Toute l’information juridique et pratique pour agir

Accueil > Retraite > Retraite de base > Forum Retraite > Black-out sur minimum contributif 2012?

Black-out sur minimum contributif 2012?

[Résolu]
Question par : Fanfan&Zarads le 29 October 2012 à 16:35
Ma femme polypensionnée (Carsat,RSI,B2V) depuis le 01/01/2012 remplit les conditions pour bénéficier auprès de la CARSAT du minimum contributif.
Or depuis sa notification de retraite au régime général nos demandes d'octroi du minimum contributif ne reçoivent pas de réponses satisfaisantes.
On nous demande de patienter, on nous parle problèmes d'informatiques, on nous explique que c'est la faute aux partenaires (RSI, B2V) qui n'ont pas renseigné le fichier, lesquels prétendent faire ce qu'on leur demande.
J'aimerais donc savoir si vous avez connu ou connaissez cette situation kafkaïenne et pouvez nous conseiller.
Merci d'avance
39 réponses
Trier par : Votes | Date
Dernière réponse par : Anonyme le 11 November 2012 à 19:08
6
Personnes trouvent cette réponse utile
Anonyme le 11 November 2012 à 19:08
Pas connu cette situation mais un conseil de prudence pour préserver vos droits écrivez à toute administration ou organisme en recommandé avec accusé de réception et conserver un double de vos dossiers et correspondances.
0 Commentaire sur cette réponse
6
Personnes trouvent cette réponse utile
maminou le 24 November 2012 à 22:48
je suis retraitée tout comme vous et j'attends le minimun contributif depuis le 1 er avril 2012
la caisse retraite m'as dit la meme chanson que vous que cela n'etais pas encore informatisé qu"il fallais attendre ,, pour ma part je vais saisir le president de la commission de recours
1 Commentaire sur cette réponse
Dernier commentaire par : Fanfan&Zarads le 06 February 2013 à 11:53
Fanfan&Zarads, 06/02/13 à 11:53
Ma femme est dans le même depuis le 01/01/12. Malgré une lettre recommandée en octobre 2012 les réponses (verbales) dont celles de ce jour sont toujours "à notre niveau on ne peut rien faire, patientez ..."
Que faire face à ce mur ?
7
Personnes trouvent cette réponse utile
evey le 06 December 2012 à 21:43
J'attends depuis mai 2012 ce minimum contributif, je ne vois rien arriver .EIRR non alimenté par votre caisse de retraite complementaire me répondent ils,(carsat) alors que j'ai reçu un montant unique tellement elle était trop faible . Comment alimenter un système d'échange de régimes de retraite avec rien . Je suis despérée , je ne sais plus où m'adresser pour que cela bouge .
0 Commentaire sur cette réponse
7
Personnes trouvent cette réponse utile
cristelou le 30 December 2012 à 20:17
Vous savez que, depuis le 01/01/12, c'est un fichier unique, sur lequel les caisses de retraite doivent communiquer nos traitements de retraite, qui calcule nos droits au minimum contributif.
A priori :
- nos caisses ne peuvent intervenir directement sur ce fichier, notamment pour corriger les éventuelles erreurs.
- car (malheureusement pour nous) les erreurs seraient nombreuses (ex : VFU mis en traitement mensuel)
-certaines caisses ne seraient pas encore connectées à ce fichier (ex : CNRACL qui ne le serait qu'à partir du 01/07/13 (sic !)

Je me permets de donner un conseil : ne vous contentez pas d"attendre" comme on nous le rabâche depuis des mois. Essayez de creuser pour savoir d'où vient le blocage vous concernant. Je sais, ce n'est pas simple !
Et n'hésitez pas à écrire au Président de la Commission de Recours Amiable de votre (vos) caisse(s). Mieux vaut se préserver.

