de l’année prochaine, la réception des chaînes par voie hertzienne grâce à la traditionnelle antenne râteau va progressivement être remplacée par la télévision numérique terrestre (TNT).

Plus de programmes, une qualité d’image et de son supérieure… Les avantages de la télévision numérique sont multiples. Le passage au tout numérique, décidé par la loi du 5 mars 2007, a débuté en novembre 2009 dans certaines régions et sera totalement achevé en novembre 2011. Rassurez-vous, la télévision ne s’arrête pas pour autant, c’est sa diffusion en hertzien analogique qui disparaît pour être remplacée par la télévision numérique terrestre (TNT). Concrètement, tous ceux qui reçoivent la télévision par une antenne râteau, devront prévoir quelques adaptations pour éviter l’écran noir. Tout dépend du mode de réception (antenne, satellite, câble, fibre optique) et de l’âge de votre poste de télévision. Voici comment vous y préparer.

Quels sont les atouts de la télévision numérique ?

Avec la télévision diffusée en analogique, l’image est transformée en signaux électriques qui transitent par des émetteurs et des réémetteurs locaux via les ondes hertziennes. L’inconvénient de ce système est qu’il est très sensible aux interférences. Neige, parasites, grésillements sont le lot commun des téléspectateurs… Avec la TNT, l’image est transformée en signaux électroniques, puis compactée aux formats Mpeg-2 ou Mpeg-4, qui permettent de faire transiter beaucoup plus d’informations à travers les ondes. Il en résulte une qualité de diffusion supérieure, équivalente à celle d’un DVD, voire meilleure lorsque les programmes sont visibles en haute définition (HD). D’autant que cette technologie offre une diffusion en 16/9 adaptée aux films tournés en format panoramique (la télévision analogique, elle, est diffusée en format 4/3 – la largeur est plus grande d’un tiers que la hauteur –, aussi les films sont-ils recadrés à l’écran). Le passage à la TNT, par ailleurs, élargit le choix des programmes. Le nombre de chaînes gratuites passe de 6 à 19 et de nombreuses autres sont accessibles en optant pour une offre payante. Cette avancée s’explique par le compactage des données qui permet de libérer des fréquences hertziennes. Il est ainsi possible, avec le numérique, de recevoir 3 ou 4 chaînes sur le même canal de diffusion, alors que l’analogique ne permettait d’en recevoir qu’une seule. Le coût devient aussi plus rentable pour l’émetteur puisque la puissance de transmission est de 10 à 20 fois moindre à qualité de réception égale. L’espace libéré sur les fréquences hertziennes pourra être utilisé, par exemple, pour développer l’internet haut débit sur le territoire ou améliorer la réception des téléphones portables.

Suis-je concerné par le passage au numérique et quand ?

Le passage au numérique a débuté le 18 novembre 2009 dans le Nord Cotentin et s’achèvera le 29 novembre 2011 dans le Languedoc-Roussillon (voir carte p. 53). En attendant, en France, le numérique et l’analogique coexistent. Notez que Canal+ utilise un calendrier anticipé. La chaîne arrête progressivement d’émettre en analogique. Elle aura totalement basculé au tout numérique le 6 décembre 2010.
Pour aider les téléspectateurs, l’État et les chaînes de télévision ont créé un groupement d’intérêt économique, France télé numérique (voir p. 56) qui mène campagne auprès du grand public suivant le déploiement régional du numérique. Sont particulièrement concernés ceux qui captent la télévision avec une antenne râteau ou une antenne intérieure. Si leur téléviseur est un modèle acheté avant mars 2008, ils doivent s’équiper d’un décodeur TNT (voir ci-dessous) pour ne pas se retrouver face à un écran noir le jour où la télévision aura cessé d’émettre en analogique dans leur région. Attention, même avec une télévision récente qui reçoit la TNT depuis longtemps ou un poste relié à un décodeur TNT, tous les téléspectateurs devront rechercher les canaux de diffusion des chaînes le jour du basculement au numérique. Cette opération s’accompagne, en effet, de modifications de fréquences qui obligent à faire de nouveaux réglages (voir p. 57).
En revanche, les téléspectateurs qui reçoivent la télévision par une parabole, le satellite, le câble une box ADSL, ou la fibre optique ne sont pas concernés. Leur diffuseur satellite, cablo-opérateur ou fournisseur d’accès internet leur procure un décodeur numérique dont il règle lui-même les différentes chaînes.
Dans tous les cas, 3 mois avant l’arrêt de la diffusion analogique, les téléspectateurs qui en dépendent encore sont alertés par des bandeaux défilant sur l’écran de télévision. Si vous ne voyez pas ces bandeaux, c’est le signe que vous recevez déjà la télévision numérique.

Dois-je remplacer mon poste de télévision ?

Pas obligatoirement. Si votre téléviseur est récent (il a été commercialisé après mars 2008), vous n’avez rien à acheter. Il est déjà équipé d’un décodeur intégré, appelé tuner TNT.
Si votre téléviseur a été acheté entre 1981 et mars 2008, vous devez le relier à un adaptateur TNT. C’est un petit boîtier à connecter au poste par un câble Péritel, et sur lequel vous devrez brancher votre antenne. Il est vendu dans des enseignes spécialisées ou des grandes surfaces à des prix très variables : de 20 à 100 €, suivant la qualité, la marque et les caractéristiques. Certains boîtiers permettent de recevoir la télévision numérique en haute définition (voir encadré p. 54), d’autres sont à double ou simple tuner (ce qui signifie qu’ils permettent de visionner une chaîne tout en enregistrant une autre). Attention, les équipements basiques (de 20 à 50 € en moyenne) sont à simple tuner. Ils sont donc plutôt déconseillés si vous voulez enregistrer des programmes.
Enfin, si votre téléviseur est antérieur à 1981, il n’est pas équipé de prise Péritel. Il ne peut donc être relié à un adaptateur. Vous n’avez d’autre choix que d’en changer.
Attention, si vous avez plusieurs téléviseurs, il vous faudra autant d’adaptateurs que de postes.

Pourra-t-on recevoir la TNT partout en France ?

Le signal numérique est actuellement capté par voie hertzienne par 88 % de la population métropolitaine. Il va être déployé pour couvrir 95 % des téléspectateurs. Mais la complexité de la transmission des ondes électromagnétiques condamne techniquement un certain nombre d’émetteurs actuels. Il restera donc des zones dites « blanches », dans lesquelles la réception du signal numérique par voie hertzienne sera très difficile : 5 % de la population restera ainsi exclue de TNT. En ville, le câble, la fibre optique ou l’ADSL pourront alors constituer une alternative. En zone rurale « blanche », on optera pour la parabole. L’État a d’ailleurs prévu une aide pour l’installation d’une réception satellite dans les zones blanches (voir p. 58). Sachez que le conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a publié la liste des émetteurs qui diffuseront la TNT, ainsi que leur bassin d’émission. Celle-ci est consultable sur son site internet www.csa.fr (onglet « Professionnel », puis « Opérateurs de l’audiovisuel », puis « Télévision : chaînes et émetteurs », enfin « Les émetteurs TV analogiques »).

Je reçois la télévision par satellite ou ADSL. Que dois-je faire ?

A priori, le passage à la télévision numérique se fera sans même que vous ne le remarquiez.
Si vous êtes abonné à une offre payante d’un diffuseur satellite, vous recevez déjà la télévision numérique et n’avez donc rien à faire. Si vous captez la télévision par satellite sans abonnement, grâce aux bouquets gratuits de TNTsat et Fransat, vous avez déjà un décodeur qui vous permet depuis 2007 de recevoir la TNT. La seule chose à faire sera éventuellement de faire corriger l’orientation de votre parabole par votre prestataire si votre réception est défectueuse. Vous pouvez également recevoir la télévision numérique par une ligne téléphonique ADSL ou par la fibre optique. Si vous êtes abonnés à une offre dite « triple play » (internet haut débit + téléphonie + télévision) d’un fournisseur d’accès internet, les chaînes de la TNT sont d’ores et déjà incluses dans votre offre.

Je suis abonné au câble. Comment se passera la transition ?

La situation est plus complexe si vous habitez un immeuble ayant abandonné l’antenne râteau au profit du service antenne du câble. C’est le cas notamment dans certaines copropriétés desservies par Numericable. Dans ces résidences, les occupants pouvaient soit s’abonner au câblo-opérateur pour recevoir un bouquet de chaînes payantes, soit se brancher gratuitement sur le câble pour recevoir les 6 chaînes hertziennes. Or, Numericable a fait basculer une grande partie de son réseau au tout numérique en utilisant une norme particulière, différente de la norme hertzienne que la plupart des téléviseurs peuvent lire : DVB-T. Dans les résidences concernées, les téléspectateurs souhaitant ne recevoir que les chaînes gratuites de la TNT étaient donc contraints d’emprunter un boîtier à Numericable moyennant un dépôt de garantie d’environ 75 €. Le problème est en passe d’être résolu puisque le câblo-opérateur propose aujourd’hui, dans la plupart des grandes villes, dont Paris, une diffusion TNT en norme DVB-T. De plus, il devrait assurer la transition en douceur lors du basculement à la TNT.