Evey, interviens auprès de ta caisse complémentaire pour qu'elle alimente la ligne réservée au VFU (montant unique). Ligne qui serait ajoutée depuis octobre.
0 Commentaire sur cette réponse
4
Personnes trouvent cette réponse utile
evey le 04 January 2013 à 14:18
je suis intervenue deux fois auprès de ma caisse complémentaire; une première fois il m'a été répondu , on va le faire de suite , la deuxième fois , on s'occupe de votre problème , et puis rien de nouveau .
0 Commentaire sur cette réponse
5
Personnes trouvent cette réponse utile
cristelou le 04 February 2013 à 14:37
Evey, faut insister régulièrement surtout si tu as la chance de pouvoir les joindre facilement par phone ou physiquement.
Pour ma part, toujours rien de réglé ! Impossibilité de joindre le CNRACL et réponse à mes courriers ne répondant aucunement au problème. C'est plus que désespérant !
0 Commentaire sur cette réponse
Meilleure réponse
11
Personnes trouvent cette réponse utile
myrtillon le 06 March 2013 à 20:43
Bonjour à toutes et à tous. Depuis le 01/01/2012 je suis dans l'attente du paiement du minimum contributif à ma retraite. J'y ai droit mais comme vous tous je me fais promener par la CARSAT depuis 14 mois maintenant. J'en ai passé des coups de fil, j'ai écrit au Président de la Commission de Recours Amiable, j'ai contacté de multiples fois le service contentieux et rien n'y fait. Alors je suggère à tout le monde de contacter le défenseur des droits http://www.defenseurdesdroits.fr/ ou dans un premier temps son délégué. J'ai contacté le mien, il m'a reçu et a essayé de régler le problème : en vain. Il vient de transmettre ce dossier au niveau national. Faites tous la même chose pour réveiller ces gens là. Nous sommes des milliers dans cette situation ignoble. Ensuite, je compte aviser mon député de cette affaire et si au bout de cela rien ne se produit il faudrait saisir le tribunal administratif, tous ensemble.
3 Commentaires sur cette réponse
Dernier commentaire par : cristelou le 19 March 2013 à 16:34
cristelou, 08/03/13 à 16:53
Voir messages ci-dessous
Fanfan&Zarads, 14/03/13 à 12:16
Ma femme est dans la même situation depuis le 01/01/2012. Ses nombreuses demandes d'explication (verbales, par courrier recommandé et sur entretien sur le site de la Carsat) restent sans réponse, tous les interlocuteurs se dérobant. Ce problème est traité avec désinvolture. Aucune réponse écrite aux lettres recommandés, même par un formule passe-partout n'est faite. Je prends note de vos suggestions mais reste sceptique quant à la bonne fin de notre démarche. Par ailleurs je voudrais être convaincu de la seule responsabilité de l'informatique dans ce blocage? différentes
cristelou, 19/03/13 à 16:34
Fanfan&Zarads, votre commentaire est coupé. Ce serait intéressant que vous le complétiez. Merci.
4
Personnes trouvent cette réponse utile
cristelou le 08 March 2013 à 15:01
Merci Myrtillon pour ces conseils. Je prendrais rendez-vous avec le délégué du défenseur des droits mais pas avant avril (pas de voiture avant). je pensais aussi au député (surtout que le mien est ministre au budget ! ).
Un député a alerté le ministère des affaires sociales : http://questions.assemblee-nationale.fr/q14/14-10031QE.htm. Admirez la réponse ! Lien de son site : http://www.stephanetravert.fr/contact/
Je l'ai contacté vendredi passé lui demandant à qui on pouvait s'adresser, quoi faire et comment faire pour bénéficier enfin de nos droits. Mais pas de réponse.
Parce qu'on n'a pas d'interlocuteur direct qu'on pourrait interpeller. En outre, on ne sait exactement combien nous sommes et comment nous connaître ce qui semble difficile pour une action de masse. Essayer d'interpeller les médias ? Lesquels ? "Que choisir" ?
0 Commentaire sur cette réponse
4
Personnes trouvent cette réponse utile
cristelou le 08 March 2013 à 15:01
Merci Myrtillon pour ces conseils. Je prendrais rendez-vous avec le délégué du défenseur des droits mais pas avant avril (pas de voiture avant). je pensais aussi au député (surtout que le mien est ministre au budget ! ).
Un député a alerté le ministère des affaires sociales : http://questions.assemblee-nationale.fr/q14/14-10031QE.htm. Admirez la réponse ! Lien de son site : http://www.stephanetravert.fr/contact/
Je l'ai contacté vendredi passé lui demandant à qui on pouvait s'adresser, quoi faire et comment faire pour bénéficier enfin de nos droits. Mais pas de réponse.
Parce qu'on n'a pas d'interlocuteur direct qu'on pourrait interpeller. En outre, on ne sait exactement combien nous sommes et comment nous connaître ce qui semble difficile pour une action de masse. Essayer d'interpeller les médias ? Lesquels ? "Que choisir" ?
0 Commentaire sur cette réponse
4
Personnes trouvent cette réponse utile
cristelou le 08 March 2013 à 16:51
Désolée pour le doublon !
Autre forum : http://www.cfdt-retraites.fr/Pension-de-base-minimum-et-maximum#forum48226
Le délégué parle de retards et non de problèmes. Mais les retards sont dus à des problèmes liés au logiciel qui gère le minimum contributif.
D'après un conseiller de la MSA, ce logiciel était loin d'être fonctionnel dès sa mise en route et pas adapté aux différents cas que nous représentons. Ce sont les informaticiens qui doivent intervenir. Sans doute ne sont-ils pas assez nombreux pour régler tous les dossiers en attente.
Pour ma part, Le Cnracl a enfin communiqué mes données...mais du coup celles de la MSA ont bizarrement disparu !
Je pense essayer de laisser un message sur le répondeur de "Là-bas si j'y suis" sur France Inter. En espérant qu'ils le passent.
Je pense aussi que ce serait important de continuer à échanger nos idées et tuyaux sur ce forum.
0 Commentaire sur cette réponse
4
Personnes trouvent cette réponse utile
myrtillon le 08 March 2013 à 20:24
Bonsoir Cristelou. Je viens d'avoir mon délégué défenseur des droits au téléphone. Selon un responsable de la CARSAT nous sommes des milliers concernés par ce problème informatique et le problème n'est pas près d'être résolu. Je leur ai fait parvenir (en recommandé)une attestation de Novalis Retraite Arrco (retraite complémentaire) pour une éventuelle mise à jour manuelle : résultat négatif. Donc mauvaise volonté.
Hier, ce même délégué a fait parvenir le dossier au niveau national. Il m'a demandé de ne rien faire d'autre pour l'instant si ce n'est de conseiller à tous ceux qui sont comme nous d'entreprendre la même démarche. Bonne soirée.
1 Commentaire sur cette réponse
Dernier commentaire par : cristelou le 11 March 2013 à 19:52
cristelou, 11/03/13 à 19:52
Bonsoir,
Je n'arrive pas à savoir si le défenseur des droits a un réel pouvoir. Mais le fait de nous demander de ne rien faire d'autre ne me plaît pas trop. Y'a bien le recours à une grue...mais j'ai le vertige !
Inutile d'envoyer des documents via une caisse de retraite. Ce sont les caisses elles-même qui doivent alimenter ce fameux fichier. Si c'est une complémentaire, il faut intervenir auprès d'elle. C'est elle qui doit alimenter le fichier ! Est-ce un VFU ? (versement forfaitaire unique)
Vu que ma lettre recommandée à la Carsat datait de plus de 2 mois, j'ai téléphoné au service contentieux. J'ai rien appris de bien nouveau sauf qu'ils n'en peuvent plus des réclamations et surtout de ne pouvoir intervenir sur ce foutu logiciel. La loi a été décidée sans une réelle connaissance des x caisses différentes et x cas différents. Donc, énormément de dossiers bloqués ! Je pense qu'un de nos espoirs réside dans les caisses de retraite qui doivent quand même faire remonter les problèmes et le ras-le-bol rencontrés et par eux et par nous.
Ne serait-il pas plus simple d'instaurer une mesure transitoire en attendant un logiciel opérationnel (qui risque de prendre encore 2 ans si j'en crois le conseiller MSA) : redonner le pouvoir aux caisses de calculer notre minimum contributif ? L'excuse du plafond est une fausse excuse. Vu nos réclamations, elles savent combien nous touchons des différentes caisses !
Sinon, le service contentieux (vraiment à l'écoute pdt 15 mns) m'a conseillé de les rappeler...dans 2 mois. Comme d'hab, quoi ! Toujours attendre 2 mois pour rien au final.
Concernant "Là-bas", pour bien faire, il faudrait que je laisse des coordonnées pour pouvoir se regrouper et ça m'ennuie énormément.
Bonne soirée quand même
4
Personnes trouvent cette réponse utile
baboulas le 03 April 2013 à 15:49
Ma femme a liquidé sa retraite au 1° Septembre 2012, avec un montant mensuel de retraite de 59 euros car elle n'a que 28 trimestres validés (femme d'artisan-commerçant). Sur le papier émanant de la CARSAT lui indiquant cette somme, il est précisé qu'elle peut avoir droit éventuellement au minimum contributif... sans aucune précision sur les moyens à mettre en oeuvre pour l'obtenir !
Ne voyant rien venir, elle a envoyé une réclamation en Janvier 2013, en recommandé, au Président de la Commission de recours amiable de la Caisse de retraite. A ce jour, aucune réponse ! Que faire si la commission de recours amiable ne répond pas ? Comment s'organiser pour faire valoir nos droits, avant de mourir !!!! Je suis prêt en tous les cas à me joindre à tous ceux qui voudraient faire une réclamation publique sur ce dysfonctionnement de l'état, assez scandaleux.
Baboulas
1 Commentaire sur cette réponse
Dernier commentaire par : myrtillon le 04 April 2013 à 20:22
myrtillon, 04/04/13 à 20:22
Bonjour. Par expérience avec ces gens là, il faut adresser une lettre recommandée avec "accusé de réception" sinon votre courrier "n'est pas arrivé". De plus, je vous conseille vivement de vous adresser au défenseur des droits. Plus nous serons nombreux à contacter cette organisation et plus nous aurons des chances de faire connaitre notre problème. Courage, j'en suis à 15 mois d'attente.
2
Personnes trouvent cette réponse utile
baboulas le 05 April 2013 à 08:08
Oui, j'ai bien envoyé ma lettre au Président de la Commission de Recours amiable en Janvier, en "recommandé avec accusé de réception", donc il n'y a pas de possibilité "d'oublier" ma réclamation. D'autre part, qu'est-ce que le "défenseur des droits", et comment le contacte-t-on ? Merci de votre réponse.
0 Commentaire sur cette réponse
2
Personnes trouvent cette réponse utile
myrtillon le 09 April 2013 à 11:41
Bonjour. Voilà le lien pour contacter le défenseur des droits : http://www.defenseurdesdroits.fr/
Si un délégué se trouve près de chez, contactez-le et exposez votre problème en l'informant que des milliers de personnes sont dans cette situation désagréable. Demandez-lui de transmettre rapidement l'affaire au niveau national pour avoir un peu plus de poids. Bien sûr que ce ne sera peut-être pas suffisant mais je reste persuadé que c'est en se regroupant que nous arriverons à faire bouger les lignes. Si certains ont la possibilité d'aviser les médias ce serait le top. Mais si on attend tranquillement, on n'est pas au bout de nos peines et on va se faire balader longtemps.
0 Commentaire sur cette réponse
2
Personnes trouvent cette réponse utile
baboulas le 09 April 2013 à 15:35
Merci bien. J'ai envoyé un message au délégué local, ainsi qu'un message circonstancié au Défenseur des droits national. Etes vous certain que tous les nouveaux retraités depuis le 1° Janvier 2012 qui ont droit au minimum contributif, en sont privés ??? En tout cas, ma femme remplit les conditions depuis Septembre 2012, et devrait le toucher (nous sommes en Vaucluse et dépendons de la CARSAT Marseille...) Après sa lettre recommandée avec AR.,le 1° Février, au Président de la Commission de Recours amiable, elle a reçu une réponse le 12 Février, dont voici la teneur :
"Nous vous informons que la requête formulée par vos soins auprès de la Commission de Recours amiable va faire l'objet, auparavant, d'un examen auprès des Services Administratifs : Antenne de :
DRCC/Précontentieux
35, rue George
13386 Marseille cedex 20
Une réponse vous sera donnée ultérieurement."
Que signifie donc ce charabias administratif ???? Et n'enterre-t-on pas les droits des retraités sous des paroles privées de sens ?
Car ma femme, depuis ce courrier reçu il y a presque deux mois... (dans trois jours) attend toujours la réponse !
Si la réponse doit prendre dix ans, alors.....
La vérité, c'est qu'on nous cache... la vérité ; on essaie de nous endormir. Il faudrait je crois alerter un homme politique, ou peut-être lancer la Presse sur cette affaire, qui est loin d'être claire. Qu'en pensent ceux qui sont dans le même cas et qui attendent depuis des mois leur "minimum contributif" prévu par les lois ?
J'attends les réactions.
Baboulas
0 Commentaire sur cette réponse
3
Personnes trouvent cette réponse utile
cristelou le 12 April 2013 à 19:44
Pas de bonnes nouvelles à vous annoncer. J'ai contacté le service contentieux de la Carsat, réponse : les traitements des dossiers du minimum ont été annulés en mars et le sont encore ce mois-ci. Sic ! J'ai juste réussi à savoir que ce n'est pas au niveau des caisses qu'ils n'ont pas été traités mais bien à celui de l'EIRR. Pas réussi à savoir le pourquoi. Juste qu'ils n'arrêtent pas de faire remonter les problèmes à la CNAV. Sans résultat.

Que fait-on ? Lettre recommandée à la CNAV à Paris ? Au Ministère des Affaires Sociales ? Tribunal administratif ? Comment interpeller la presse ? Et laquelle ?
Site net sommaire pour essayer de se regrouper ? Qui peut interpeller un homme politique influent ? (pour moi, c'est foutu, mon député a un petit problème avec un compte en Suisse...)
Bref, faut qu'on arrive à se manifester parce là, c'est net qu'ils nous prennent pour des c.... !
Sinon, je pense que ceux qui dépendent d'une seule caisse bénéficient du minimum. Les problèmes seraient sans doute pour les polypensionnés. C'est votre cas ?
J'ose à peine vous souhaiter un bon w.e
2 Commentaires sur cette réponse
Dernier commentaire par : mariemico le 27 April 2013 à 10:20
baboulas, 12/04/13 à 20:49
Merci pour ces informations actualisées, même si les nouvelles ne sont pas bonnes.
Ma femme n'est pas polypensionnée, et elle ne dépend que d'une seule caisse, la CARSAT de Marseille, avec une toute petite retraite (28 trimestres validés), et une petite complémentaire annualisée... et elle attend le minimum contributif depuis Octobre 2012. Donc je ne crois pas que votre analyse de la situation soit bonne. J'ai déposé sa plainte auprès du "Défenseur des droits" national, et celle-ci a été acceptée aujourd'hui même par un mot de Dominique Baudis : on verra la suite.
D'autre part j'ai rendez-vous avec un député, début Mai. Il faut absolument faire éclater l'affaire au grand jour : pour cela une pétition s'impose, mais, effectivement, elle devrait être présentée via un blog... ou être accueillie par un site ami. J'ai renvoyé un message de réclamation aujourd'hui vers la Caisse Nationale des Retraites,via leur site Internet, mais recevrais-je même une réponse ?
En fait personne ne sait combien de personnes sont concernées par ce dysfonctionnement.
Et si c'est national...
Baboulas
mariemico, 27/04/13 à 10:20
mon évaluation individuelle globale, prèvoit un mico de 101€34. J'ai 164 trimestres retenus, 130 cotisés. Je n'arrive pas à percevoir le paiement du mico. Je ne SUIS PAS POLYPENSIONN€€!!! J'ai envoyé un A.R à la Comission de Recours Amiable, ainsi que la notification de ma retraite complémentaire et les attestations de paiements. J'ai reçu la même réponse de lettre type que les autres : ..."une enquête informatique ... chaque fois que je joins un conseiller retraite,j'ai une réponse différente d'explication, qq fois on me raccroche tout simplement au nez. J'ai contacté le service social de la carsat Marseille, pour demander le paiement des sommes supposées dues (qu j' avais déjà demandé dans mon A.R à la commission de recours amiable. J'ai eu un entretien d'un quart d'heure où l'on m'a assuré que j'aurai rapidement par téléphone ou par e-mail une réponse. Depuis un mois rien. QQ fois on me dit "...vous allez toucher le retard oui vous êtes inscrite au EIRR, d'autres fois l'on me dit .. nous traitons actuellement actuellement manuellement les dossiers de décembre 2012 vous devez attendre pas avant ...juillet ou ..septembre. Je suis seule et en maladie ayant entraînée une invalidité, ma situation, n'intéresse personne. Depuis "ces retards" combien de personnes sont parties... économies sordides limite morbides. Je pense qu'il s'agit d'un désistement à payer les retraites. Nous devons réagir, nous regrouper, car les seules personnes concernées sont au courant de ce désengagement
3
Personnes trouvent cette réponse utile
baboulas le 12 April 2013 à 21:22
Je rajoute ceci, vu que je viens de lire ce qui suit sur le site de la CARSAT Midi Pyrénées :

Mise en paiement du Minimum Contributif (MICO)
Publié 19/09/2012 09:30 | Mis à jour 14/03/2013 11:52
Comment obtenir le paiement du Minimum Contributif (ou MICO)?
Votre retraite est composée d'une pension calculée et éventuellement du minimum contributif, aussi appelé MICO.

Dès la fin de traitement de votre demande par la Carsat, votre notification de retraite vous est envoyée par voie postale, et par voie informatique à votre ou vos complémentaires. Seule votre pension calculée est mise en paiement. La Carsat est alors en attente des informations des régimes de retraite complémentaire pour vérifier que vous remplissez bien les conditions de subsidiarité.

Ces informations nous sont transmises automatiquement par informatique et le paiement de votre minimum contributif est alors effectué, avec éventuellement rappel du retard.

Pour ma femme, ce serait donc un problème venant de la complémentaire qui ne fournirait pas les renseignements à la CARSAT Marseille ? (depuis 6 mois...)
Ma femme touche de cette complémentaire 206 euros par an !!!!
Alors si c'est çà qui bloque, çà va vraiment très mal dans nos administrations ....!!!!!!! Je crains que ce ne soit le début de la fin ! Baboulas
2 Commentaires sur cette réponse
Dernier commentaire par : cristelou le 15 April 2013 à 12:10
baboulas, 13/04/13 à 06:51
Encore moi : on en apprend tous les jours...
En auscultant mot à mot le site CFDT Retraites, "PENSION DE BASE MINIMUM ET MAXIMUM", je note deux choses importantes :
D'abord, et contrairement à ce qui est écrit sur le site de la CARSAT Midi Pyrénées (voir mon intervention précédente)," le minimum contributif ne concerne qu'une partie de la retraite obligatoire, le régime de base. C'est ce qui explique qu'il soit inférieur à l'Allocation de solidarité aux personnes âgées..."
Il n'y a donc pas lieu d'attendre de connaître le montant de la retraite complémentaire, celle-ci n'entrant pas dans le cadre du calcul du minimum.
Deuxième constatation :
La loi du 9 Novembre 2010 (article 110), prévoit "une avance peut-être accordée au pensionné, en attendant l'achèvement des opérations nécessaires à la détermination du montant du minimum contributif. Si le montant éventuel du minimum est égal ou supérieur à un seuil (99,68 €), l'avance est effectuée. La régularisation éventuelle se fera ultérieurement."
Je ne comprends donc pas pourquoi ma femme ne touche pas cette avance....!, vu que son minimum dépasse cette somme mensuelle de 99,68€ ! Il y a donc un gros problème du côté des Caisses de retraite qui ne respectent pas cette loi, et çà n'est pas un problème informatique (ou pas seulement), contrairement à ce que certains ont pu écrire...
Baboulas
cristelou, 15/04/13 à 12:10
Les complémentaires rentrent dans le calcul du minimum (excepté les VFU).
Téléphonez au service contentieux de la CARSAT (vous devez avoir un n° sur leur courrier de reçu de recommandé)demandez-leur :
- l'avance ! (s'ils réchignent, courrier)
- si votre complémentaire a alimenté la ligne la concernant. Les agents ne peuvent intervenir sur le répertoire mais voient ce qui manque ou ce qui cloche (enfin, s'ils sont un peu compétents en informatique. Certains sont futés, d'autres pas du tout. Un frein supplémentaire pour nous). Si la ligne n'est pas remplie, joignez votre complémentaire pour qu'elle le fasse.

La carsat réchigne à verser l'avance parce qu'ils ne savent comment les gens vont pouvoir rembourser en cas de faux calcul (d'après un agent). Parano comme je suis : ou en cas de suppression du minimum. Tout semble fait pour ne pas nous le verser et nous décourager.

Sinon, mon fils nous a conseillé un "google group". Qu'en pensez-vous ?
4
Personnes trouvent cette réponse utile
baboulas le 18 April 2013 à 16:13
Bonjour,
Vous avez raison : les complémentaires rentrent dans le calcul du minimum contributif. Ceci étant dit, le texte de la Caisse de Retraite Midi-Pyrénées dit le contraire.... Il faudrait se mettre d'accord !
J'ai écrit ce matin un courriel à un député, M. Stéphane TRAVERT, député de la Manche PS, car il a déposé une question écrite au Parlement début Février sur le sujet :
http://www.assemblee-nationale.fr/14/tribun/fiches_id/607395.asp
Je vous conseille de le consulter (avant-dernière question sur ce site), ainsi que la réponse qui a été faite par le Ministre des Affaires sociales...
Cependant j'ai attendu quelques jours pour vous répondre, car après un nouveau courriel à la CARSAT Marseille, pour savoir pourquoi on ne répondait pas à une lettre recommandée avec AR de ma femme il y a plus de deux mois, le 1° Février dernier, elle a enfin aujourd'hui 18 Avril, reçu au courrier, une réponse ...
Rien de bien nouveau dans ce courrier... sinon l'affirmation (qui n'est pas nouvelle) que la loi a changé depuis le 1° Janvier 2012, qu'il y a désormais une condition de subsidiarité pour bénéficier du MICO (toutes les retraites ne doivent pas dépasser un seuil fixé actuellement à 1025,10 euros...mensuels.
"Dans l'attente de connaître les montants des pensions attribuées par les autres régimes (y compris par les régimes complémentaires), l'assuré pourra bénéficier, sous conditions, d'une avance lors de la liquidation de sa pension au régime général. Cette avance sera égale au montant du minimum potentiel qui lui est dû au régime général".
"Le montant du déclenchement de cette avance devra être supérieur ou égal à un seuil appelé "montant du déclenchement de l'avance " Celui-ci a été fixé par décret à 101,77 euros au 1/04/2012".
"Lorsque le montant du MICO est inférieur au montant du déclenchement de l'avance, seule la pension calculée est servie dans un premier temps. Ce qui est votre cas. En effet le montant du MICO qui pourrait vous être servi est inférieur à 101,77 euros. Lorsque nous aurons tous les éléments nécessaires, une mise à jour de votre dossier sera effectuée et le paiement du MICO sera régularisé."
"Si un rappel est déterminé, celui ci vous sera alors versé et vous recevrez une nouvelle notification. Pour information ce calcul se fait d'une manière automatique par échange de fichiers informatiques et nous ne connaissons pas la date de ces mises à jour..."
Je compte envoyer une réponse à cette lettre dès demain à la CARSAT : outre l'incapacité flagrante à gérer la nouvelle loi sur la condition restrictive au versement du MICO, sans aucun délai visible, la caisse de Retraite joue sur une ambiguïté des mots :
Le MICO (minimum contributif) est défini sur le site SERVICE-PUBLIC.fr :
"Si vous remplissez les conditions de cotisations prévues, le montant de votre pension ne peut être inférieur à un montant minimum appelé "minimum contributif" (...) celui-ci est fixé à 7547,96 euros par an, soit 628,99 par mois au 1/04/2013"
Or mon épouse par un calcul très simple, peut espérer un minimum contributif mensuel de 111,46 euros, soit largement supérieur au minimum requis pour une attribution de l'avance légale... mais il est probable que la CARSAT Marseille espère noyer le poisson en comptabilisant la somme supplémentaire (par rapport à sa retraite calculée) qu'elle devra lui verser aux termes de l'obtention du MICO. Ce qui est visiblement un détournement de la loi à son profit ! Le MICO pour ma femme, c'est bien la proratisation de la somme de 628,99 euros mensuels par rapport à une carrière complète, et vu le nombre de trimestres qui lui ont été validés...(28 en l'occurence) C'est donc une règle de trois fort simple à effectuer !
Je vous conseille d'envoyer un courriel à M. TRAVERT député de la Manche, sur son site, et c'est aussi le conseil que je donne à tous ceux qui sont lésés par une "loi stupide" votée sans même savoir si elle est réellement applicable.(et apparemment elle ne l'est pas !)
Le combat pour la justice continue.
Baboulas
0 Commentaire sur cette réponse
4
Personnes trouvent cette réponse utile
baboulas le 19 April 2013 à 08:56
Encore moi ce matin.
Deux choses à noter : l'imprécision dans presque tous les textes sur les conditions à remplir pour toucher l'avance automatique du Minimum Contributif si celui-ci dépasse 101,77 euros.... En fait il manque presque partout une phrase, la voilà :
"Si l'assuré a, avant recentrage du minimum contributif droit à plus de 101,77 euros par mois de minimum...."
Ce n'est donc pas le minimum contributif qui sert de base, mais la retraite attribuée avant complément.... C'est probablement la raison pour laquelle ma femme ne le touche pas, mais tout çà est très très flou !et en tout cas très mal expliqué dans les textes officiels !
Ce qui veut dire que, grosso modo, les personnes qui n'ont pas validé une cinquantaine de trimestres (12 ans environ de cotisations au régime général) ne peuvent toucher le minimum contributif depuis quinze mois, ce qui doit faire quand même beaucoup de monde...
Et ceci depuis le 1° Janvier 2012, qu'ils soient polypensionnés ou pas...(ma femme n'a que le régime général + sa complémentaire)
D'autre part le dispositif qui bloque tout, c'est l'EIRR (organisme d'échange de données Interretraites) : pour votre information ce dispositif a été créée par le Décret n° 2009-1553 du 14 Décembre 2009, il y a plus de trois ans, plus précisément il y a 40 mois ! Je prétends que s'il ne fonctionne pas en Avril 2013, il ne fonctionnera JAMAIS !
Et c'est bien pour cette raison que les CAISSES de Retraite ne s'avancent sur aucune date pour que justice soit faite et que nous soyons enfin payés.
Je propose de s'unir pour réclamer "L'AVANCE SUR LE MINIMUM CONTRIBUTIF"
pour tous ceux qui, ayant obtenus liquidation de TOUTES LEURS RETRAITES, feraient une déclaration sur l'honneur dans ce but.(éventuellement photocopies de complémentaires à l'appui).
Pour nous rapprocher, je ne sais quelle est la bonne solution ? Un blog, un groupe de discussion ? Personnellement je ne suis pas suffisamment branché sur internet pour le mettre en marche...
Si quelqu'un veut bien s'en occuper, je suivrai.
Baboulas
1 Commentaire sur cette réponse
Dernier commentaire par : mariemico le 27 April 2013 à 10:53
mariemico, 27/04/13 à 10:53
j'ai 168 trimestres validés, 164 retenus, 130 cotisés. Je ne suis pas polypensionnée. J'ai envoyée à la commission amiable de recours de Marseille ma notification et mes attestation du paiement de ma retraite complémentaire, j'ai demandé le paiement des sommes supposées dues, mon mico est évalué à 101€34 sur mon évaluation globale individuelle. J'ai contacté le service sociale de la carsat Marseille, je suis en effet dans une situation particulière, en invalidité, donc frais médicaux particuliers. Le service social m'a accordé un quart d'heure d'entretien téléphonique en me disant que je recevrais dans les jours qui suivent une réponse téléphonique ou par e-mail, que mon cas serait examiné. Après un mois sans réponse, premier coup de téléphone à un conseiller, on me raccroche au nez, second, l'on me dit que je figure bien à l'EIRR, que ce sera traité dans qq jours, hier, l'on me dit que je ne suis pas inscrite au fichier national que pour l'instant ce sont les dossier de décembre 2012 qui sont "manuellement" traités, que le mien sera examiné en juillet ou en septembre. Je pense, qu'il s'agit d'un désengagement au paiement des retraites. Je vous prie de m'informer des suites données au regroupement des personnes concernées, je considère cette situation comme intolérable et inquiétante, par le non respect de la loi et la supercherie avec laquelle elle est traîtée
3
Personnes trouvent cette réponse utile
cristelou le 20 April 2013 à 22:26
Concernant Mr Travert, j'avais signalé son intervention plus haut. Mais c'est bien de la rappeler. Néanmoins, il n'a jamais répondu à mon mail. (je l'avais envoyé à son adresse assemblée, je pensais le renvoyer à celle de sa circonscription). Espérons que vous ayez plus de chance !

Vu que les sevices contentieux réchignent à répondre à mes appels, je suis passée à la Carsat de ma ville. D'APRES L'AGENT qui m'a reçue :
- on serait effectivement très nombreux. "presque tous ceux qui auraient droit au MICO"
- pas de mise à jour de faite depuis janvier ! Pas de dysfonctionnements du logiciel, mais des Caisses qui ne communiquent pas ou mal. Elles privilégient les dossiers de retraite et alimentent l'EIRR quand elles peuvent. Il y aurait une mise à jour ce w.e (mais annonce régulière à chaque appel ! Sans doute pour nous faire patienter )

Ce que j'ai compris d'après mon cas : personne ne semble vérifier ce fichier.
je m'explique (pour exemple) : je dépends de 3 caisses. Sur l'EIRR, 5 caisses apparaissent dont 2 auxquelles je n'ai jamais cotisé. Evidemment, ces 2 caisses ne communiqueront jamais des données qui n'existent pas puisque je n'existe pas chez eux. Donc, le logiciel ne peut calculer puisque 2 lignes restent non remplies. Et ce, ad vitaernam ! Sauf si des personnes physiques pouvaient intervenir pour corriger les erreurs. Et j'ai bien l'impression qu'il n'y a personne derrière ce logiciel. On le laisse travailler tranquillou...

Cet agent a insisté plusieurs fois sur le fait que le MICO était un dispositif à part de la retraite et qu'il pouvait être supprimé du jour au lendemain. Je lui ai demandé si c'était prévu et si c'est pour cette raison qu'on ne le touchait pas. Bien ennuyé, il m'a répondu que non, pas prévu...pour le moment. N'oublions pas que des négociations sur les retraites démarrent en juin.
Ma crainte de ne jamais bénéficier du Mico n'en est plus que jamais confortée.

je ne veux pas me battre pour l'avance, mais POUR l'attribution du Mico.

Je pense envoyer un recommandé à la CNAV à Paris et joindre (enfin) le délégué du défenseur des droits lundi. Je vais essayer de m'initier à Google group.

myrtillon, Fanfan&Zarads, toujours là ?
0 Commentaire sur cette réponse
2
Personnes trouvent cette réponse utile
baboulas le 22 April 2013 à 09:54
Non, M. TRAVERT ne m'a pas répondu et il ne me répondra sans doute jamais car je ne suis pas dans sa circonscription....!
L'idée que le MICO soit supprimé est ridicule puisqu'il s'agit d'une loi (qui a au moins une vingtaine d'années je crois), et de plus une loi de justice sociale concernant les plus démunis : n'oublions pas qu'il est probable que 80% des ayants-droit soient des femmes, qui pour de multiples raisons ont cotisé peu d'années, et sur des salaires faibles...(accidents de la vie, femmes ayant choisi de rester au foyer, divorcés qui ont travaillé sans être déclarés, femmes d'artisan ou de commerçants, etc...) L'idée de plafonner le MICO à 1005,00 euros par mois, toutes retraites confondues, était par contre une bonne idée pour faire des économies sans léser les moins gâtés. Mais on voit bien que la loi modifiée au 1° Janvier 2012 est TOTALEMENT inapplicable avec les moyens de notre administration actuelle. De plus s'il était prévu une abolition du MICO, pourquoi donnerait-on une avance à ceux qui (très nombreux également) y ont droit actuellement...? (plus de cinquante trimestres validés)
C'est ce que j'irai plaider le 4 Mai prochain auprès de mon député : Il faut demander et obtenir que les caisses de retraite réclament, au moment de l'attribution d'une retraite susceptible d'attribution du MICO, une DECLARATION SUR L'HONNEUR du retraité comme quoi il a touché toutes les pensions auxquelles il a droit (condition de subsidiarité), et qu'il déclare (copies de notification à l'appui) les montants des pensions qu'il reçoit déjà. C'est relativement simple, et le jour où notre administration sera enfin capable de contrôler elle-même, elle fera les rapprochements et régularisera les situations.
Quel est le nombre de personnes dans notre cas qui attendent le MICO ? : sans doute plusieurs milliers ! Toutes celles auxquelles on a notifié des retraites ne dépassant pas les cent euros mensuels depuis la fin 2011 !
J'attends moi aussi des nouvelles du "défenseur des droits" national qui a accepté la requête de ma femme... A-t-il quelques pouvoirs ? C'est la question qu'il faut se poser. Il faudrait que beaucoup d'autres personnes lésées fassent la même démarche.
En attendant la suite....
Baboulas
1 Commentaire sur cette réponse
Dernier commentaire par : baboulas le 30 April 2013 à 08:47
baboulas, 30/04/13 à 08:47
Une bonne nouvelle pour Cristelou :
sur le forum Notre Temps "attribution du MICO" un message a été publié par "Pistou" le 27 Avril (il y a trois jours).
Pistou aurait obtenu l'attribution du MICO après un an d'attente, s'être démené comme un beau diable, avoir saisi le Défenseur des drooits, la commission de recours amiable, et le Tribunal des affaires de Sécurité sociale....
C'est peut-être cette dernière saisine qui aurait poussé la CARSAT à agir enfin...juste avant que l'affaire ne passe devant le Tribunal.
Il ne faut donc pas désespérer complètement. Je vais me servir de ce témoignage pour continuer le combat jusqu'à obtention de ce que l'on doit à ma femme ! (pour elle qui attend depuis huit mois ....seulement !)
Baboulas
2
Personnes trouvent cette réponse utile
cristelou le 01 May 2013 à 19:18
Concernant Mr Travert, j'avais signalé son intervention plus haut. Mais c'est bien de la rappeler. Néanmoins, il n'a jamais répondu à mon mail. (je l'avais envoyé à son adresse assemblée, je pensais le renvoyer à celle de sa circonscription). Espérons que vous ayez plus de chance !

Vu que les sevices contentieux réchignent à répondre à mes appels, je suis passée à la Carsat de ma ville. D'APRES L'AGENT qui m'a reçue :
- on serait effectivement très nombreux. "presque tous ceux qui auraient droit au MICO"
- pas de mise à jour de faite depuis janvier ! Pas de dysfonctionnements du logiciel, mais des Caisses qui ne communiquent pas ou mal. Elles privilégient les dossiers de retraite et alimentent l'EIRR quand elles peuvent. Il y aurait une mise à jour ce w.e (mais annonce régulière à chaque appel ! Sans doute pour nous faire patienter )

Ce que j'ai compris d'après mon cas : personne ne semble vérifier ce fichier.
je m'explique (pour exemple) : je dépends de 3 caisses. Sur l'EIRR, 5 caisses apparaissent dont 2 auxquelles je n'ai jamais cotisé. Evidemment, ces 2 caisses ne communiqueront jamais des données qui n'existent pas puisque je n'existe pas chez eux. Donc, le logiciel ne peut calculer puisque 2 lignes restent non remplies. Et ce, ad vitaernam ! Sauf si des personnes physiques pouvaient intervenir pour corriger les erreurs. Et j'ai bien l'impression qu'il n'y a personne derrière ce logiciel. On le laisse travailler tranquillou...

Cet agent a insisté plusieurs fois sur le fait que le MICO était un dispositif à part de la retraite et qu'il pouvait être supprimé du jour au lendemain. Je lui ai demandé si c'était prévu et si c'est pour cette raison qu'on ne le touchait pas. Bien ennuyé, il m'a répondu que non, pas prévu...pour le moment. N'oublions pas que des négociations sur les retraites démarrent en juin.
Ma crainte de ne jamais bénéficier du Mico n'en est plus que jamais confortée.

je ne veux pas me battre pour l'avance, mais POUR l'attribution du Mico.

Je pense envoyer un recommandé à la CNAV à Paris et joindre (enfin) le délégué du défenseur des droits lundi. Je vais essayer de m'initier à Google group.

myrtillon, Fanfan&Zarads, toujours là ?
0 Commentaire sur cette réponse
2
Personnes trouvent cette réponse utile
cristelou le 01 May 2013 à 19:19
Concernant Mr Travert, j'avais signalé son intervention plus haut. Mais c'est bien de la rappeler. Néanmoins, il n'a jamais répondu à mon mail. (je l'avais envoyé à son adresse assemblée, je pensais le renvoyer à celle de sa circonscription). Espérons que vous ayez plus de chance !

Vu que les sevices contentieux réchignent à répondre à mes appels, je suis passée à la Carsat de ma ville. D'APRES L'AGENT qui m'a reçue :
- on serait effectivement très nombreux. "presque tous ceux qui auraient droit au MICO"
- pas de mise à jour de faite depuis janvier ! Pas de dysfonctionnements du logiciel, mais des Caisses qui ne communiquent pas ou mal. Elles privilégient les dossiers de retraite et alimentent l'EIRR quand elles peuvent. Il y aurait une mise à jour ce w.e (mais annonce régulière à chaque appel ! Sans doute pour nous faire patienter )

Ce que j'ai compris d'après mon cas : personne ne semble vérifier ce fichier.
je m'explique (pour exemple) : je dépends de 3 caisses. Sur l'EIRR, 5 caisses apparaissent dont 2 auxquelles je n'ai jamais cotisé. Evidemment, ces 2 caisses ne communiqueront jamais des données qui n'existent pas puisque je n'existe pas chez eux. Donc, le logiciel ne peut calculer puisque 2 lignes restent non remplies. Et ce, ad vitaernam ! Sauf si des personnes physiques pouvaient intervenir pour corriger les erreurs. Et j'ai bien l'impression qu'il n'y a personne derrière ce logiciel. On le laisse travailler tranquillou...

Cet agent a insisté plusieurs fois sur le fait que le MICO était un dispositif à part de la retraite et qu'il pouvait être supprimé du jour au lendemain. Je lui ai demandé si c'était prévu et si c'est pour cette raison qu'on ne le touchait pas. Bien ennuyé, il m'a répondu que non, pas prévu...pour le moment. N'oublions pas que des négociations sur les retraites démarrent en juin.
Ma crainte de ne jamais bénéficier du Mico n'en est plus que jamais confortée.

je ne veux pas me battre pour l'avance, mais POUR l'attribution du Mico.

Je pense envoyer un recommandé à la CNAV à Paris et joindre (enfin) le délégué du défenseur des droits lundi. Je vais essayer de m'initier à Google group.

myrtillon, Fanfan&Zarads, toujours là ?
0 Commentaire sur cette réponse
2
Personnes trouvent cette réponse utile
cristelou le 01 May 2013 à 19:39
Désolée pour les 2 messages précédents qui se sont remis suite à la connexion au site (je ne sais ni pourquoi ni comment supprimer).

J'avais déjà pensé au Tribunal des affaires de la Sécu, sans trop y croire. Bon, je vais me mettre au boulot...

Il y a une dizaine de jours, j'ai eu confirmation par la MSA qu'aucun dossier, aucune mise à jour n'avaient été ni traité, ni faite depuis janvier. "Ils" (mais qui sont-ils ? )leur auraient promis de s'en occuper la semaine passée donc. Mais ce n'est pas la première fois depuis janvier qu'"ils" le promettent. Maintenant, si "Pistou" a eu gain de cause, peut-être est-ce du à cela. Mais mauvais signe pour nous qui n'avons encore reçu aucun courrier...
Au plus le temps passe, au plus le nombre de dossiers augmente et aucun service ne gère régulièrement cet EIRR. De la folie ! Et sans doute notre principale revendication.
0 Commentaire sur cette réponse
2
Personnes trouvent cette réponse utile
myrtillon le 02 May 2013 à 21:07
Bonsoir à tous. Oui Cristelou je suis toujours là et le problème n'est toujours pas résolu même s'il a évolué. Pour diverses raisons je n'ai pas consulté ce forum depuis quelque temps et je vois que ça ne va pas fort pour beaucoup de monde. J'ai reçu un courrier du défenseur des droits qui prend en compte ma réclamation (comme pas mal d'autres)et me tiendra informé de la suite donnée. Est-ce un hasard mais quelques jours après j'ai reçu un coup de fil du Responsable des litiges de la CARSAT qui m'a assuré qu'il allait personnellement mettre mon dossier à jour manuellement à partir d'une attestation de ma caisse de retraite complémentaire que je lui ai transmise. J'attends depuis 15 jours mais la semaine prochaine je vais partir aux nouvelles. Je vous tiendrai informé si une suite est donnée (ou pas).
1 Commentaire sur cette réponse
Dernier commentaire par : baboulas le 03 May 2013 à 18:15
baboulas, 03/05/13 à 18:15
J'ai pu rencontrer mon député cet après midi même pour évoquer le blocage du MICO : tout d'abord, en préambule, il m'a dit qu'il recevait tous les jours des gens qui sont dans une situation de "droit", face à la loi, et qui ne peuvent obtenir gain de cause... les lois étant inapplicables ou inappliquées ! Cela ne nous console pas, mais....
Le député a tout de suite compris les problèmes auxquels nous sommes tous confrontés, c'est à dire que ce sont "les plus petites retraites calculées" (moins de 101 euros mensuels) auxquels on ne veut pas faire l'avance du MICO, ce qui est un comble !!!
Il propose de résoudre d'abord le problème des gens qui ne sont pas polypensionnés (comme ma femme, qui ont une pension de salariée notifiée par la CARSAT, plus une complémentaire) de la façon suivante : la Caisse de Retraite leur demanderait une "déclaration sur l'honneur", comme quoi ils n'attendent pas d'autres pensions, plus une copie de la notification de la complémentaire, avec montant réel)
Et, dans ces conditions, cette catégorie toucherait immédiatement le MICO auquel ils ont droit, avec droit de régularisation éventuelle s'ils ont menti)
Mon député va donc interpeller la Ministre des Affaires sociales dans cet esprit là.
Nous verrons le résultat....
En attendant, je n'abandonne pas mon combat: nouvelle lettre recommandée à la Commission de Recours amiable, avec mise en demeure d'attribuer le MICO à ma femme, sous un délai d'un mois. Faute de quoi je saisirai le Tribunal des Affaires de Sécurité sociale, comme l'a fait Pistou, qui a semble-t-il obtenu satisfaction (Voir le En attendant, bon courage à tous.
Baboulas
3
Personnes trouvent cette réponse utile
le 06 May 2013 à 22:39
Bonsoir à tous. Depuis le 1/2/2012 le minimum contributif n'est toujours pas versé à mon épouse malgré de nombreuses et fastidieuses démarches... Nous avons contacté la Déléguée aux Médiateur des droits et suite à son intervention nous avons reçu ce jour cette réponse :
<...
Je vous précise que lorsque la retraite est calculée au taux plein (50 %), son montant peut être augmenté de la majoration due au titre du minimum contributif prévue à l'article L.351-10 du Code de la Sécurité Sociale (CSS). C'est le cas de Madame Xxxxx.
La loi de financement de la Sécurité Sociale de 2009 a modifié les conditions d'attribution du minimum contributif. Ainsi, à compter du 1er janvier 2012, ladite majoration est servie à l'assuré sous réserve :
- qu'il bénéficie, à la date d'effet de sa retraite du Régime Général, des retraites personnelles de base et complémentaires de tous les régimes obligatoires ou rendus légalement obligatoires français et étrangers ainsi que ceux des organisations internationales, dont les droits sont ouverts à cette date (condition de subsidiarité),
et
- que le montant total de ses retraites, éventuellement portées au minimum de pension, ne dépasse pas le plafond fixé par décret (1 025,10 € bruts au 1er avril 2012).
Actuellement, la CARSAT du SUD-EST n'a pas reçu ces informations de la part des caisses de retraite complémentaires.
Je vous informe que si Madame xxxxxx ouvre droit à cette majoration une révision de son dossier sera effectuée automatiquement lorsque tous les régimes d'affiliation auront positionné dans la base informatique commune les montants des prestations servies.....>
Prochaine procédure envisagée : Demander à la Déléguée de faire monter le dossier au niveau national puis après un certain délai envisager une action en justice.
Je précise que la pension de retraite de mon épouse s'élève à ...70 euros. Ce scandale doit toucher plusieurs milliers de personnes. Pauvre France!!!
2 Commentaires sur cette réponse
Dernier commentaire par : mariemico le 13 May 2013 à 10:02
baboulas, 08/05/13 à 14:25
Réponse à Tonio,

Votre épouse est exactement dans la même situation que la mienne, sauf qu'elle attend son Minimum contributif depuis encore plus longtemps (1° Février 2012 pour la vôtre, 1° Septembre 2012 pour la mienne...)
Mon épouse a reçu exactement les mêmes explications que la vôtre : sa retraite ne s'élève qu'à 58 euros pour 28 trimestres validés !
Je demande donc pourquoi, lorsque les personnes reçoivent leur avis de liquidation de retraite, on ne leur demande pas de fournir aussitôt une copie de la liquidation de leur complémentaire ? Cela ferait gagner du temps à tout le monde....puisque visiblement les complémentaires n'alimentent pas le système d'échange d'information inter-retraites ? Il y a un blocage totalement stupide, en tout cas en ce qui concerne les personnes monopensionnées, blocage qu'il serait ultra simple de faire tomber avec un peu de sens commun : mais visiblement cela n'intéresse ni les autorités, ni les Caisses de retraite... C'est donc pourquoi, quand on a épuisé toutes les réclamations possibles et les recours, il faut aller devant le Tribunal des Affaires de sécurité sociale (c'est gratuit et relativement simple) pour demander justice, et probablement l'obtenir (comme Pistou sur le forum Notre Temps.fr)
Il faut arriver à renverser la bêtise qui préside à notre système actuel, et aussi son immobilisme maladif. Si on bloquait pendant quelques mois une partie du salaire de nos fonctionnaires, peut-être se remueraient-ils un peu plus pour trouver une solution ?
mariemico, 13/05/13 à 10:02
merci, pour les termes du contenu de cette lettre de réponse. Je vais m'en servir pour rédiger une nouvelle demande au service contentieux de la carsat sud est.
Je remarque que dans ce forum, nous sommes plusieurs ... à dépendre de Marseille, du même député, et du même défenseur des droits. Nous avons les mêmes problèmes, comment se joindre pour une demande collective de personnes concernées ?
2
Personnes trouvent cette réponse utile
baboulas le 12 June 2013 à 05:57
Je reviens à mes derniers messages sur ce forum il y a un mois environ : le résultat de mon intervention auprès de M. Julien AUBERT, député de Vaucluse, est la parution le 11 Juin de sa "question écrite" à la ministre des Affaires sociales, question que l'on peut consulter sur le lien suivant :
http://www.nosdeputes.fr/14/question/QE/29186
Cette question souligne bien l'énorme injustice que constitue le fait de ne pas attribuer l'avance sur minimum contributif à ceux qui ont une retraite de base déjà très faible (moins de 101 euros par mois), et ainsi de les laisser attendre pendant des mois, des années peut-être ?,
ce qu'ils devraient normalement recevoir pour les périodes validées de leur retraite.... sans leur faire jamais parvenir la moindre information sur les délais nécessaires à cette attribution.
Comme ces petits retraités (très majoritairement des femmes...) ne représentent pas une "force de frappe" très importante pour se révolter, personne ne s'intéresse à eux.
Quelle société, injuste et sourde, dans laquelle nous vivons ?
Dans quelques jours, je présenterai au nom de ma femme un dossier devant le Tribunal des Affaires de sécurité sociale pour défendre son droit à toucher autre chose que les 57 euros par mois actuels de sa retraite pour 7 années validées (ramenée à une carrière complète de 40 ans, cette somme représente une retraite mensuelle d'environ 300 euros !)
Et,en attendant la publication de la réponse de la ministre des affaires sociales à Julien Aubert, député, la machine administrative est toujours incapable de connaître (soi-disant ?) le fait que ma femme est monopensionnée, et ne touchera rien d'autre que les 206 euros ANNUELS de sa complémentaire. Ceci depuis plus de neuf mois !!!! Dans quel pays vivons-nous ? Pour quels imbéciles nous prend-on ?
Que le gouvernement soit à droite, à gauche, ou au milieu, les sans-grades sont victimes de l'inconséquence des technocrates, sans que cela n'émeuve personne ! Faut-il faire une grève de la faim pour se faire entendre ????
Baboulas
1 Commentaire sur cette réponse
Dernier commentaire par : Anonyme le 03 July 2013 à 18:29
Anonyme, 03/07/13 à 18:29
En 2008 j’avais déposé un dossier pour pouvoir toucher ma retraite à 60 ans. Avec 42 trimestres validés et un taux de 31.25 % je touchais une retraite de 36.49 €. Dans un courrier la Carsat m’informait que je pourrais toucher une retraite au taux maximum de 50 % à compter du 1/6/13 et que son montant brut serait de 160.27 €. J’ai donc décidé d’attendre mes 65 ans pour faire valoir mes droits à la retraite.
Cette année je dépose mon dossier et je suis très surprise car je viens de recevoir un mail de la Carsat du Languedoc ROUSSILON qui m’informe que ma retraite sera de 60.3e brut/mois (65ans, taux maximum: 50%) et qu’en effet depuis la réforme, le complément du minimum contributif susceptible de vous être servi à 65ans ne l'est plus lorsque son montant est inférieur à 103.09e/mois.
Après de multiples recherches sur internet je ne trouve pas que le minimum contributif n’est pas versé si son montant est inférieur à 103.09 € par mois. Quant est-il exactement ? Quel est le texte qui définit ce minimum ? Je trouve partout le maximum du minimum contributif mais pas ce minimum.
Une fois de plus ce sont les très petites retraites qui sont sanctionnées. Selon l’agent de la Carsat cette disposition a été passée sous silence avant son application ce qui expliquerait les difficultés de beaucoup de personnes pour toucher ce minimum contributif
1
Personne trouve cette réponse utile
cristelou le 17 June 2013 à 23:19
Bonjour à tous,
Une réponse qui, je l'espère pour vous, pourrait vous aider.

Lors de mon dernier appel, la Carsat m'informe que mes complémentaires sont indiquées en mensuel et non en VFU (problème pourtant réglé depuis plusieurs mois). Suite à mon intervention téléphonique auprès de ARRCO, voici une partie du courrier qu'ils m'ont adressé :
"Pour information, nous ne sommes pas en mesure de compléter les bases de l'EIRR si aucun chargement ne s'est effectué au moment de notre paiement d'allocation...
Dans l'éventualité où la situation sur la base EIRR reste inchangée, nous vous précisons qu'une procédure d'échange avec les régimes de base en vue de l'attribution d'allocations soumises à condition de subsidiarité et/ou de ressources a été mise en place.
Il appartient alors à la CARSAT de nous faire directement une demande d'attestation intitulée "Minimum Contributif-Attestation provisoire de notification de retraite de base".
Notre document en retour qui équivaut à une notification de retraite comportera tous les éléments nécessaires à son étude.
Nous portons à votre attention que cette procédure a été mise en place par le GIE ARRCO AGIRC et a été validée par l'ensemble des régimes de base...".

Bien sûr, je compte recontacter la Carsat demain ou mardi pour leur livrer le contenu de la lettre. Je me demande ce qu'ils vont me répondre. Et je vous en tiendrai compte dès que possible. En tout cas, n'hésitez pas à faire de même car, à priori, personne n'est au courant de cette "procédure" qui devrait aider certains d'entre vous. Je vous signale que la MSA me verse le Minimum contributif depuis janvier (suite à cette procédure ? ). Elle a passé outre l'EIRR ! Mais la CARSAT ne veut pas le faire, ni même verser l'avance (soi-disant que ça nous serait difficile de les rembourser par la suite ! )

D'autre part, la CARSAT Aquitaine n'acceptera qu'1 dossier sur 2 pour l'aide à domicile des personnes agées. Une autre (Alsace, je crois) n'en acceptera plus aucun ! Aucun rapport avec nous, me direz-vous. Mais la conseillère venue chez ma mère pour son dossier d'aide à domicile m'a dit : y'a plus d'argent ! (vrai ou faux ? Autre débat...). N'empêche, depuis 18 mois, la Carsat ne m'a guère aidée : ajout de caisses de retraite auxquelles je n'ai jamais cotisé (ce qui est un facteur de blocage pour l'EIRR), retrait de 4 trimestres entre mon dépôt de dossier et ma retraite effective, ceci sans me prévenir ! (c'est encore la MSA qui m'est venue en aide). Bref, p'têt que je deviens parano, mais je crois que la Carsat fait tout...pour ne pas nous verser ce fameux Minimum !

Il faut absolument qu'on obtienne de nos Carsat qu'elles envoient ces demandes d'attestation à nos différentes caisses, complémentaires ou pas, et qu'elles en tiennent compte !!

Bonne soirée ...et bon courage avec la Carsat !
1 Commentaire sur cette réponse
Dernier commentaire par : baboulas le 19 June 2013 à 07:05
baboulas, 19/06/13 à 07:05
Il est clair qu'entre les régimes de complémentaires (ARRCO notamment)et les CARSAT, la guerre est déclarée ! à nos dépens....
D'un côté la CARSAT vous dit qu'il n'y a qu'à attendre (déjà 10 mois pour ma femme, mais pour certains 16 !!!), que les informations des complémentaires vont venir (par miracle ?) s'afficher sur leurs ordinateurs, et qu'on nous paiera à ce moment là.
De l'autre les "complémentaires" vous disent autre chose, ou même le contraire...
De tout çà je tire la conclusion suivante : les ayants-droits (nous !) sont les victimes d'une querelle de fonctionnaires et de gratte-papiers qui, chacun de leur côté, disent qu'ils ont raison....(et eux ils sont payés chaque fin de mois !)
Aussi,ma femme vient de saisir le Tribunal des Affaires de sécurité sociale dans le but de faire éclater au grand jour ce scandale qui veut que :
les retraités ayant droit au minimum contributif théoriquement, et qui ont une retraite calculée qui dépasse la centaine d'euros (101, ?)touchent l'avance du MICO dès les premiers mois de leur retraite... Ceux ou celles qui ont moins d'une cinquantaine de trimestres validés, et qui ont donc les retraites les plus petites, doivent attendre des mois, voire des années, pour toucher leur dû... C'est un cas notoire d'inégalité entre les citoyens.
Si les pouvoirs publics accordent leur dû ( par avance) aux uns, ils doivent, au nom de la même justice pour tous, faire de même pour les autres.
Les CARSAT, les ARRCO, etc... se moquent pas mal de nos problèmes, et d'ailleurs que risquent-ils à ne pas payer intégralement nos retraites ?????
La seule solution est, soit politique
(action du ministère des Affaires sociales), soit judiciaire, si le Tribunal des Affaires de Sécurité sociale nous donne raison...
C'est ce que je plaiderai devant le TASS si l'affaire va jusque là.
Baboulas
1
Personne trouve cette réponse utile
cristelou le 18 June 2013 à 17:00
Bonjour,
C'était prévisible : le service contentieux de Carsat Aquitaine prétend ne pas connaître ce formulaire et cette procédure ! Je dois leur envoyer une copie de la lettre de Arrco.
Si j'ai bien compris ce courrier, c'est une mesure transitoire qui nous est octroyée. A nous d'essayer d'en profiter. (profiter n'étant pas le mot adéquat)
1 Commentaire sur cette réponse
Dernier commentaire par : baboulas le 24 June 2013 à 14:38
baboulas, 24/06/13 à 14:38
CHRONIQUE D'UN SYSTÈME ADMINISTRATIF QUI NE PEUT PAS FONCTIONNER :

J'ai décidé, Vendredi dernier, d'en avoir le cœur net... J'ai interrogé l'ARRCO qui sert à mon épouse, depuis le 1° Août 2012, une retraite complémentaire de 206 euros annuels, soit environ 17,16 euros mensuels, pour savoir s'ils avaient une idée quant à la raison de l'impossibilité pour ma femme de percevoir le Minimum contributif auquel elle a droit depuis presque dix mois....
La réponse tombe ce matin sur mon ordinateur, claire et nette :
"Bonjour, vous ne percevez pas le minimum contributif car, selon la CARSAT, le fichier EIRR n'est pas à jour.
Je transmets en urgence votre demande au groupe de protection sociale en charge de votre dossier : AUDIENS, 74, rue Jean Bleuzen, VANVES Cedex., afin qu'il vérifie les fichiers et vous recontacte
Cordialement. Direction des Affaires Juridiques et réglementaires. GIE Agirc-ARRCO."
Ainsi, il y a fort à parier qu'un nombre considérable de gens ne perçoivent pas la totalité de leur retraite, depuis plus d'un an, tout simplement parce que des gens ne font pas leur travail, dans les complémentaires....et que les CARSAT s'en lavent les mains !

Mais là où le système est totalement absurde, c'est que la CARSAT Marseille, à laquelle nous avons fait parvenir par deux fois les copies d'avis de notification de retraite complémentaire d'ARRCO (Audiens), comportant la somme qui a été attribuée à mon épouse annuellement depuis le 1° Août 2012 (206 euros annuels), ne nous explique jamais que c'est à nous de nous occuper de cette affaire qui ne nous regarde d'ailleurs pas: l'EIRR...(Echange de données Inter Retraites)

Au lieu que la CARSAT(Marseille)interroge l'ARRCO sur cette complémentaire dont nous lui apportons la preuve formelle, elle "fait le mort", et attend probablement sans état d'âme que nous nous présentions devant le TRIBUNAL des AFFAIRES de SECURITE SOCIALE (prochainement) !!!!! après dix mois de courriers recommandés et de formalités diverses !
C'est une honte pour notre société et notre démocratie de traiter avec un tel mépris les plus déshérités des citoyens, qui ont travaillé toute une vie, pour obtenir une très petite retraite ! dont on leur refuse près de la moitié depuis des mois, sous prétexte que c'est chacun pour soi, et que les autres on s'en moque !!! Quelle que soit la décision du Tribunal, l'administration de notre pays n'en sortira pas grandie !
AVIS donc à ceux qui peuvent prétendre au minimum Contributif :
N'attendez pas qu'il tombe du ciel comme le laisse penser le dernier paragraphe de votre Notification de retraite par la CARSAT.... prenez les devants et faites vérifier par votre (ou vos...) complémentaire (s), qu'ils ont bien fait leur travail et que votre situation est à jour.
Ce qui me laisse amer dans cette constatation, c'est qu'une fois de plus les gens qui n'ont pas les capacités intellectuelles pour réclamer leur dû, ni pour s'opposer à la force d'inertie de l'administration, seront lésés, et, apparemment cela peut durer des années...puisque tout le monde s'en fout...
Baboulas en colère.
1
Personne trouve cette réponse utile
jjg le 09 July 2013 à 11:13
En lisant tous les messages ci-dessus, je retrouve le problème que je rencontre, concernant l'attribution du minimum contributif pour mon épouse.
Retraite de base de 70 euros et pour les retraites complémentaires (ARRco et AGIRC) un versement annuel de 150 euros.
Depuis mai 2012, nous attendons le versement du minimum contributif.
Le mois dernier la personne du CARSAT que j'ai consulté m'a dit que le problème était réglé et qu'en juillet, ma femme toucherait avec effet rétroactif.
Aujourd'hui, les retraites ont été versées et toujours Rien.
J'ai appelé le CARSAT et là, on m'a dit que tout était bloqué par un problème informatique et qu'ils ne savaient pas quand ce sera rentré dans l'ordre, qu'il fallait attendre.
Si il y a une action commune, merci de m'en informer, je serai des votres.
2 Commentaires sur cette réponse
Dernier commentaire par : baboulas le 09 July 2013 à 16:46
baboulas, 09/07/13 à 16:31
jr
baboulas, 09/07/13 à 16:46
Bonjour,

Suite au dernier poste de JIG, ci-dessus, je propose de défendre, lors de mon prochain passage au Tribunal des affaires de Sécurité sociale, outre le cas de ma femme bien sûr, qui attend le Minimum contributif depuis le 1° Septembre 2012, date de départ de l'attribution de sa retraite SS, le cas de toutes ceux et celles (et ils paraissent nombreux...) qui sont dans la même situation face aux CARSAT qui refusent de leur accorder le MICO depuis plus de six mois.
J'ai ouvert une adresse MEL uniquement dans ce but afin de pouvoir la fermer si cela pose un problème et de limiter les indiscrétions.
SI VOUS DESIREZ ETRE SOUTENUS dans cette perspective, écrivez-moi à l'adresse ci-dessous :
micobaboulas@orange.fr
Donnez-moi impérativement les informations suivantes (que je garderai confidentielles exceptées auprès des juges du Tribunal) :
NOM, Prénom, adresse, MEL, date à laquelle votre retraite vous a été attribuée, montant de votre retraite calculée ou de vos retraites calculées si vous êtes polypensionnés(ées) (ce que vous touchez actuellement),nombre de trimestres validés, montant de votre complémentaire attribuée (ARRCO)
Eventuellement ajoutez-y les détails de vos interventions sans résultats pour obtenir le MICO : lettres recommandées, Défenseur des droits, etc....
Ceci permettra aux juges de se faire une idée de l'ampleur de la situation .
Baboulas
1
Personne trouve cette réponse utile
cristelou le 07 August 2013 à 16:55
Votre problème est-il réglé ?

Grosse surprise ce jour : c'est la Carsat qui m'a appelée !
Ils peuvent désormais intervenir manuellement sur l'EIRR (ce qui prouverait que le courrier de Arrco n'était pas du pipeau). Pour ma part, il manque toujours les données de la MSA qui avaient mystérieusement disparues de l'EIRR. Tenez-vous bien, il suffit juste que JE leur envoie la notification de cette Caisse. Donc, à priori, plus besoin d'intervenir auprès des Caisses pour qu'elles interviennent sur l'EIRR.
Par contre, je n'ai pas pensé demander s'il fallait attendre une éventuelle mise à jour de l'EIRR ou s'ils me le verseraient directement (comme le fait la MSA).
Si c'est le cas, ce serait un retour en arrière...et 20 mois de perdus !

J'espère que mon message pourra aider ceux qui sont toujours en attente. N'hésitez pas à interpeller vos caisses de retraite. Bien sûr, je vous tiendrai informés de la suite.

Grand merci à Baboulas pour sa proposition (à laquelle, j'avoue, ne pas encore avoir pris le temps de répondre).
0 Commentaire sur cette réponse
1
Personne trouve cette réponse utile
baboulas le 10 August 2013 à 07:44
Non, le problème du Minimum contributif de ma femme n'est pas réglé....
Onze mois maintenant qu'elle attend cette attribution, dans une situation pourtant bien simple : une retraite de sécurité sociale à taux plein calculée et attribuée début Octobre 2012 par la Carsat Marseille + une complémentaire attribuée par l'ARRCO le 15 Octobre 2012, le tout pour une retraite mensuelle d'environ 75 euros (28 trimestres validés), et rien d'autre à venir.

La CARSAT ne l'informe pas des raisons de cette non-attribution, ne répond pas à sa lettre recommandée avec AR du 5 Mai dernier... et ne répond pas non plus aux messages envoyés à la responsable de son dossier par courriel ! Nous sommes face à un véritable mur de silence !

Mais j'ai découvert avant hier un nouveau fait :
Le 26 Février dernier (donc il y a cinq mois) une députée (socialiste) de l'Aveyron avait déjà posé la question écrite à la Ministre des Affaires sociales, Marisol TOURAINE, pour résoudre le cas de ceux qui attendent le MICO depuis des mois :
http://questions.assemblee-nationale.fr/q14/14-19736QE.htm
Or, contrairement au règlement de l'Assemblée nationale qui prévoit l'obligation d'y répondre dans un délai de deux mois.... il n'y a toujours aucune réponse, cinq mois plus tard !

J'ai donc relancé Julien AUBERT, député de Vaucluse,que j'avais visité en Mai, et dont la question écrite sur le même thème, attend toujours une réponse également depuis deux mois maintenant... je crois malheureusement qu'il peut l'attendre encore longtemps.

On peut donc clairement constater combien les politiques (en l’occurrence le cabinet de la Ministre) sont indifférents aux problèmes des petits et des sans grades, et méprisent le système démocratique même qui les a élus !!! en ne respectant pas le fonctionnement des "questions écrites".
J'attends toujours une convocation devant le TASS pour réclamer le complément de retraite de ma femme, auquel elle aura bientôt droit depuis un an !!! J'ignore totalement quel sera l'accueil de cette revendication par les juges de ce Tribunal.... mais quoi faire d'autre ?

Baboulas
1 Commentaire sur cette réponse
Dernier commentaire par : baboulas le 13 September 2013 à 11:02
baboulas, 13/09/13 à 11:02
Ma femme attend toujours de se voir attribuer un minimum contributif calculé par la CARSAT à 52 euros mensuels, et ceci depuis un an....et elle n’est pas la seule ! (cristelou, jaja, mariemico, etc...) Cela malgré deux saisies de la Commission de Recours amiable de la CARSAT par lettres recommandées avec AR., la saisie du "défenseur des droits", et d’innombrables lettres et démarches !
Je répète que rien ni personne n’agit pour que ce blocage honteux cesse....et que les plus petits retraités touchent enfin ce à quoi ils ont droit.
La ministre des Affaires Sociales, Marisol TOURAINE, est totalement sourde à nos appels au secours, transmis par nos députés depuis plus de six mois par des questions écrites :
d’abord, celle de la député de l’Aveyron Marie-Lou MARCEL, qui date du 26 Février 2013, toujours sans réponse...
ensuite, celle de Julien AUBERT, député de Vaucluse, qui date du 11 Juin 2013, sans réponse également malgré un rappel en Août pour faire passer cette "question" en première priorité !
Ensuite la CARSAT Sud-Est qui bloque toute attribution qui ne passerait pas par le système informatique EIRR, système totalement inopérant depuis plus d’un an et demi. La CARSAT connaît parfaitement nos revenus de complémentaire ARRCO, car nous lui avons envoyé plusieurs fois des "copies" d’attribution de ces organismes, mais elle ne veut rien savoir : c’est COURTELINE !!!!
A cause d’une complémentaire ARRCO-AUDIENS de 17 euros par mois (206 euros annuels) ma femme ne peut toucher, depuis un an (1° Sept 2012) la partie "minimum contributif" de sa retraite qui s’élève, comme nous l’avons dit, à 52 euros mensuels ! Quelle est la logique de tout çà ? Toutes pensions et complémentaires confondues, ma femme touche 75 euros mensuels, et le plafond établi par la nouvelle loi est de 1028 euros ! On voit bien que ce blocage est parfaitement stupide.
D’ailleurs, tout cela n’est qu’une excuse de la part de la CARSAT, car nous avons une lettre de la complémentaire ARRCO, datée du 1° Juillet 2013, qui précise qu’elle a fait le nécessaire pour alimenter le système EIRR.... mais nous constatons qu’au 13 Septembre cela n’a pas fait avancer les choses d’un pouce.... donc 90 jours plus tard ! De qui se moque-t-on ?
J’irais défendre ma femme devant le Tribunal des Affaires de sécurité sociale le 17 Octobre prochain. Je dénoncerais un système aveugle, inopérant,stupide et inefficace qui a été mis en place par nos technocrates sans se soucier des conséquences pénalisantes pour les nouveaux retraités, qui ne peuvent toucher pendant de longs mois ce qu’on leur doit.
Je maintiens que la condition de niveau du minimum contributif (autour de 103 euros, je crois actuellement) pour toucher l’avance sur minimum contributif dès le premier mois de la retraite, est une mesure totalement DISCRIMINATOIRE.... Pourquoi les retraité(e)s qui ont travaillé donc cotisé moins longtemps (moins de cinquante trimestres environ, soit tout de même une bonne dizaine d’années de travail), dont environ 80% de femmes que les aléas de la vie ont conduit à cette situation, devraient attendre ad vitam aeternam qu’on veuille bien leur payer leur retraite ????? C’est une injustice criante que je dénonce ici.
4
Personnes trouvent cette réponse utile
baboulas le 19 September 2013 à 15:29
Bonne nouvelle enfin pour ma femme qui vient de recevoir la notification d’attribution du MICO.... après un an d’attente ! Le montant de 12 mois de MICO lui a été également viré sur son compte, c’est à dire le reliquat de l’année passée depuis l’attribution de sa retraite.
Est-ce que le fait d’avoir saisi le Tribunal des Affaires de sécurité sociale où elle devait présenter sa requête le 17 Octobre a joué ? Je pense que oui.
Donc deux conseils pour ceux qui attendent toujours :
1) contacter les complémentaires pour s’assurer qu’elles ont bien renseigné l’EIRR (Echange de données inter régimes de retraites)
2) Saisir le TASS dans les délais légaux (un mois après avoir fait une demande au Président de la Commission de Recours amiable de la CARSAT, et sans réponse de sa part)
Tout cela peut quand même prendre pas loin de six mois....
La vérité c’est qu’il n’y a "AUCUNE INFORMATION" de disponible !
Les CARSAT ne communiquent pas, ou bien vous racontent n’importe quoi...pour vous faire attendre.
Par exemple, nous ne saurons jamais si, dans le cas de ma femme, la CARSAT a contourné manuellement l’EIRR, système qui, redisons-le, n’a jamais fonctionné correctement.
Je souhaite bonne chance a tous ceux qui attendent encore, et j’espère que ce système va être rapidement abandonné pour un système de "déclaration sur l’honneur" des retraités qui pourrait être contrôlé par les CARSAT "a posteriori"....
Enfin, quand les députés votent des lois, il serait souhaitable qu’elles soient applicables immédiatement, sans léser les citoyens comme c’est le cas pour cette réforme là.
La prochaine réforme des retraites, telle que prévue par le gouvernement, si elle n’est pas amendée, devrait toucher les plus petits retraités puisqu’elle repoussera l’indexation annuelle de nos retraites du 1° Avril au 1° Octobre chaque année, soit une perte d’environ 0,6% de leur montant. Par exemple, un retraité avec une rente de 850 euros mensuels, perdra l’année prochaine, si la loi est votée telle quelle, une somme d’une soixantaine d’euros sur l’année. Pour l’instant il n’y a que les retraites "au minimum vieillesse" (moins de 768 euros mensuels) qui seraient épargnées.... Si c’est çà faire payer les riches ????
0 Commentaire sur cette réponse
6
Personnes trouvent cette réponse utile
Tonio83 le 26 November 2013 à 22:24
une pétition est en ligne :
De nombreux retraités, dont la pension est très faible, ne perçoivent pas le minimum contributif en raison d’un système informatique défaillant. En effet, afin de vérifier si les conditions de ces retaités sont remplies, les différentes caisses de retraite ont à leur disposition un répertoire national d'échange électronique inter régimes de retraite pour le versement du minimum contributif.

Or, depuis des mois, ce système ne fonctionne pas bien et, de ce fait, de nombreux retraités, ayant droit au minimum contributif, ne le perçoivent pas avant de longs mois, alors que leurs revenus sont très modestes et leur situation financière difficile.

Ces retraités, dont la pension est très très faible, ont besoin de percevoir le minimum contributif dès leur mise à la retraite.

Nous vous demandons, Madame la Ministre, de bien vouloir intervenir rapidement auprès des responsables de l'organisme qui gère cet EIRR (répertoire d’échanges électroniques inter-régimes de retraite) de façon à ce que ceux-ci solutionnent très rapidement ce problème matériel, lequel problème génère d'énormes difficultés financières à beaucoup de petits retraités.

Enfin, et dans l'attente du bon fonctionnement de ce système informatique, nous vous demandons de prendre des mesures urgentes et nécessaires, afin d'aider les retraités aux revenus les plus modestes et dont la situation financière, extrêmement difficile en raison de ce retard de paiement, ne leur permet pas de pouvoir honorer leurs propres engagements.(impôts, assurances, dépenses courantes)

Veuillez agréer, Madame la Ministre, l'assurance de ma très haute considération.
Fradon Daniel
0 Commentaire sur cette réponse
3
Personnes trouvent cette réponse utile
cristelou le 27 November 2013 à 20:46
Et on la trouve où cette pétition ?

19 mois que j'attends...Et pour la première fois de ma vie, je suis à découvert. (Le centre des impôts s'en fiche de mon problème de MiCo ! )
Depuis plusieurs mois, la Carsat peut calculer sans passer par l'EIRR ! Comment faire pour l'obliger à adopter cette mesure transitoire ?
0 Commentaire sur cette réponse
3
Personnes trouvent cette réponse utile
Tonio83 le 04 December 2013 à 22:54
La pétition :
HTTP://www.mesopinions.com/pétition/
dans recherche : Blocage minimum contributif
Merci pour votre participation
0 Commentaire sur cette réponse
2
Personnes trouvent cette réponse utile
cristelou le 28 December 2013 à 20:00
Reçu ce jour courrier de la Carsat qui m'octroie enfin le Minimum contributif...après 20 mois d'attente !
(pour info : la Carsat a calculé sans passer par l'EIRR. Ce qui prouve que, si elle le voulait vraiment, elle peut le faire)

Bon courage à toutes et tous
0 Commentaire sur cette réponse
1
Personne trouve cette réponse utile
hortenssia le 23 February 2014 à 09:14
Mon mari a le même problème mais sa retraite est gérée par le RSI qui répète sans cesse qu’ils sont en attente de réponse du fameux logiciel. A qui dois-je écrire en recommandé? Je suppose que ce n’est pas la même adresse que la Carsat.
Merci de votre réponse car cela devient vraiment très difficile.
0 Commentaire sur cette réponse
1
Personne trouve cette réponse utile
vazouille le 26 February 2014 à 17:24
bonsoir
si vous percevez + de 1005 euros mensuel (toutes retraite confondues ) vous ne pouvez percevoir ce mini depuis le 01 01 2012 (decret sept 2011 )meme si vous avez attendu 65 ans pour la percevoir.en gros si vous etes nee soit
en 1947,48,49,50 c'est foutu (comme moi)
je suis passée à la commission,rien à faire
je me bats maintenant pour me faire payer ma retraite de 60 à 65 ans non payee dans l'attente de percevoir le mini contributif !!!!
c'est pas gagné et bon courage
0 Commentaire sur cette réponse

Attention : vous devez vous connecter pour participer au forum

Les nouveautés de la boutique

Bouygues Immobilier
 
Préparez votre retraite

Un conseiller vous accompagne pour anticiper et compléter vos revenus

Recommandé par

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière enquête charges de copropriété

Bannière Bouygues Immobilier v1

Pavé rencontres patrimoniales du Particulier 2014

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

Bannière e-Particulier

  • RSS
  • Imprimer Envoyer par mail