J’habite dans une maison. Dois-je modifier mon antenne ?

Si, actuellement, vous recevez bien les chaînes hertziennes, il est peu probable que vous rencontriez des problèmes après le passage au numérique. Toutefois, il sera parfois nécessaire de réorienter l’antenne, voire de la remplacer par un modèle à large bande (de 180 à 220 €). Sachez que si vous êtes dans une zone où le signal reçu est puissant, vous pouvez utiliser une antenne intérieure. Dans tous les cas, n’hésitez pas à demander conseil à un antenniste agréé (voir p. 59).

J’habite dans un immeuble. Comment régler l’antenne ?

Si vous habitez dans une copropriété, l’antenne collective doit être à large bande pour pouvoir recevoir la télévision numérique terrestre, c’est-à-dire couvrir l’ensemble des canaux de réception par lesquels transite la TNT. La plupart du temps, lorsque la taille de l’antenne est suffisante, vous n’aurez qu’à la faire réorienter ou adapter à la TNT par un antenniste. En pratique, celui-ci doit modifier le système d’amplification du signal en reprogrammant les filtres chargés de faire le tri entre les fréquences. On parle de filtres agiles car ils permettent une adaptation sans difficulté aux nouveaux canaux. Il faut compter de 80 à 100 € pour une vérification ou une réorientation de l’antenne, et de 180 à 700 € pour remplacer les filtres. Avant de s’engager sur un devis, il est préférable de recueillir un avis technique sur le sujet pour savoir si le matériel existant est compatible avec la réception de la TNT.
En revanche, si l’antenne collective n’est pas adaptable à la TNT, ni suffisamment entretenue, la copropriété doit envisager des travaux de plus grande envergure, tel son remplacement pur et simple. Dans ce cas, l’assemblée générale des copropriétaires doit adopter une résolution en ce sens à la majorité simple de l’article 24 de la loi du 10 juin 1965 (majorité des copropriétaires présents et représentés, voir art. 24-1 à 24-3 de la loi). En revanche, s’il s’agit d’un simple réglage, le syndic peut engager la dépense sans demander un vote de l’assemblée générale, à condition que l’AG ait voté une délégation de dépense. Cette délégation au conseil syndical ou au syndic doit s’accompagner du vote d’une limite de dépense à engager.

Que faire si la copropriété n’engage pas les travaux nécessaires ?Pourrai-je bénéficier d’aides financières si je dois m’équiper ?

Si, malgré des réglages d’antenne, vous ne recevez toujours pas la TNT, ou si votre syndic n’a pas engagé les travaux nécessaires, vous pouvez, en vertu du droit à l’antenne défini par la loi du 2 juillet 1966 (n° 66-457), faire installer votre propre antenne ou parabole sur le toit de votre immeuble. Vous devez d’abord envoyer une lettre recommandée avec avis de réception à votre syndic (si vous êtes locataire, envoyez-en une copie à votre propriétaire) l’informant de votre intention d’installer une antenne ou parabole individuelle, accompagnée d’une présentation des travaux à réaliser, du plan ou du schéma d’installation et de la liste des chaînes que vous souhaitez recevoir.
Le syndic dispose alors de 3 mois pour convoquer une assemblée générale devant statuer sur votre demande à la majorité absolue de l’article 25 de la loi du 10 juin 1965 (majorité des voix de l’ensemble des copropriétaires). En cas d’accord de l’assemblée générale ou en l’absence de réponse du syndic dans ce délai, vous pouvez faire réaliser, à vos frais, les travaux demandés. Vous devrez toutefois vous conformer aux règles d’urbanisme en vigueur dans votre commune. S’il existe notamment des restrictions d’installation (présence de monuments historiques, existence d’un secteur sauvegardé ou de sites classés), il faut obtenir, au préalable, une autorisation de votre mairie.
En cas de refus motivé de votre demande, vous disposez de 2 mois à compter de la notification de la décision pour saisir le tribunal d’instance de votre lieu de résidence. Notez qu’un propriétaire souhaitant s’opposer à la demande de son locataire doit saisir le tribunal d’instance dans un délai de 3 mois à compter de la réception de la demande.

Pourrai-je bénéficier d’aides financières si je dois m’équiper ?

Des aides financières sont prévues par l’État pour favoriser le passage au numérique (décret n° 2009-1670 du 28.12.09, JO du 30). Dans les zones couvertes par la diffusion de la TNT, elles s’élèvent au maximum à 25 € pour l’équipement (acquisition d’un adaptateur TNT ou d’un téléviseur TNT intégré, souscription d’un abonnement au câble, au satellite numérique, à la télévision par ADSL ou par la fibre optique) et à 120 € pour l’adaptation éventuelle de l’antenne. Ces subventions ne concernent que la résidence principale et ne peuvent être versées qu’une seule fois. Pour pouvoir y prétendre, il faut, en outre, ne recevoir que les 6 chaînes nationales par antenne râteau ou par le service antenne du câble (c’est-à-dire sans être abonné, comme dans certaines copropriétés ne disposant pas d’antennes râteau, voir p. 56) ; être exonéré de redevance audiovisuelle et ne pas dépasser certains plafonds de revenus (voir tableau ci-contre).
Les aides ne seront accordées qu’après l’acquisition de l’équipement ou la réalisation des travaux d’adaptation de l’antenne, sur présentation de la facture d’achat ou des travaux. Le dossier doit être adressé à France télé numérique (voir p. 56) au plus tard 3 mois après le basculement de votre région. Vous retrouverez sur leparticulier.fr, espace Abonnés, outils pratiques, bonus du n° 1052, les formulaires à remplir pour bénéficier de ces allocations.
Enfin, si vous résidez dans une zone blanche (non couverte par la TNT, voir p. 55), vous pouvez bénéficier, sans aucune condition, d’une aide maximale de 250 € pour l’installation d’un système de réception par satellite, ou pour la souscription d’un abonnement au câble, au satellite numérique, à une offre ADSL ou à la fibre optique. Il faut aussi s’adresser à France télé numérique pour l’obtenir.

Comment choisir un bon antenniste ?

Chaque antenniste professionnel peut souscrire auprès du groupement France télé numérique une charte de confiance dans laquelle il s’engage à une démarche de qualité et de conseil vis-à-vis des particuliers et des gestionnaires d’immeubles. Les antennistes ayant adhéré affichent sur leur vitrine l’autocollant : « Ici professionnel agréé tous au numérique ». La liste de ces antennistes est aussi en ligne sur le site www.tousaunumerique.fr.
L’antenniste agréé devra, par exemple, être capable de proposer à ses clients au moins une référence d’entrée de gamme pour chaque type d’adaptateur TNT et une aide au réglage à domicile. S’il est sollicité pour effectuer un diagnostic, il doit délivrer une information complète et transparente sur ce que le client doit réaliser a minima pour assurer la continuité de réception des chaînes après l’extinction de la diffusion analogique. Il doit s’engager à effectuer des prestations standard par type d’intervention (vérification et réorientation d’une antenne râteau, remplacement de l’antenne râteau, fourniture et installation d’une antenne parabolique…) dont le contenu doit être parfaitement délimité.

Je ne capte pas toutes les chaînes de la TNT. Pourquoi ?

Les chaînes de la TNT ont été regroupées en 6 bouquets, dénommés multiplex et numérotés de R1 à R6, diffusés chacun sur un même canal hertzien. Vous pouvez contacter un professionnel agréé ou consulter le site www.tousaunumerique.fr ou appeler le 0 970 818 818 pour vérifier les multiplex que vous êtes censés recevoir. Si vous ne recevez pas l’intégralité de l’offre, il se peut que vous vous trouviez en limite de réception. De même, vous pouvez dépendre d’un émetteur à partir duquel il a été décidé de ne pas diffuser tous les programmes. Dans ces deux cas, vous devez envisager une alternative (réception par satellite, abonnement au câble, offre ADSL…). Le problème peut également provenir de la mauvaise qualité de votre installation. Contrairement à l’analogique, la diffusion numérique ne laisse pas passer les signaux dégradés, ce qui explique que l’image ou le son puissent être bloqués. Dans ce cas, contactez un antenniste agréé.

Maud Philibert


Mots-clés :

TELEVISEUR , TELEVISION , TNT




Outils pratiques :
Papiers à conserver

Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier